More
    More

      Zheros, le test des super-héros !

      ZHEROS est le tout premier jeu du studio italien Rimlight Studios, sorti le 15 février 2016 sur PC (disponible aussi sur Xbox One). Il s’agit d’un beat’em all dans un monde futuriste. Vous devrez combattre les robots de l’effroyable Dr. Vendetta à l’aide de Mike, le maladroit et un peu simplet, mais également Capitaine Dorian, la tête de l’équipe.

      ZHEROS débutera sur une cinématique muette, vous verrez Dr. Vendetta s’énerver sur les boutons de son super-ordinateur. Il souhaite asservir la galaxie, et pour ça, il a une équipe de robots à sa botte. Bien entendu, ses plans seront mis à rude épreuve lorsque Mike et Capitaine Dorian mettront leur nez dedans. Votre mission sera donc, vous l’aurez compris, de détruire toutes l’armée de robots de Dr. Vendetta.

      ZHEROS
      Dr. Vendetta a un bouton pour envoyer son armée. Pour l’humour, ça commençait bien !

      Mike ou Capitaine Dorian, faites votre choix

      Mike est lourdaud, grand, fort, et blond. Autant dire, qu’il sera lent dans ses déplacements, il utilisera uniquement ses poings pour attaquer vos ennemis. Il aura également un pistolet, et un bouclier. Le pistolet n’est pas illimité, vous n’aurez que quelques munitions que vous pourrez récupérer ici et là via les orbes bleus. Il vous sera fort utile contre certains ennemis volants ou récalcitrants. Le bouclier quant à lui vous permettra de parer certains coups ou de renvoyer les projectiles. Il faudra appuyer au dernier moment sur votre touche pour espérer renvoyer la balle. Pour cet aspect, il faudra œuvrer de patience, c’est loin d’être facile, surtout lorsque plusieurs ennemis vous mitraillent à plusieurs. Capitaine Dorian, le rouquin sera plus rapide, il combattra uniquement avec ses jambes pour effectuer ses combos. Plus agile, il devrait vous permettre de vous déplacer plus facilement lors de combats difficiles. A noter, qu’il possède les mêmes capacités que Mike avec le bouclier et le pistolet. En soi, quelque soit votre choix de personnages, eh bien ça reviendra un peu près au même. Vous pourrez également utiliser une combinaison robotique lorsque le jeu vous la présentera, il s’agit d’un équipement plutôt intéressant et marrant à utiliser. 

      ZHEROS
      Quand on parle d’humour, on parle de ce type de faciès…

      Vous gagnerez des points en tuant les ennemis, plus votre combo sera élevé plus vous gagnerez de points. Rien de révolutionnaire donc. Vous gagnerez également des points en cassant des boîtes orange, vous pourrez également récupérer une étoile bien cachée dans chaque niveau pour la « gloire ». Sans oublier les caisses vertes et bleues, pour retrouver de la vie ou des munitions pour votre arme. Les niveaux durent en moyenne entre 10 et 15 minutes, une fois terminé vous arrivez sur la page de fin de mission, si vous avez gagné assez de points dans votre niveau vous gagnerez jusqu’à deux points RP. Ces points RP vous permettrons d’améliorer les compétences de votre personnage : la force, le bouclier, et l’arme. La force vous permettra de débloquer de nouveaux combos, quant au bouclier il renverra les balles avec un bonus de dégâts supplémentaires, le pistolet lui sera plus efficace avec le temps…

      ZHEROS
      Le premier niveau n’est pas difficile vu le peu d’ennemis

      Un gameplay redondant, des ennemis peu variés…

      On rentre dans le vif du sujet, ZHEROS, ne révolutionne rien. Ça vous l’aurez sans doute compris en lisant les capacités de vos personnages. les combos évoluent et pourtant, ils ne sont pas forcément beaucoup plus variés ou réellement nombreux. On en fait vite le tour. D’autant que vous serez content lorsque vous atteindrez le niveau « Brutal » mais votre joie sera vite coupée par un défaut dans le gameplay. Lorsque vos ennemis apparaissent ou passent les rambardes ceux-ci sont invincibles ! Vous pourrez les frapper mais ils ne prendront aucun dégât. Si vous avez tué tous vos ennemis, et qu’une seconde vague est en train d’apparaître…Vous perdez inévitablement votre combo ! C’est plutôt rageant à dire vrai, et vous perdez du même coup énormément de points, pour rien. En somme, la frustration est à point nommé dans ce jeu, il y a certains ennemis que vous pourrez difficilement esquiver, et qui prendront un malin plaisir à vous coincer dans un mur pour vous arracher la moitié de votre vie. En plus de ça, certaines plateformes sont ouvertes, permettant à certains ennemis de vous éjecter, vous forçant à recommencer tout le niveau, si vous n’avez pas encore passé le checkpoint de milieu de niveau. Certains diront que ça rajoute de la difficulté, oui, mais si vous êtes comme moi à louper des esquives parce que l’animation est beaucoup trop lourde, du coup vous vous faites enchaîner, eh bien ça reste plutôt frustrant. On évitera donc de parler d’un double saut inexistant…Bonne chance pour sauter les grillages électriques ou lasers…

      ZHEROS
      La vache de l’espace est plutôt, spatialement chiante.

      Comme on vous le disait, les ennemis sont peu variés en majorité vous aurez de petits robots avec des pistolets ou boucliers, vous aurez ceux également qui lancent des bombes. Il y aura également ceux qui vous foncent dessus et explosent…Alors là bonne chance pour les esquiver ou ne prendre aucun dégât. Quant aux petits boss, vous aurez un chien mécanique plus embêtant que dur à tuer, puis la vache « radioactive » qui quant à elle, sera plutôt récalcitrante. Celle-ci pourra vous enchaîner et mettre à plat la moitié de votre vie en quelques secondes. Rageant, surtout lorsque vous serez dans un niveau où vous devrez fermer les volets mécaniques toutes les 10 secondes pour éviter de prendre des radiations et donc de perdre des points de vie. Si le jeu se veut difficile plus on avance, plus il en devient frustrant à cause du gameplay fade. On aurait pu pardonner ce genre de défaut si le bestiaire était plus riche et qu’il y avait une histoire à nous proposer.

      ZHEROS
      L’ascenseur infernal !

      Zéro histoire, aucun humour, malgré un style cartoon 

      Alors, quand on voit le personnage faire des mimiques, des têtes un peu loufoques dans le menu, on espère qu’il en sera de même pendant le jeu. Et puis on voit la première cinématique, elle aussi plutôt drôle, style un peu cartoon…On rencontre les premiers ennemis qui se cassent la binette, on sourit. Et puis, ça s’arrête là. Vos personnages ne parlent pas, ni les ennemis à dire vrai, tout le monde est muet dans cet univers. Si cela aurait pu avoir son charme, il aurait fallu garder l’humour délirant des menus pour les inclure dans les phases de combat. Autant le dire, il s’agit de bêtes niveaux couloirs, qui se ressemblent un peu tous à quelques exceptions près. Vous enchaînerez les ennemis et voilà. La musique vous agacera plus qu’autre chose, pour notre part, elle a fini coupé dans les options. Les bruitages auraient pu être eux aussi amusants, mais ils ne le sont pas. Vos mouvements ne sont pas plus drôles, Mike est censé être maladroit, il ne l’est pas, il n’y a aucun réel effet visuel à ce sujet.

      ZHEROS
      Votre super robot à la batterie limitée

      Le scénario ? Eh bien on vous l’a posé au début du test, Dr. Vendetta veut conquérir l’univers, avoir l’ascendant sur tous les êtres vivants, les deux agents sont là pour l’en empêcher. Et ça s’arrête ici. Tout l’humour que l’on vous suggère au début s’essouffle au bout de deux niveaux. L’histoire inexistante ne vous donnera aucune envie de continuer à jouer dans ce type de conditions. Quant aux graphismes, c’est heureusement le point fort du jeu, mais, on le sait, ce n’est pas les graphismes qui font un bon jeu, cela y contribue seulement. Le côté typé cartoon permettait d’offrir cet humour qui manque tant au reste du jeu. De plus, Zheros étant très coloré, c’est plutôt agréable à regarder, reconnaissons-lui au moins cette qualité.

      ZHEROS
      Sharky, c’est l’ennemi rusé qui sort une scie tournoyante quand vous vous approchez de lui ou qui vous fonce dessus lorsque vous essayez de le tuer à distance

      ZHEROS, un mauvais jeu ? Non. Mais il n’est pas non plus un super bon jeu. Il s’agit là du premier jeu de Rimlight Studios, et s’il a de nombreux défauts, on a connu très certainement pire comme début. De nombreuses choses sont à améliorer, le jeu est tout de même proposé à 14,99€ sur PC, et nous ne sommes pas sûrs qu’il soit dans votre intérêt de le tester à ce prix. Concernant la durée de vie ? Tout dépendra de votre persévérance et de votre envie de terminer le jeu. La répétitivité étant forte, le gameplay fade, et un manque sérieux de « vie » dans ZHEROS viendront sans doute à bout de nombreux joueurs de beat’em all. Tout annonçait un humour présent, mais au final absent. Si vous avez l’occasion d’y jouer en coop, le jeu sera sans doute beaucoup plus intéressant. A l’heure actuelle, le jeu était prometteur mais on est plutôt déçu, en espérant que le studio prendra en compte ce type de critique et proposera par la suite un jeu plus abouti. 

      Article précédentMy Hero Academia arrive sur ADN
      Article suivantLivre Paris 2016

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité