More
    More

      Sangatsu no Lion : nostalgie, solitude et shogi dans un monde terne…

      Entre poésie et amertume, l’anime Sangatsu no Lion installe tranquillement ses marques sur la plateforme Wakanim. Nous vous proposons donc de le découvrir au travers de cet avis, basé sur le premier épisode de cet anime très prometteur !

       

      Sangatsu no Lion

       

      sangatsunolionmainvisual

      Titre original : 3月のライオン – 3-gatsu no Lion

      Titre alternatif : March comes in like a lion

      Genre : Tranches de vie, drame, shogi

      Année : 2016

      Période : du 8 octobre au ???

      Plateforme : Wakanim

      Nombre d’épisodes : ???

      Diffusion : tous les samedis soirs

      Studio : Shaft (Bakemonogatari, Nisekoi, Arakawa under the Bridge)

      Créateur original : Umino Chika (manga)

      Directeur : Shinbou Akiyuki (Arakawa under the Bridge, Nisekoi)

      CharaDesign : Sugiyama Nobuhiro (Arakawa under the Bridge)

      Compositeur : Hashimoto Yukari (Strike Witches, Koi Kaze)

      Thème musical : BUMP OF CHICKEN

       

      Synopsis

      Enfant, Rei Kiriyama a perdu sa famille dans un accident. À 17 ans, Rei est aujourd’hui un joueur professionnel de shogi encore accablé par un profond sentiment de solitude. Un jour, son quotidien va être bouleversé par sa rencontre avec les trois soeurs : Akari, Hinata et Momo. C’est une histoire de personnes qui vont se battre pour récupérer ce petit quelque chose qu’elles ont perdu.

      Source : Wakanim

       

      sangatsu-no-lion-logo

       


       

      Cet avis se base uniquement sur le premier épisode de l’anime Sangatsu no Lion, sans aucun parallèle avec le manga qui m’est malheureusement inconnu. Peut contenir quelques spoilers.

       


       

      Mélancolie.

      Quand passé et présent s’entremêlent.

       

      Rei est un jeune homme au physique chétif. Mais au delà du corps et de l’apparence qui se dessinent, on se rend bien vite compte que Rei est une personne torturée. Une impression qui s’imprime dès les premières images… Son esprit semble flotter, bien loin de cette réalité si rude qu’il semble vouloir à tout prix fuir. Mais quelle est cette réalité si difficile à affronter ? Le premier épisode laisse s’esquisser quelques indices ici et là, sans complètement éclaircir le tableau que nous propose Sangatsu no lion. Famille disparue, enfance tiraillée par la compétition et le shogi, solitude… Rei semble perdu dans un océan sans fond… Mais heureusement les fades couleurs qui teintent sa vie reprennent bientôt vie avec la gaieté inattendue de trois sœurs. Une petite famille qui ne semble pas avoir être épargné par les affres de la vie… Des êtres emplis d’espoir et d’amour qui n’ont de cesse de tenter de tirer Rei un peu plus près de cette douce lumière qui semble tant lui manquer pour mieux vivre… Des scènes réconfortantes et pleines de chaleur qui sauront peut-être rallumer la flamme chancelante dans le cœur de notre champion… Saura t’il saisir sa chance et faire basculer cette vie ?

       

      Sangatsu-no-lion

       

      Au delà de son scénario, Sangatsu no Lion offre une originalité encore peu proposée : l’approche d’un jeu traditionnel japonais, le shogi. Cousin des échecs, ce jeu impose réflexion et stratégie, tout comme le go, déjà approché avec le mythique manga Hikaru no Go de Obata Takeshi et Hotta Yumi. D’autant que nous ne sommes pas guidés par n’importe qui au milieu de cette gigantesque partie que joue Sangatsu no lion… Rei n’est ni plus ni moins qu’un professionnel de la discipline ! Un titre qui, d’après les bribes de souvenirs que son esprit nous dévoile, est synonyme de douleur, de jalousie et de déchirements. Une approche en douceur de ce jeu mal connu qu’est le shogi qui fera peut-être quelques adeptes très prochainement !

       

      Douceur.

      Couleurs pastels pour une animation en finesse.

       

      Avec son scénario original, Sangatsu no lion a déjà marqué quelques points. Sans oublier que les fan du manga attendaient avec impatience cette adaptation en anime. Et avec ce scénario mélancolique, il fallait bien évidemment prévoir une animation adaptée, édulcorée mais pas trop, reflet de la vie difficile de Rei. Le studio Shaft frappe fort avec cette animation épurée, aux traits tantôt tristes et sombres, tantôt frais et pétillants. Une ambiance poétique, bercée entre beauté de la photographie et tristesse ambiante. Un mélange raffiné qui épouse parfaitement les formes et attitudes du scénario. Certes moins onirique qu’une animation de Shinkai Makoto, Sangatsu no Lion nous entraîne avec une force inextricable dans le quotidien terne et difficile que vit notre jeune champion. Et pourtant… Pourtant la solitude côtoie la gaieté, la mélancolie attire la douceur et l’hésitation guide vers l’espérance. Chaque plan, chaque scène saura éveiller en vous humanité, chaleur et compassion. Le tout sur une bande son d’exception aux notes exquises. On notera également la magnifique chanson de ce début de premier épisode en français. Une belle surprise pour nos oreilles qui se laissent très volontiers emporter par ce flot de douces notes sur un tableau animé et bien rythmé.

       

      Douleur.

      Les souvenirs se cachent sous une pièce de shogi.

       

      Si le scénario et l’animation s’emboîtent parfaitement, sachez que les personnages de Sangatsu no Lion ne sont pas à bouder non plus. Loin de là. Loin du héros moderne que l’on retrouve régulièrement dans les anime ou manga, notre champion de shogi se fait discret. Rei est à des années lumières de ces héros étudiants tapageurs, surmotivés ou bagarreurs. Discret, vivant seul dans un petit appartement, aller au lycée est un véritable défi. Répondre à ses mails est tout aussi ardu, surtout lorsqu’il s’agit d’une invitation pour manger. Et n’oublions pas cette rencontre quotidienne qui laisse Rei mutique. Malgré ses défauts et sa solitude, il parvient à ouvrir petit à petit les yeux. Et petit à petit le monde semble s’ouvrir à lui. Ces trois mystérieuses sœurs pleines de joie ne sont sans doute pas étrangères à un tel revirement… Malicieuses, amicales et joviales, elles semblent vouloir pousser Rei toujours plus loin, mais aussi le faire sortir, petit à petit, de sa torpeur et de ses sombres idées.

       

      En bref, Sangatsu no Lion est un anime incontournable cet automne ! Dommage que Wakanim ait décidé d’en faire une série payante et ainsi, de limiter le nombre de personnes qui pourraient découvrir ce morceau de poésie et d’humanité qu’est Sangatsu no Lion…

       

      Un film LIVE est également en préparation, un nouveau teaser est disponible depuis aujourd’hui même ! Un film attendu pour le printemps prochain au Japon. Plus d’informations à venir prochainement !

       

       

       

      https://www.youtube.com/watch?v=BemmaQvoslg

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.