More
    More

      Suivez en enfer Rick and Morty

      Après la canicule de cet été, la température continue de monter chez HiComics. En effet, la famille la plus dysfonctionnelle des cartoons est arrivée en enfer. Découvrez ici ce que le diable va penser de Rick and Morty, ses nouveaux locataires.

      Un voyage au centre de la terreL'enfer selon Rick and Morty

      Lorsque l’on connaît la série, on ne devrait pas surpris : Rick et Morty sont tombés dans les entrailles du diable. On le découvre dès la couverture, une réinterprétation délirante des Flammes de l’enfer de Jérôme Bosch. On pourrait donc croire que ce volume est la suite directe du récit précédent. En effet, dans le tome douze, Rick avait détruit le multivers. Étant donné leur passif, il donc logique que les deux anti-héros finissent dans les flammes. Mais, Rick et Morty se posent une question : sont-ils en enfer ou dans un autre monde ? Pour le crédule Morty, cela ne fait aucune de doute, ils sont damnés. Plus rationnel, Rick penche pour une nouvelle zone du multivers. On peut parfois le rejoindre dans cette affirmation.

      Si le paysage est brûlant et les créatures ressemblent aux peintures médiévales, il faut tout de même avouer que l’intérieur s’éloigne des canons de la Bible. Des démons n’ont plus aucune motivation pour la torture car ils sont exaspérés par leurs conditions de travail. Ces agents de deuxième ligne ne supportent plus la lourdeur administrative et le mépris des manager. Les pécheurs peuvent remplir un formulaire pour rencontrer Belzebuth dans le but de contester la décision. Rick & Morty décident donc de marcher à travers les différents cercles pour rencontrer le patron. Pendant ce temps, le reste de la famille provoque une révolte en enfer mais l’instigateur du mouvement vous surprendra.

      Un nouveau départLa bureaucratie de l'enfer par Rick and Morty

      La série Rick and Morty s’est achevée dans le tome douze mais les aventures continuent dans une succession de récits complets. Ces volumes clos permettent d’étaler les récits et de multiplier les péripéties pour arriver à une conclusion plus surprenante. Si l’ambiance perdure, les équipes artistiques ont changé et sont plus stables. Le nouveau scénariste Ryan Ferrier et la dessinatrice Constanza Oroza restent dans les cinq chapitres. De plus, l’édition s’est adaptée. Il n’y a plus de courts épisodes en bonus mais les chapitres sont plus longs et des couvertures variantes apparaissent à la fin du tome.

      On retrouve cependant les codes du cartoon. Jerry est pathétique et prévisible : il panique dès la porte de l’enfer. Sa femme le méprise. Libérée des obligations de soumission aux parents, Summer veut profiter à fond de sa liberté. Rick reste un affreux pédant persuadé d’être parfait. Il n’a jamais ni remord et ni respect encore moins pour sa famille. Il refuse l’évidence alors que les indices démoniaques se multiplient. Les dessins de Constanza Oroza sont dans la lignée des tomes précédents et du cartoon. Elle réalise une hilarante image d’un voyage dans les entrailles d’un ver géant. Hélas, toutes les pages ne sont pas aussi réussies. La coloriste Sarah Stern reste dans les couleurs tranchées et vives de la série tout en ayant une forte présence du rouge en lien avec le sujet.

      Avec ce thème infernal, on pourrait penser qu’il serait compliqué de parler de religion. Cependant, par l’athéisme de Rick, Ryan Ferrier se moque de la Bible : un « bouquin idiot » pour ce grand-père indigne qui conseille à son petit-fils de se pencher plutôt sur les comics et le porno. Pour Rick, la mort est définitive car l’âme n’existe pas. Même sous le ton de l’humour, le scénariste affirme certaines idées sur l’histoire du Livre et les paradoxes des Églises.

      Si c’est l’enfer est réservé à la famille Smith, ce nouveau tome est un paradis pour le lecteur. Rick et Morty font un voyage dans les différents cercles infernaux mais le livre est surtout une découverte des règles sociales des pécheurs, des démons et surtout un hilarant brasier de blagues autour de la famille de Rick et Morty.

      Retrouvez sur le site d’autres chroniques sur la série avec le crossover Dungeons & Dragons et la parodie des Pokemons.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité