More
    More

      Critique de Fruits Basket (2019) : Une histoire pleine d’émotions !

      Après nos critiques des nouveautés automnales 2020, nous vous proposons cette fois-ci de redécouvrir un classique de la culture japonaise. Repartez à la découverte de Fruits Basket au travers de cette nouvelle adaptation !

       

      Fruits Basket (2019)

      fruits basket

      Adapté du manga éponyme de Natsuki TAKAYA, Fruits Basket (2019) compte actuellement 2 saisons disponibles chez Wakanim et ADN. Ces deux saisons comptent 25 épisodes chacune. Une troisième saison est prévue pour 2021.

      Du côté de l’animation, nous retrouvons le studio TMS Entertainment (Dr Stones). Ibata Yoshihide (FLCL 2nd season) quant à lui, est le réalisateur de la série. Enfin, pour le scénario, nous retrouvons Kido Yuichiro (91 Days) et Kishimoto Taku (Gintama S3).

       

      Les 12 animaux du zodiaque !

      Fruits Basket

      Tohru HONDA est une lycéenne âgée de 16 ans qui vit sous une tente après la mort de sa mère. Après avoir rencontré Yuki SOHMA, Kyo SOHMA et Shigure SOHMA, elle apprend que 12 membres de la famille SOHMA sont possédés par les animaux du zodiaque chinois. En effet, ces derniers sont maudits et sont forcés de se transformer en animaux quand ils sont faibles, stressés ou bien lorsqu’ils sont touchés par une personne du sexe opposé qui, elle, n’est pas possédée par un esprit zodiaque.

      La malédiction abordée dans cette série fait référence à une vieille légende où les 12 animaux du zodiaque chinois, à l’exception du chat qui n’en fait pas partie à l’origine, sont conviés à un banquet donné par un dieu.

       

      Une jeune fille altruiste !

      Fruits Basket

      On apprend que Tohru est une fille qui voit le bien partout autour d’elle. En effet, elle est prête à aider tous ceux qui en ont besoin. C’est quelqu’un qui n’a aucune rancune envers ceux qui lui ont fait du tort, en particulier à « une certaine personne » dont on taira le nom pour ne pas vous spoiler, mais cette « personne » est un(e) adepte des manipulations et marque physiquement et émotionnellement la plupart des SOHMA maudits.

      Tohru apprend les difficultés et la douleur des SOMA et par sa nature généreuse et aimante, elle aide à guérir leurs blessures émotionnelles en les écoutant et en les aidant tout en restant elle-même, une fille simple et naïve, mais toujours souriante et positive. En réalité, on apprend très vite que Tohru n’est pas censée être au courant de cette malédiction.

      « On a pas besoin de courage pour se tuer, le vrai courage c’est de continuer à vivre » Tohru Honda

      Puisque la majorité des personnages sont des hommes, on pourrait presque penser qu’il existe un harem masculin autour de Tohru, mais il n’en est rien. De par sa naïveté, Tohru ne réalise pas toujours quand certains, comme Yuki et Kyo, la charment par taquinerie et la surprotège, ce qui peut en devenir comique. 

       

      Fruits Basket (2019), une adaptation réussie ?

      Fruits Basket

      Cette adaptation est très fidèle à l’histoire originale, ce qui rend sa (re)découverte d’autant plus appréciable. De plus, l’animation est fluide et nous offre, grâce à des tons plutôt pastels et des couleurs vives, des graphismes de qualité. Beaucoup d’attentions ont été accordés aux détails présents à l’arrière-plan, notamment aux paysages. La bande son vous permet également de plonger encore plus profondément dans l’histoire puisque, sans être trop envahissante, elle ajoute cette petite touche d’émotion à l’anime.

      Si vous êtes un adepte des romances pleines d’émotions ou que vous souhaitez simplement découvrir cette série qui a tant fait parler d’elle, Fruits Basket (2019) devrait combler vos attentes.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité