More

    20 ans après la mort d’Alec Guinness : retour sur sa carrière

    Mort le 5 août 2000, Alec Guinness est un acteur britannique qui a connu un succès opulent. 20 ans après sa disparition, focus sur la carrière de ce monument, qui reste un des visages les plus connus de l’histoire du cinéma. 

    Des débuts prometteurs

    Né le 2 avril 1914, Alec Guinness de Cuffe est un acteur britannique qui, depuis son enfance, est passionné par le métier d’acteur. Il réalise ainsi des études d’arts dramatiques au Fay Compton Studio of Dramatic Art.

    Il débute en 1934 comme extra au King’s Théâtre à Londres. Sa carrière prend une nouvelle tournure lorsqu’en 1937, il commence dans le théâtre au Old Vic pour des petits rôles. Il s’engage ensuite dans l’armée dès 1941 pendant la Seconde Guerre mondiale, convaincu de n’être qu’un simple acteur et non « un artiste ». Il en profite pour faire ses débuts aux Etats-Unis notamment dans Flare Path. 

    Le point culminant de sa carrière 

    Il commence sa carrière sur les écrans avec Les Grandes Espérances, inspiré du roman de Charles Dickens. Ensuite, il poursuit sur sa lancée en interprétant des rôles dans Oliver Twist, Lawrence d’Arabie ou encore Le Pont de la rivière Kwai. Tous produits par David Lean. Il devient ainsi un emblème des studios Ealing. D’ailleurs, son rôle du colonel Nicholson dans Le pont de la rivière Kwai est récompensé par un Oscar et un Golden Globe. La BO du film est aussi devenue culte : 

    Il incarne également le fürher dans les Dix Dernier Jour d’Hitler. Mais c’est bien son rôle d’Obi-Wan (ou Ben) Kenobi dans Star Wars qui a marqué plusieurs générations de spectateurs. Un rôle que l’acteur avait pourtant détesté à l’époque. Il déclara même au micro de Bernard Pivot :

    « Je rentre les épaules dès que quelqu’un mentionne le film devant moi. Les dialogues sont vraiment trop triviaux ». 

    Un acteur avec un talent unique 

    Alec Guinness est connu non seulement pour sa filmographie importante, mais également pour son talent bien évidemment. Il avait la capacité d’interpréter différents rôles avec une capacité déconcertante. Il arrivait à incarner chaque personnage sans incorporer ses traits de personnalité et ses maniérismes. Lui-même déclarait :

    « On devient acteur pour s’éloigner de soi-même, c’est peut-être une quête sans relâche de son identité ». 

    Un acteur multipliant les récompenses 

    Ce géant du cinéma remporta près de 13 récompenses lors de ses 50 ans de carrières, dont 3 BAFTA, un ours d’or, un prix d’honneur par le cinéma britannique ou bien en 1980 un oscar d’honneur pour toute sa carrière. Il reçut même un titre honorifique décerné par la reine Elizabeth II et devint Sir Alec Guinness. Un honneur pour un Britannique… 

    On a l’a bien compris, si vous voulez parler d’Alec Guinness lors d’une discussion, ne nommez surtout pas son rôle dans Star Wars (c’est une blague). Mais vous pouvez toujours re-regarder Lawrence d’Arabie 😉 

    L’affiche de Lawrence d’Arabie

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.