DÉTECTIVE AI : Real Deep Learning. IA confidential

0
753
deep

Nouveau titre light novel apparu au catalogue de lanovel edition, Detective AI, real deep learning propose au lecteur une enquête policière sur fond de thriller technologique. Ecrit par Yabusaka Hayasaka, ce récit se présente comme le premier volume d’une saga toujours en cours d’édition au Japon. S’il se destine à un public de jeune adulte, il n’en aborde pas moins des thématiques plus matures. C’est cette double identité qui fait la qualité et la faiblesse de cette histoire.

La guerre des I.A

La vie de Tasuku vient de basculer. Son père, brillant chercheur dans le monde des Intelligences Artificielles vient de décéder. La police conclut rapidement à un accident. Mais en retournant sur les lieux du drame, le fils trouve dissimulé dans un cadre, l’ultime travail de son père : une intelligence artificielle. Dénommée AI, elle lui explique qu’elle a une jumelle, IA, et que pour les faire progresser, son père a utilisé les avancées du deep learning en les faisant s’affronter : l’une mettant en scène des crimes et l’autre essayant de les résoudre.

Or IA a disparu le jour du drame et AI soupçonne l’accident d’être un simulacre. Avec Tasuku, elle décide de former un duo d’enquêteurs lancés à la poursuite de l’auteur du crime. Or ils découvrent rapidement que c’est une organisation terroriste, Octa-Core, qui est derrière le meurtre. Elle a subtilisé IA pour commettre des crimes. Takusu et AI vont donc devoir plonger dans l’univers des services de renseignement, des espions pour remonter la piste et comprendre les sombres enjeux d’Octa Core.

banniere dai 1.esTFO3tl9Zi2 DÉTECTIVE AI : Real Deep Learning. IA confidential

DÉTECTIVE AI : Real Deep Learning. Un récit d’ anticipation crédible

La première qualité de cette histoire tient dans son approche d’un future proche. L’auteur choisit en effet de s’intéresser à la thématique de l’Intelligence Artificielle. Mais au lieu d’inventer un bond technologique (Terminator) permettant la naissance de ces nouvelles intelligences, il s’appuie sur des technologiques actuelles : l’apprentissage profond ou deep learning. Le père de Tasuku est pionnier dans cette méthode d’apprentissage. Ses IA se forment par la lecture de romans policiers, de mangas voire d’enquêtes policières et se dotent à l’image du cerveau humain de couches neuronales leur permettant d’interpréter et d’ajuster en permanence leurs algorithmes.

A ce postulat de base s’ajoute une immersion réussie dans le monde de l’intelligence artificielle. Celle-ci passe d’abord par la vulgarisation de termes techniques : deep learning, machine learning, test de Turing, Uncanny Valley. L’auteur parvient dans le cas de ce dernier terme à l’illustrer à travers l’évolution de l’attitude des humains devant des IA tellement similaires aux hommes qu’elles créent un sentiment de malaise. Cette immersion passe ensuite par les multiples emprunts à la littérature, cinéma de Science fiction que ce soit Blade Runner, Matrix ou Neuromancien.

fgfg DÉTECTIVE AI : Real Deep Learning. IA confidential

Une histoire rythmée

En 240 pages et 5 chapitres l’auteur ne nous laisse pas le temps de souffler. DÉTECTIVE AI : Real Deep Learning se construit en plusieurs petites enquêtes en apparence indépendantes mais liées à la menace d’Octa Core. Chaque investigation est originale, la résolution surprenante et les retournements de situation nombreux.  Il est difficile de s’ennuyer ou d’avoir l’impression que tout se répète. L’auteur exploite à fond concept de duel d’IA utilisant les humains comme des pions. L’autre élément, favorisant le rythme endiablé de l’histoire, repose sur les doutes entourant les personnages secondaires gravitant autour de nos héros. Jouant à fond sur la métaphore des avatars, DÉTECTIVE AI : Real Deep Learning bouscule nos attentes multipliant les fausses pistes, les faux agents double et les cliffhanger.

Niveau personnage, les antagonistes sont une belle réussite. D’une part, ils diffèrent d’une histoire à l’autre que ce soit par leur caractère, leur mode d’action. D’autre part, leurs motivations restent très crédibles. L’auteur mixte encore intelligemment des personnages lorgnant, certains vers Westworld, d’autres vers Ghost in the Shell voire Pluto. L’ensemble donne toute la cohérence à ce récit éclaté qui prend finalement la forme d’un réseau tentaculaire, d’une toile d’araignée avec en son centre Octa-Core et IA.

DÉTECTIVE AI, Real Deep Learning : un manque d’investissement possible du lecteur

Histoire intelligente, univers crédible, antagoniste charismatique, DÉTECTIVE AI : Real Deep Learning possède les bases d’une grande histoire. Mais il souffre d’un défaut inhérent au genre light novel : sa longueur et son manque de développement. Destinés à un jeune public, les light novel proposent des récits très concentrés qui vont à l’essentiel, à savoir les péripéties mais ne développent pas les environnements. Et DÉTECTIVE AI : Real Deep Learning n’échappe pas à ce défaut. Peu de descriptions des environnements, manque de développement des personnages principaux, le lecteur aura parfois du mal à se projeter totalement dans l’histoire.

Ceci explique le style d’écriture d’ Yabusaka Hayasaka. Celui-ci semble très fonctionnel, froid. Il ne s’embarrasse pas de fioritures. Très proche de celui des scripts ou des scénarios, il emmène le lecteur d’un point A à un point B avec efficacité certes mais sans lyrisme ni poésie. Ainsi à la fin des 240 pages, vous aurez l’impression d’être monté dans un train à grande vitesse, d’avoir assisté un beau spectacle sans jamais avoir eu le temps de totalement vous investir.

lanovel edition logo 1585997145 DÉTECTIVE AI : Real Deep Learning. IA confidential

DÉTECTIVE AI : Real Deep Learning demeure une introduction intéressante à une saga prometteuse. Si les restrictions du genre limitent l’investissement du lecteur, l’univers proposé reste suffisamment cohérent pour offrir une lecture distrayante. Pour découvrir d’autres light novel, nous vous invitons à lire notre critique d’Infinite Dendrogram.