More
    More

      RETOUR SUR LE FESTIVAL FORTE, LE RENDEZ VOUS TECHNO DU MOIS D’AOUT

      Une forteresse surplombant un village pittoresque accueille trois jours durant le Festival Forte et une trentaine de Dj Techno, du 25 au 27 Août. Outre la programmation qui à elle seule suffisait à faire du Forte festival l’endroit où il fallait se trouver en cette fin de mois d’Août, l’atout majeur est évidemment le lieu.

      IMG_1289

      Un fort auquel on accède après avoir traversé un petit village de campagne portugais et une série d’escalators qui nous immergent directement dans cette ambiance si particulière, dark et bucolique, dans une mise en valeur du fort, toujours dans un respect du lieu. Il y a une esthétique visuelle très travaillée avec une chapelle transformée par un jeu de lumières et de mapping. Des installations au sein du fort créent un décor idyllique et renforcent l’identité visuelle du Festival. Petit récapitulatif de ces trois jours.

       

      pt-0825-766505-763136-back

      JOUR 1  –  L’ouverture du festival se fait en compagnie de BEN FROST qui offre un live magique au public déjà bouillant après la première phase d’émerveillement provoquée par la découverte du fort. Il cède sa place à CABARET VOLTAIRE, qui faisait partie des plus attendus, et qui ajoute sa performance live mélangée à de grosses basses techno avec un peu de dub couplé à des airs de dance music faisant danser les festivaliers arrivés à temps et déjà chauffés par la performance de BEN FROST.  S’enchaînent ensuite APPARATDANIEL MILLER puis le grand MARCEL DETTMAN arrive à 7h du matin. La notoriété du berlinois n’est depuis longtemps plus à confirmer. Il a su montrer son talent une nouvelle fois dans un set monstrueux, accompagné par le lever du soleil, sa performance est elle aussi sortie de la pénombre avec des lignes de basses et des rythmes bien dansant en fin de set.

      JOUR 2  –  Il est 22h, on a attendu toute la journée l’ouverture des portes du Fort et c’est maintenant MANU qui ouvre le bal devant les festivaliers les plus aguerris et les plus ponctuels, suivi de SHCURO. Puis HELENA HAUFF se met aux platines, une des seules femmes du line up avec RROSE, qui a su déroger aux stéréotypes sur la douceur féminine, et a enflammé par son set, obscur et lourd de basses et de sonorités hards, avec un show visuel aux motifs vaginaux à n’en plus finir, mettant la fosse en feu dès 1h45. Suivis d’ANCIENT METHODS avec un set percutant tout en force et sophistication, laissant ensuite place à la mystérieuse RROSE dont la musique visionnaire est rythmée par une techno sombre et envoûtante. Pour finir, le tant attendu BEN KLOCK, résident du Berghain, a su comme à son habitude nous étonner et nous transporter au rythme d’un set hypnotique et mélodique, accompagnant le lever du soleil. 

      IMG_2657

      JOUR 3  –  Après une journée de détente au camping, on rejoint à partir de 22h les DJs AMULADOR, VIL, ORPHX, SILENT SERVANT et KOBOSIL qui se sont enchaînés durant ce troisième jour. SEBASTIAN MULLAERT et ULF ERIKSSON, les deux artistes en B2B ont réalisé un live sans faute de 6h30 à 8h : ils ont fait danser tout le festival avec leur nouveau projet collectif mettant en contraste leurs deux univers de dance music. Puis RODHAD a fait monter la pression lors du premier concert à la lumière du jour de cette dernière journée de festival plus longue que les autres puisque l’extinction du son n’est prévu que pour 21h. En mixant techno et house, il a su encourager les plus courageux à rester dans l’enceinte du château pour encore quelques heures tandis que d’autres commençaient à arriver après quelques heures de sommeil. S’enchaînent VRIL, DRUMCELL, TRUNCATE ou encore KONSTANTIN le fondateur du label Giegling. Avec ses rythmiques électriques et vibrants, il a fait bouger les festivaliers sous le soleil et les parasols de Montemor-o-Velho. MICHAEL MAYER clôt le festival avec beaucoup d’émotion, l’allemand a su être à la hauteur pour tous les festivaliers encore présents en masse, en prolongeant son set d’ une heure.

      IMG_1286

      Festival Forte est un tout jeune festival puisque 2016 est la troisième édition seulement. Beaucoup ne le connaissent pas encore mais ce n’est qu’une question de temps : les festivaliers qui ont déjà tenté l’expérience en sont revenus plus que satisfaits et en parlent comme de leur meilleur festival. Une petite pépite que l’on a presque envie de garder pour soi de peur que le festival perde au fil des années cette fraîcheur et ce côté intimiste, le FORTE se restreignant à 5000 festivaliers par soir. Une scène unique est un choix ambitieux, mais clairement, le pari est réussi. Il semble régner une synergie de groupe qui rassemble les quelques centaines de gens toujours présents auprès des Dj, peu importe l’heure, dans un esprit free.

      IMG_1294

      Un des plus du Festival Forte est le camping avec ces espaces aménagés psychédéliques, des coins chill sous les arbres qui permettent de se rafraîchir de la chaleur ambiante et se reposer en prévision de la soirée. De nombreux stand Food and Drinks, de la cuisine naturelle et de qualité qui permettent de recharger les batteries après avoir dansé toute la nuit avec une mention spéciale au stand smoothie, véritable cure de jouvence. Devant la scène, ou sur le camping les gens sont heureux. Et même après 12h de son, il y a toujours des gens motivés pour danser devant un plus petit mur de son installé au sein même du camping. Avec une bonne organisation sur le camping, tout comme au sein du festival, l’ambiance est détendue.

      207A0979

      Plongés dans la fosse médiévale devant une scène unique, on est littéralement aspirés par les sets qui s’enchaînent. On assiste à une réelle expérience artistique, visuelle et sonore. Dans un espace à la fois intimiste et vaste, une synergie est créée entre DJs et festivaliers, transportés par les formes visuelles hallucinantes de l’énorme écran face à eux et la puissance du son qui circule entre les parois de la forteresse. Le lieu devient magique lorsque le soleil se lève sur une foule de festivaliers toujours chauds et laisse apparaître le fort au milieu d’une brume blanche et opaque. Mystique. On vous promet que ça vaut le détour.

      IMG_1300 (1)

       

       

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité