More
    More

      Les premiers super-héros français de La Brigade Chimérique

      Vous croyez que les super-héros sont nés entre les immeubles de Manhattan ? Changez d’avis dans La Brigade Chimérique avec les véritables racines des super-héros.

      Super-héros, le prochain Made in France ?

      La Brigade chimérique a été en 2009 précurseur d’une autre vision du super-héros et une série à l’ambition folle. Elle se déroule en Europe avant la Seconde Guerre mondiale. Les scénaristes Serge Lehman et Fabrice Colin montraient que, de la fumée des gaz mortels des tranchées, des surhommes étaient apparus pour lutter contre par le Docteur Mabuse et ses alliés. La Brigade chimérique raconte donc la montée du nazisme et des périls menant à la Seconde Guerre mondiale. Mais c’est aussi un hommage à la culture populaire de cette époque : le Nyctalope, le Dr Mabuse et Gog viennent des romans populaires, l’Ange bleu est tiré d’un film avec Marlène Dietrich… Une grande réussite. Mais comment une série dense avec une fin si juste peut-elle avoir une suite ?

      La Brigade Chimérique et ses influences

      Une relance de nos jours

      Se déroulant de nos jours dans le métro parisien, les premières pages désarçonnent le lecteur habitué. Peu importe pour le nouveau lecteur, captivé par l’action en voyant un mutant monstrueux sortir d’un tunnel du quai des Arts et Métiers. Cet évènement totalement inédit à l’époque conduit des enquêteurs dans les archives. Ils font appel à Charles Dex, spécialiste en aberrations scientifiques. En effet, le paranormal s’enseigne à l’université sous le nom de l’« hypermonde ». Méprisé par les cadres de l’université, Dex démontre que des robots et des créatures ont agi en secret durant la guerre d’Espagne et dans la Russie soviétique. Cependant, tout le monde les a oubliés. L’oubli des surhommes est une métaphore de l’ignorance actuelle des anciens récits populaires.

      Pris par l’intrigue, ce n’est qu’ensuite que le lecteur voit ces références. Dans La Brigade chimérique, Lehman sort un mythe du folklore germanique puis rend un touchant hommage aux comics Marvel. Par l’ouverture des archives à la chute de l’URSS, on retrouve le lien entre des faits occultés à la X-Files et les évolutions véridiques du monde. Un fan de comics pense à l’œuvre magistrale d’Hellboy de Mike Mignola. Cette passion de l’histoire serait totalement désincarnée sans la force des personnages. Charles Dex, professeur mis au placard et amoureux tendre, est très justement dessiné. Des pointes d’humour enrichissent le récit comme ce serveur si parisien dans son arrogance.

      Un changement de dessinateur et d’éditeur

      La Brigade Chimérique en France

      En comparaison avec la série originelle de La Brigade chimérique, le dessinateur Stephane de Caneva succède à Gess. Moins influencé par Mignola, de Caneva est pourtant tout aussi passionnant. Supprimant la gouttière, il plonge le lecteur dans l’action, rendue encore plus fluide par une mise en page variée. Si une attaque de rat impressionne, de Caneva est aussi juste dans les expressions humaines que dans la création d’une création mi-rat mi-homme. Le grand format rend totalement justice à son talent. La coloriste Lou apporte une magnifique touche finale à ce volume.

      Débuté chez les éditions Atalante, Ultime Renaissance est publiée par Delcourt qui sort le grand jeu. Une très belle couverture toilée reprenant le design des premiers volumes est recouverte par un rabat tout aussi réussi. Le volume est complété par une postface de Serge Lehman. Il y explique comment cette suite a vu le jour puis nous propose un guide des nombreuses références disséminées dans le récit. Plutôt que de proposer plusieurs tomes, l’éditeur rassemble l’histoire complète en un seul volume.

      La Brigade chimérique montrait par un récit d’action que les super-héros sont nés en Europe. Cette suite est aussi réussie dans un cadre différent. On passe au monde actuel où des enquêteurs remontent le passé. Si on retrouve l’organisation par chapitre et certains personnages, Ultime Renaissance est totalement accessible aux nouveaux lecteurs. Alors plongez aux sources des héros.

      Vous pouvez trouver une chronique des Contes de la pieuvre proposant aussi de mêler histoire et occultisme sur ce lien et un article sur Donjon, une autre série en pleine renaissance.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité