More
    More

      Et si le savon était facultatif ?

      Depuis la nuit des temps, on se savonne le corps. L’ajout d’odeurs et de produits chimiques sur notre peau est un beau business malheureusement très néfaste pour notre corps et notre porte-monnaie.

      Un défi de taille : Arrêter de se savonner et utiliser seulement de l’eau sous la douche.

      (Cela n’exclut pas pour autant l’utilisation du shampoing, du déodorant et du dentifrice)

      bulles-de-savon

       

      Pourquoi arrêter de se savonner tous les jours ?

      Tout simplement pour se désencombrer de quelque chose d’inutile. Agréable peut-être mais inutile. L’eau enlève très bien toutes les odeurs, bactéries et  pollution.

      Eh non, ne pas utiliser de savon de signifie pas que vous sentez mauvais. Vous ne sentez juste pas ou plutôt vous sentez juste vous. Le parfum, shampoing, déodorant sont déjà assez d’odeurs cumulées sur votre petit corps, croyez-moi.  Cela évite de dénaturer votre parfum ou de vous dénaturer vous-même.

      Les savons sont composés d’ingrédients tous plus terrifiants les uns que les autres. Ils détruisent la peau tout doucement en la recouvrant d’un film qui étouffe votre jolie peau en vous promettant une « HYDRATATION INTENSE 72H INCROYABLE ».

      C’est également un moyen de résoudre quelques problèmes tels que l’eczéma, l’acné ou encore les démangeaisons. (+1 point pour le non savon)

      L’arrêt du savon est un geste écolo, il évite la pollution de l’eau à outrance et pour les générations futures, c’est déjà ça de gagné. (+1 point pour le non savon, encore.)

      Économiquement parlant c’est ça de gagné aussi. (+1 point, toujours.)

       

      Comment ça fonctionne ?

      On frotte bien, pas besoin de gants, seulement de ses mains. Simple non ?

       

      Bilan 1 an sans savon :

      C’est un réflexe à perdre. La première semaine est particulièrement étrange, on ne pense qu’à ça, on vit avec cette sensation que tout le monde le sait, on cherche cette odeur en sortant de la douche puis on s’adapte et on oublie.

      Personne ne le sait tant que vous ne le dites pas. Même les personnes qui vous côtoient tous les jours de près, ne remarqueront pas. Lorsqu’on annonce cette démarche, on peut être confronté à un questionnement, parfois un peu méchant, mais dès lors qu’on explique le concept, c’est approuvé. Si vous souhaiter en parler, vous pouvez attendre quelques mois et lancer un « Tu n’as rien remarqué chez moi ? » et là, impossible que la personne n’y pense. Ou vous pouvez simplement garder pour vous pour éviter les blagues vaseuses ou les raccourcis trop rapides comme « Tu te laves pas alors ? ». Si je me lave. Mais à l’eau, comme toi, à la différence que ma peau respire.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.