Docteur Strange, la magie sans les images

0
1729

Devenu un personnage grand public par les film Marvel, le docteur Strange passe par les scalpels de Charline Lambert. Dans l’essai Les mains et l’esprit publié par Les Impressions Nouvelles, elle montre l’intérieur d’un personnages complexe.

Décrypter la pop culture

Docteur Strange et la sorcière Rouge au cinéma
Docteur Strange et la sorcière Rouge au cinéma

Les mains et l’esprit intègre la collection La fabrique des héros dirigée par Benoit Peeters, historien de la BD et auteur entre autres des Cités obscures. L’objectif est d’analyser des figures de la pop culture aussi diverses qu’Emma Peel ou Maigret. C’est désormais au tour du Docteur Strange. L’autrice Charline Lambert ne s’intéresse pas uniquement aux films mais également à la bd. Basés sur des sorties mensuelles, les comics forment une œuvre collective avec des changements réguliers de scénaristes et de dessinateurs. Le personnage du Docteur Strange s’élabore progressivement avec les apports de ces différents artistes. Il y a de plus des allers-et-retours modifiant ou mettant au goût du jour ses origines.

Charline Lambert fait le lien entre les comics et le contexte. On retrouve les bouleversements sociaux des Etats-Unis dans les cases. L’essor de la forme astrale de Strange viendrait de l’émergence du New Age. A l’inverse, les auteurs cherchent à s’y opposer en proposant par la magie une vision plus onirique. Malgré la diffusion des drogues, le maître des arts mystiques refuse tout psychotrope. L’autrice propose de nombreuses passerelles avec la philosophie recourant par exemple aux thèses de Deleuze ou Leibniz. Ailleurs, la physique quantique est utilisée. A aucun moment, le lecteur n’est perdu même si une relecture est profitable pour comprendre les références à la philosophie bouddhiste.

Comprendre l’étrange docteur

Docteur Strange dans les comics
Docteur Strange dans les comics

Les mains et l’esprit est une riche lecture pour le fan du MCU car ce court essai permet de décrypter les ressorts d’un personnages ambivalent. Comme tous les héros Marvel, le docteur est au départ un nœud de contradictions. Incarnant la science occidentale, Strange est rationnel. Au fil des années de continuité, il devient neurochirurgien et étudie donc l’esprit par la science. En devenant le maître des arts mystiques, il est au sommet de l’irrationnel. Au cours de sa formation, il sort de lui-même et regarde les autres pour trouver son identité. Sa transformation est aussi un déplacement culturel. Il quitte la science occidentale pour le mysticisme asiatique.

Plus que la perte de l’usage de ses mains, c’est la disparition de son statut social qui provoque l’effondrement psychologique de Strange. Ne pouvant continuer à être chirurgien, il chute parmi la plèbe. Il n’est plus rien mais redevient le docteur Strange. Cette quête suppose de passer du rationnel à l’irrationnel. La perte d’une capacité corporelle le pousse vers un apprentissage basé sur la force de l’esprit. Ce parcours initiatique lui confère l’humilité et Charline Lambert explique en détail ce cheminement pour trouver les autres. En effet, son action pousse les personnages et le lecteur à questionner la réalité.

Strange perd son passé pour trouve une nouvelle identité et se créer un futur. Malgré cette transformation, des traits de caractère résistent : il garde son arrogance. Ces imperfections s’expliquent par le récit : pour sauver le monde de menaces invisibles pour les autres, Strange est sans arrêt concentré. Cependant, son hubris est typique des héros Marvel, tous imparfaits. Comme Spider-Man, il est solitaire et incompris.

Charline Lambert réfléchit aussi à ses pouvoirs. Elle ne se place pas dans le mysticisme mais réfléchit aux origines géographiques des formules magiques et la place des mots dans les formules. On pourrait croire que la vision de l’Orient dans les comics est purement exotique mais l’autrice montre le lien avec le judo, la philosophie japonaise ou chinoise.

Les mains et l’esprit est une plongée dans la complexité d’un personnage partagé entre science et occultisme. Charline Lambert présente dans un dense essai les multiples aspects sans jamais nous perdre. Voici le livre parfait pour comprendre la profondeur du docteur.

Pour aller plus loin, découvrez sur le site les chroniques sur le premier film et de sa suite.