More
    More

      Les X-Men se rassemblent dans X of Swords

      Le monde est menacé par une horde de monstres. Le seul rempart pour protéger la Terre ce sont dix champions mutants armés d’épées légendaires. Tel est le pitch d’X of Swords, le premier crossover des mutants depuis la relance de Jonathan Hickman.

      Un nouveau statut-quo

      Magie et mutants dans X of Swords

      X of Swords est une nouvelle marche vers les sommets des séries mutants.  Un temps mis de côté chez Marvel, les X-Men sont de retour au sommet des meilleurs récits et du top des ventes. Les mutants représentent les minorités aux États-Unis. Méprisés pour leur différence, ils subissaient la haine, le rejet et parfois la violence des individus et de l’État. Dans la mini-série House of X/ Power of X, le professeur Xavier aidé de Moira MacTaggert et leur ancien plus redoutable ennemi Magnéto décide de faire sécession. Les bons ou les mauvais mutants vivent désormais sur l’île artificielle de Krakoa dans un État autonome. Les récits suivants dans Dawn of X exploraient cette situation. On a découvert qu’un mutant peut ressusciter. L’arrivée des nombreux mutants sur l’île ne se fait pas sans heurts mais une justice interne veille. En effet, un nouveau régime politique s’est mis en place, un conseil des principales forces mutants. Le territoire mutant a d’ailleurs doublé depuis que la sombre et mystérieuse île d’Arakko a fusionné avec le paradis de Krakoa. Pendant ce temps, en Grande-Bretagne et dans d’autres dimensions, un groupe de mutants découvre des menaces magiques. Ce sont ces monstres que vont devoir affronter l’ensemble des mutants dans X of Swords.

      Un premier crossover

      Depuis le début de la série Excalibur, Apocalypse a un plan en tête mais il est resté très mystérieux jusqu’à présent. Ce n’est que lorsqu’il ouvre la porte vers le monde oublié d’Arakko que le lecteur découvre la vérité. Depuis l’Égypte ancienne, sa femme et ses enfants, les premiers cavaliers, sont chargés de défendre la Terre d’une horde de monstres. Il s’y rend mais découvre que ces défenseurs ont échoué et que seuls les mutants de Krakoa sont en mesure de sauver notre planète voire l’ensemble des dimensions. Pour éviter une guerre destructrice, la protectrice des dimensions, Opale Lune Saturnyne propose un tournoi opposant dix mutants aux plus puissants aux habitants du mystérieux domaine d’Arakko.

      X of Swords est en effet un crossover, c’est à dire que c’est un récit commun qui se déroule sur plusieurs séries même si Panini comics propose l’ensemble de les 22 chapitres dans quatre tomes. Les tomes un et deux sont publiés en septembre et les deux suivants en octobre. A travers les différentes séries, X of Swords raconte d’une part la quête des mutants de ces épées pour gagner la guerre. Wolverine devient un samouraï en partant chercher un katana part au Japon puis jusqu’en enfer. Tornade trouvera son épée chez son ex… mais c’est bien plus compliqué quand celui-ci n’est autre que Black Panther. D’autre part, on en découvre le monde d’Arakko et le passé d’Apocalypse.

      Tornade dans X of Swords

      Scénariste(s) de dessinateurs

      Comme tout crossover, le récit est foisonnant avec plusieurs lignes narratives et de multiples personnages. Cependant, dans X of Swords les différentes séries sont scénarisées ou pilotées par Jonathan Hickman. Depuis des mois, il planifie ce crossover en glissant des petites pierre tel le Petit Poucet de Marvel. Ce scénariste très original a su transférer ses expériences tentées en indépendant chez Marvel. Il propose sur plusieurs pages des épisodes un guide des différents mondes permettant de mieux saisir la richesse de son univers. Cependant, il n’est pas le seul à écrire car le scénariste titulaire de chaque série rédige un chapitre du crossover. Chaque scénariste s’empare du projet de Swords of X et propose sa variation. La série qui s’éloigne le plus du projet global c’est les Hellions. Par l’humour, Zeb Wells rend très agréable tout l’épisode de cette équipe composée des plus ingérables mutants. Évidemment, même si l’ensemble est excellent, cette diversité crée une qualité inégale et chacun peut trouver une partie plus faible ou plus forte que la série précédente. Dans X of Swords, chaque série a également un dessinateur différent. Malgré cette diversité stylistique, l’ensemble est remarquable. On profite du retour de Pepe Larraz absent des séries mutantes depuis House of X.

      Par ces deux premiers volumes, X of Swords se révèle être un récit grandiose promettant une confrontation passionnante mais aussi une profonde remise en cause de la situation précédente. Après cette quête des épées, il s’agira de suivre le début du tournoi dans les tomes suivants avant de se délecter de la suite des aventures des X-Men dans les revues Reign of X.

      Si cette présentation du renouveau mutant par Jonathan Hickman vous a plu, vous pouvez retrouver sur ces liens les chroniques sur Dawn of X.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité