More
    More

      Télérama Dub Festival : un line-up de dingue pour la 15ème édition

      Le 25 novembre prochain, le Télérama Dub Festival revient pour la quinzième fois sur les docks de Paris, le temps d’une nuit. Cette fois, la line-up est renversante, composée des fleurons de la scène dub française. 

       

      HIGH TONE HALL 

      High Tone, un nom que tous les amateurs de dub musique connaissent. Créé en 1997, ce groupe de lyonnais hante les scène dub reggae depuis le début des années 2000. Précurseurs du genre, ils ont créé un art à part entière. Un style électro inspiré du reggae. Aujourd’hui, le dub fait partie intégrante de la scène reggae. Rien que cette année, le Reggae Sun Ska a invité Panda Dub, un des grands héritiers de High Tone. 

      Avec un style lancinant, froid et métallique, le groupe adopte une musique enivrante et hypnotisante. Une identité urbaine se détache, une musique roots venue de la rue, le The Wall de la dub, pourrait décrire leur style musical. High Tone a inspiré les plus grands qui aspirent à tourner avec eux. C’est le cas de Stand High Patrol qui a signé le magnifique Rub a Dub Anthem, ou OBF qui a tourné avec les lyonnais en 2012. Cette session du 25 novembre est notamment accompagnée de Mahom, autre groupe de dub français. 

       

      STAND HIGH HALL

      Eh oui, Stand High Patrol est de la partie. Le groupe de Pupajim est certainement le plus connu de l’univers dub. Leurs musiques mélangent des inspirations de reggae roots, de jazz, de blues et d’électro. Stand High Patrol est un groupe qu’on ne présente plus dont le titre The Big Tree est même connu des néophytes. Ce style baptisé « Dubadub », porté par la voix de Pupajim et par une palette d’effets des plus fournies, se définit comme un mélange de dub, de Hip Hop, de bass music, et de reggae digital ; le tout parsemé d’accents trip hop, techno et new wave. Leur dernier album The Shift est disponible depuis le 26 mai dernier et offre un nouvel aperçu du talent de ce groupe qui crée une identité différente à chaque nouvel album. 

       

      I SKANKERS AREA

      La dernière session est dominée par Soom T. Cette chanteuse écossaise est devenue la reine du reggae féminin. Toutes les chanteuses post Soom T s’inspirent de son style et surtout de sa voix à la fois rocailleuse en hommage au roots, mais également envoûtante et langoureuse. A partir de 2005, elle sort de nombreux projets en collaboration avec des artistes electro et dub (The Orb, Jahtari, OBF, Raumschmiere, Miss Kittin, King Creosote, Asian Dub Foundation, Stand High Patrol …). En 2010, c’est l’explosion dans le milieu reggae digital avec son titre Ganja Ganja

      Alliant titre très reggae et d’autres plus inspirés dans le monde du dub, Soom T s’est créée une véritable identité. L’artiste s’est même essayée au rock et au rap, mais c’est dans le reggae-dub qu’elle a réellement explosé. 

      la France comporte des groupes variés et talentueux. On remercie une fois de plus nos confrères de Télérama pour ce festival de 19h30 à 5h00, le samedi 25 novembre, aux docks de Paris, à 200m du métro « Front Populaire » (ligne 12).

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.