Découvrez, Saint-Elme, ses thermes et ses crimes

0
330

La saga des Sangaré se poursuit dans le troisième tome de Saint-Elme mais le cocktail entre le rire et le crime est-il toujours au rendez-vous ?

saintelmetrois2 Découvrez, Saint-Elme, ses thermes et ses crimesLe scénariste Serge Lehman poursuit la visite guidée du village de Saint-Elme par la description de cette station de tourisme de montagne. On découvre les logements luxueux de la famille Sax. Ils ont racheté l’usine d’embouteillage de l’eau minérale, source de revenu et de célébrité du village. Leur soif d’achat a ensuite concerné le port, les hôtels et les thermes. Plus le lecteur avance dans la série et plus il découvre cette famille. Elle dirige les trafics illégaux dans la région. On a rencontré les jumeaux Tania et Stan dans le premier tome, les parents et le grand-père Roland dans le deuxième. Les conflits sont nombreux car le père refuse de signer le projet des enfants malgré l’insistance de Jansky le directeur de l’usine d’embouteillage. Ce volume nous aide d’ailleurs à comprendre les raisons de cette haine entre les générations. Par cette famille, on sort de la vallée car elle est en relation professionnelle et familiale avec un oligarque russe.

Les Sax trouvent face à eux la famille Sangaré, les véritables héros de Saint-Elme. Séquestré et torturé, Franck Sangaré cherche à s’échapper. Le final du tome précédent montrait son frère Philippe débarquant à Saint-Elme pour le retrouver. Le dessinateur Frederik Peeters lui beaucoup de style : il porte un costume noir, une veste longue de la même couleur et une coupe afro. Cette autorité se voit aussi par son sens de l’observation : des cases insistent sur un détail corporels des personnes autour de lui qu’il semble scanner avec son regard pour trouver le moindre indice.

Dans Saint-Elme, on suit en parallèle les habitants d’une auberge, la Vache Brûlée. La collègue de Franck, Dombré se cache des Sax dans le chalet. Le propriétaire Arthur Spielmann est capable de prévoir la météo à la seconde près, la locataire Romane Mertens apprend le tir avec le berger Paco tandis que son père reste cloîtré dans sa chambre et bavarde avec une chaise vide. Ces différents protagonistes ne cessent de se croiser dans le petit village. Cette astuce scénaristique de Serge Lehman permet de passer d’une action à l’autre d’une manière fluide et apporte du rythme.

Twin Peaks dans les Alpes

saint-elme
Le lecteur de Saint-Elme est perturbé par certaines situations incongrues. Comment Franck et Philippe Sangaré peuvent-ils être si différents ? Philippe est noir, son caractère silencieux et imperturbable le fait apparaître totalement maître de lui. Il est méticuleux et sait suivre une piste. A l’opposé, son frère blanc joue le rôle d’un enquêteur mais avait multiplié les bévues dans les tomes précédents. Les réponses sont données au fil des pages et l’étrange devient logique. L’ambiance mafieuse de Saint-Elme est bousculée par l’intrusion du fantastique. Franck, est guidé par des grenouilles envahissantes. Des signes apparaissent sans explication sur les murs des chalets. Une jeune fille semble lire les messages secrets de la nature.

Le fantastique de Saint-Elme est parfois inquiétant mais surtout hilarant comme la présence d’Arno Cavaliéri. La disparition de ce fils de bonne famille est la cause de la venue de Franck Sangaré. Cependant, il ne s’est pas perdu dans la forêt mais a plongé dans le crime par son usage sans contrôle de drogues. Il prend de tout et surtout n’importe quoi et dans les pires situations. Cette étrangeté est renforcée par la colorisation de Frederik Peeters. Il oppose une vision réaliste de la montagne avec des monochromes dans les sous-sols. Il sait admirablement jouer sur l’encrage pour créer de la profondeur à son dessin.

La série Saint-Elme est sur la bonne piste en montrant la criminalité rurale mais aussi l’étrangeté cachée dans cet espace. Cette série éditée par Delcourt est un jeu de piste pour le lecteur. On cherche à comprendre les éléments fantastiques qui au fil des pages se révèlent des indices essentiels. Cette enquête passe aussi par des personnages hauts en couleurs dans tous les sens du terme.

Vous pouvez retrouver sur ces liens une chronique sur le deuxième volume de la série et La Brigade chimérique, une autre série de Serge Lehman