More
    More

      Festival Django Reinhardt : on y était !

      La 38ème édition du Festival Django Reinhardt a eu lieu du 6 au 9 juillet au Parc du Château de Fontainebleau sur la Prairie du Bois d’Hyver. Just Focus a eu le privilège de couvrir le « plus petit des grands festivals »

        

      Django Reinhardt, un festival mythique

       

      Bienvenue au Festival Django Reinhardt ! L’été a ses prémices, à la lisière de la forêt de Fontainebleau, aux bords de Seine, des notes jazz flottent, l’esprit manouche plane dans l’air. L’univers est bucolique et serein, le décor invite à la rêverie. 

      Historiquement organisé sur « L’Ile du Berceau » à Samois sur Seine le Festival Django Reinhardt a migré de son lieu habituel pour la deuxième année consécutive. En 2016, une crue de la Seine avait obligé les organisateurs à déménager du lieu emblématique du festival.

       

      DSC_4140

      La journée d’ouverture du festival a eu lieu sur la place du village de Samois sur Seine. Alma Sinti Trio, Simba Baumgartner trio, Selkies, Fapy Lafertin Quartet, Sanseverino et Adrien Moignard Quartet ont donné des concerts gratuits à la mémoire de Django Reinhardt et de sa musique.

      Durant quatre jours, des groupes internationaux, des artistes singuliers, des musiciens anonymes venant de tout horizon se sont produits, rencontrés et croisés dans cette « grande messe manouche ». Les musiciens viennent du monde entier pour célébrer la mémoire du grand guitariste manouche. Le festival met à l’honneur la culture manouche, les rencontres musicales, l’évolution, l’innovation et la diversité du jazz.

       

      Journée du 8 juillet

      • Tcha Badjo 

      Lauréat du tremplin du Village des Luthiers en 2016, Tcha Badjo ouvre le bal et s’offre cette année la grande scène. Le groupe est composé de Damien Levasseur (guitare, voix), Charles Fréchette (guitare, voix), Coline Rigot (violon), Jean Baptiste Guerrier (contrebasse) et Jean Russel (contrebasse, voix). Influencé par le jazz américain et le jazz manouche, le groupe propose un répertoire riche et diversifié entre classiques, compositions et musique d’Europe de l’Est. Musiciens talentueux et globe-trotteurs (le groupe sillonne le monde au volant d’une caravane), Tcha Badjo entraîne le public dans un tourbillon d’énergie, une musique pétillante et festive. On retiendra une belle complicité artistique et une reprise réussie des classiques revisités : « You’re my sunshine », « Americano Americano ».

      • Robin Nolan’s Sin City

      Le guitariste manouche de renommée internationale Robin Nolan propose un savant mélange entre jazz manouche et classique du rock, accompagné de Kevin Nolan à la guitare et Arnoud Van Den Berg à la basse. On retiendra l’originalité du répertoire revisité, les clins d’œil et les références subtiles à la pop culture dans l’esprit manouche et la guitare aux cornes diaboliques.

      • Le trio Ponty, Lagrène Eastwood

      Trois grands jazzmen en réunion exceptionnelle nous offrent l’un des plus grands moments du festival. Virtuosité, groove, swing, poésie. Ponty (violon), Lagrène (guitare) et Eastwood (basse) explorent l’art du trio à corde et font vivre au public un moment privilégié.

      • Dhafer Youssef

      Grand maître du oud, vocaliste hors pair et compositeur de génie, Dhafer Youssef a conquis les festivaliers. Accompagné de la crème du jazz new yorkais Aaron Parks au piano et Matt Brewer à la basse, le musicien repousse les limites, explore, et ne cesse de puiser dans des influences multiples, entre Orient et Occident. Dhafer Youssef nous emporte vers un grand moment de musique, hypnotique, poignant, sensible, grandiose, pacifique.

       

      Le Festival Django Reinhardt c’est aussi :

       

      Une belle équipe de bénévoles mobilisée pour veiller à une bonne organisation du festival. C’est en grande partie grâce à eux que le festival poursuit sa route. Ils accueillent les artistes, tiennent les bars, participent au montage et démontage des infrastructures et tiennent la billetterie.

      En bordure de la grande scène, un petit village de luthiers a été aménagé. Sous les chapiteaux, des petites boutiques de luthiers ont été installées. Des artisans luthiers dispensent des conseils avisés et exposent leurs beaux d’instruments manipulés par des passants musiciens. Des petites jam spontanées s’organisent.

      Au cœur de ce village de luthiers, une scène tremplin a été installée. Des jeunes talents se produisent dans une ambiance conviviale et décontractée.

      On retiendra une très belle ambiance, légère, estivale, familiale et authentique.

      Crédits Photos: Edouard Baudouin

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.