More
    More

      [Report] Klone en concert acoustique pour Unplugged à l’Antenne

      Klone était à Paris pour une soirée exceptionnelle à l’Antenne. Deux sessions de concert acoustique pour découvrir en live leur magnifique Unplugged !

      C’est dans le cadre très agréable de l’Antenne que Klone avait donné rendez-vous à ses fans. Deux concerts en ce samedi 11 mars, deux sessions intenses. Merci à Guillaume Bernard de nous avoir permis d’assister à la deuxième : le voyage fut merveilleux !

      Une première partie bretonne

      Plus habitué aux concerts amplifiés, avec de grosses guitares et un son bien lourd, Brieg Guerveno a cependant répondu à l’invitation de Klone pour jouer seul et en acoustique sur scène. Sans son groupe, un peu intimidé, cherchant parfois à combler les silences entre 2 accordages, le chanteur originaire de Saint Brieuc nous a offert une très belle première partie en langue bretonne. Il prend soin de traduire les titres avant chaque morceau et d’en expliquer le contexte. Très sympathique et reconnaissant, il est amplement salué et applaudit par le public.

      Vocalement, on a complètement craqué ! Du coup on est allé découvrir sa musique et on vous la recommande :

      Site de Brieg Guerveno

      Unplugged de Klone

      A peine arrivé sur scène, le groupe est tout de suite ovationné. On peut dire que tous ici étaient impatients d’écouter ce live acoustique. Sur scène, le groupe a le sourire aux lèvres et l’ambiance s’annonce décontractée. Aldrick entame une intro de Nirvana, petit clin d’œil au célèbre unplugged et façon original de se mettre dans le bain. Après quelques rires, le silence se fait…

      Klone commence alors par jouer Immersion, premier titre de l’album acoustique et toujours une excellente mise en matière. La voix de Yann Ligner s’élève et on est directement plongé dans la magie de ces nouveaux arrangements. 

      Sur scène, la composition du groupe est différente que sur le CD. On retrouve bien entendu le chanteur et le 2 guitaristes (Guillaume Bernard et Aldrick Guadagnino), mais on retrouve aussi Florent Marcadet à la batterie et une violoncelliste. On devine alors que le concert aura encore une autre couleur et qu’on ne va pas entendre une version similaire des titres d’Unplugged.

      Le concert se déroule est on est complètement happé par leur musique. Le public est attentif, enthousiaste ; il applaudit et crit à la fin de chaque morceau et ses réactions iront crescendo tout au long du concert. Klone entonne sa reprise de Depeche Mode, People Are People qui fait l’unanimité. Ce titre est vraiment excellent et le live tient ses promesses.

      Lorsque le groupe joue Grim Dance, l’ambiance monte encore d’un cran et le public s’emballe, soutenant le groupe, quittant un silence peut être trop sage et reprenant des habitudes propres à tous les concerts de Métal, très vite encouragé par les deux guitaristes.

      La température monte ; il fait de plus en plus chaud dans la salle. Les membres de Klone sont souriants sur scène et continuent de blaguer de temps à autre : Guillaume profite d’un temps mort entre 2 morceaux pour jouer le générique de la pub pour le jambon Herta. Le public réagit, hilare !

      Mais le concert touche bientôt à sa fin. On a droit à cette belle reprise de Summertime avant de finir avec grâce sur le titre Nebulous.

      Un rappel trop court !

      Klone ne quitte pas la scène et le public insiste pour avoir un rappel. Le groupe en profite pour échanger avec leurs fans ; le public est beaucoup trop sage à leur goût. ‘ Ya plus de bière ‘ rétorque un fan dans la salle. La violoncelliste rentre elle aussi dans le jeu et, comme un running gag, reprend l’intro de Nirvana au violoncelle.

      Aldrick propose alors : ‘ Vous voulez du métal ? ‘ Hurlement du public.
      Les deux guitaristes se mettent alors à gratter leurs cordes plus fort sur quelques mesures avant de se calmer et de revenir à l’Unplugged.

      Klone nous a offert une merveilleuse soirée, drôle, touchante et forte en retrouvailles avec leurs fans. Les conditions de ce live était vraiment optimale, le son excellent et les jeux de lumière ont su donner une ambiance particulière, entre le concert amplifié et l’intimité d’un set acoustique. Mention spéciale à Florent Marcadet qui était vraiment à fond et dont les percussions ont encore donné une nouvelle dimension à Unplugged, presque dark folk ou pagan. Un pur moment de plaisir qu’on vous recommande d’aller voir !

      Retrouvez toutes leurs dates !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.