More
    More

      Halcyon Lunch T01 : Un seinen dès plus surprenant !

      Après nos dernières annonces manga concernant notamment Ki-oon et Kurokawa, nous nous intéressons cette fois-ci à Casterman. En effet, l’éditeur a sorti il y a quelques années une œuvre quelque peu étrange, Halcyon Lunch. 

       

      Halcyon Lunch

      halcyon Lunch

      Halycon Lunch est un seinen de Samura Hiroaki axé comédie, science-fiction et tranche de vie. Paru en 2016 chez Casterman, la série est terminée en 2 tomes.

      La vie de Gen, chef d’entreprise quadragénaire, est retombée comme un soufflé raté.
      Gen a la dalle, mais il est réduit à pêcher sa pitance dans les eaux bourbeuses d’une rivière.
      Sa rencontre avec Hyos va changer le menu. La jeune fille est dotée d’un curieux coup de fourchette (ou de baguettes) : elle est capable d’avaler tout et n’importe quoi et de le régurgiter pêle-mêle, donnant vie à des créatures aussi monstrueuses que grotesques… Là où n’importe qui ferait la fine bouche, Gen voit en l’apparition d’Hyos une chance d’ajouter une étoile au guide de son existence. Mais il découvre très vite qu’en cuisine, une terrible menace plane sur la Terre… Bon appétit, Gen.

       

      Une scénario farfelu !

      Casterman

      Ce premier tome a été très étrange à découvrir. Ce n’est pas la première série farfelue que nous lisons, mais nous devons avouer que le scénario est plutôt compliqué à suivre.

      En effet, l’histoire de base semble assez simple. Hyos, une « non-humaine » débarque sur terre et peut manger tout et n’importe quoi. Gen quant à lui, est un quadragénaire au chômage qui tente de survivre comme il peut. Jusque là, rien de bien difficile à comprendre. Cependant, la suite de l’histoire se corse. Différents personnages vont faire leur apparition et les causes et conséquences de leurs actions ne sont pas toujours très claires. De plus, certaines scènes se succèdent, mais les liens entre elles sont parfois très légers et cassent le rythme de la série.

      Cependant, l’auteure essaie d’intégrer dans chaque chapitre quelques touches comiques qui permettent de couper l’histoire et de repartir sur une base plus « détendue ».

      De plus, les liens entre les personnages ne sont pas toujours très bien expliqués. Nous pouvons deviner au fur et à mesure des pages ce qui lie nos protagonistes, mais une partie de l’histoire reste floue.

      Du côté des graphismes, le coup de crayon n’est pas sublime, mais correspond assez bien à l’histoire racontée et rend la découverte de ce premier tome agréable.

       

      Un potentiel inexploité ?

      Casterman

      Nous n’avons pas encore eu le plaisir de découvrir le second tome de la série. Nous espérons donc que l’histoire et les personnages seront plus construits par la suite.

      Cependant, il nous paraît dommage que ce premier tome soit aussi complexe à découvrir. En effet, bien que l’idée de base nous semble intéressante, le scénario en lui même est plutôt plat. La capacité de Hyos n’est pas du tout exploitée et malgré les pouvoirs étonnants dont ces métamorphes peuvent bénéficier, aucun suspens ou début d’aventure ne nous est apparue.

      De plus, concernant les personnages de Shinji et Triazole, on les retrouve à différents moments de leur histoire, sans réel lien là non plus. Ces moments se veulent comiques, cependant, l’effet souhaité n’est pas toujours atteint.

       

      Des clins d’œil amusants

      Casterman

      Cependant, il nous faut avouer que certains clins d’œil à la culture populaire ou historique du Japon (voire mondiale) nous ont fait sourire.

      En effet, nous avons trouvé plutôt agréable que l’auteure fasse référence à Jojo’s bizarre adventure, Slam Dunk ou encore Harry Potter. Un glossaire est également disponible à la fin de ce premier tome pour ceux qui n’ont pas pu repérer toutes ces références.

      Ces clins d’œil, généralement comiques, donnent du punch à l’histoire et permettent d’en apprécier certains aspects.

      Ce premier tome d’Halcyon Lunch est donc à l’heure actuelle, assez décevant. Cependant, nous espérons que le second tome saura nous faire apprécier cette œuvre des plus surprenantes. D’ici là, nous vous invitons à découvrir une série Netflix bien différente, Le seigneur de Bombay !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité