More
    More

      8 manga et anime complètement déjantés à découvrir !

      Qui n’a jamais eu envie de rire devant une bon anime ou manga ? Vous n’avez pas encore trouvé la série qui vous fera vous marrer ? Pas de panique, découvrez 8 manga et anime plus déjantés les uns que les autres !

       

      Nanbaka 

      Nanbaka key visual 02

      Cette série vous entraîne dans le quotidien de Jûgo, Uno, Rock et Nico, des prisonniers répétant des tentatives dévasions. En effet, Nanbaka n’est autre que la prison la mieux gardée au monde, enfin, normalement.

      Plongez dans une série complètement déjantée ! Un délicieux mélange d’humour et d’action, enchainant des gags plus drôles les uns que les autres. Ajoutez à cela des graphismes haut en couleur, un doublage de qualité et un scénario original. Le tout disponible sur Crunchyroll. 25 épisodes qui vous dévorerez rapidement, on vous le garantit !

       

      Beelzebub

      Beelzebub

      « Oga Tatsumi, un jeune délinquant fait une étrange rencontre lors d’une bagarre. En effet, il tombe sur Beelzebub, le fils du roi des démons. Ce dernier, envoyé sur terre pour détruire l’humanité, sera donc pris en charge par notre tête brulée. Oga et Bébé Beel seront embarqués dans de nombreux combats tous plus durs les uns que les autres. »

      Beelzebub est un anime comptant 60 épisodes disponibles sur ADN. Produit par le studio d’animation Pierrot Plus, la série mélange action, comédie et surnaturel. Une version papier, comptant 28 tomes, est également disponible chez Kazé.

      Cette série est bourrée d’humour ! Suivez Oga dans des situations toujours plus improbables les unes que les autres. Découvrez des personnages dangereux, originaux, amusants, etc… Bien que les graphismes ne soient pas d’excellente qualité, le scénario mélangeant gags et baston vous fera apprécier cet anime !

       

      Ladyboys vs Yakusas 

      manga

      Quand un petit malfrat séduit la femme de son boss, la sanction est terrible. Transformé en femme, il est jeté sur une île où ont été regroupés les pires criminels qui pour pouvoir sortir, doivent remplir une condition : coucher avec la nouvelle venue. Si vous recherchez une série osée, sulfureuse mais aussi très bien écrite, jetez-vous sur cet ovni du monde du manga. Pour un public averti néanmoins.

       

      Miss kuroitsu from the monster development

      Miss KUROITSU from the Monster Development Department une

      Quand the office rencontre le monde des supervilains. La série en 12 épisodes nous propose de suivre le quotidien d’un bureau d’étude travaillant pour une société cherchant à vaincre les héros de la justice. Et rien n’est épargné à notre héroïne sans sa quête pour satisfaire ses redoutables patrons. Entre guerre des services, inspection impromptu et dépassement budgétaire, la série nous révèle le quotidien des monstres et nous explique pourquoi ils échouent si souvent face aux héros. C’est drôle, impertinent, ultra référencé, surprenant et surtout très bien écrit.

       

      Full Metal Panic ? Fumoffu

      full metal panic y fumoffu 48

      Dur dur pour un agent secret de vivre une vie normale. Full Metal Panic Fomoffu est la seconde adaptation des light novels choisissant l’angle de l’humour et du décalage. Une pépite du genre portée par des héros attachants et des situations toujours plus cocasses. Une tranche de rires constante où les gros bras ont bien du mal à triompher des dangers de la vie quotidienne. Une anime à déguster sans modération.

       

      Kill la Kill

      kill la kill 2599

      En 2013, un jeune studio d’animation débarque de la façon la plus bruyante qui soit, avec pour seul objectif de faire éclater nos pupilles devant son premier anime long… Kill la Kill !

      « Ryuko Matoi, jeune fille armée d’une étrange lame de ciseau, pose le pied dans un nouveau lycée. Mais pas n’importe lequel ! Il s’agit de l’Académie Honnôji, dirigée d’une main de fer par Satsuki Kiryuin. La rencontre entre les deux femmes risque bien de faire des étincelles… »

      Avec son univers ultra-coloré et à l’animation démentielle, Kill la Kill nous offre un spectacle grandiose, sans oublier des thèmes plus profonds comme le deuil. Dans un esprit shônen totalement bourrin et assumé, cet anime, disponible également en manga (trois tomes disponibles), reste l’un des plus marquants de sa génération. 

       

      WataMote !

      thumb 1920 552512

      D’abord manga de Nico Tanigawa (19 tomes, en cours), c’est avec sa version animée que WataMote ! fait plus largement parler de lui. De son nom complet Watashi ga motenai no wa kangaete mo omaera ga warui ! (littéralement, « ce n’est pas ma faute si je ne suis pas populaire ! »), l’œuvre divise les spectateurs.

      « Tomoko Kuroki passe son temps à développer ses compétences sociales… sur des jeux de drague. Car si, virtuellement, elle est très populaire et à l’aise, c’est tout l’inverse une fois l’écran de son ordinateur éteint. Tomoko s’approche davantage d’une hikikomori ! Paralysée par une phobie sociale extrême, persuadée que toute sa classe se moque d’elle, la jeune adolescente passe de longues journées solitaires. Les seuls contacts sociaux qu’il lui reste sont son frère Tomoki et son amie d’enfance Yû Naruse, à qui elle fait croire que sa cote de popularité est au beau fixe. »

      Si l’accent est souvent mis sur le côté burlesque de l’anime et les stratégies loufoques utilisées par Tomoko pour éviter tout contact avec un autre humain, le fond paraît bien plus sombre. Détresse psychologique, harcèlement, impact destructeur du regard des autres… Le portrait psychologique de la jeune fille est celui d’une personne en grande souffrance. Et c’est là que l’animation des studios Silver Link et le déroulement de l’histoire font des merveilles. Sans tourner en ridicule le comportement de Tomoko, la bande-son, les effets visuels et autres gags absurdes permettent de rendre dérisoires les situations que la jeune fille pensait insurmontables. Peu à peu, elle va ainsi s’ouvrir… mais réussira-t-elle à devenir aussi populaire qu’elle le souhaiterait ? 

       

      50 nuances de gras

      50nuances de gras

      Que se passe-t-il quand la fantasy rencontre le domaine médical ? Cela donne un manga à l’humour déjanté mais aux conseils bien sérieux, signé Synecdoche !

      « 50 nuances de gras raconte la rencontre de Naoe, jeune chiropracteur, et de Erufuda, une elfe coincée dans notre monde… car elle a mangé trop de frites ! Naoe décide de tout faire pour l’aider à retrouver son poids de forme. Mais ce faisant, il se rend compte que l’elfe n’est pas la seule créature étrange à vivre autour de lui… Et chacune d’elles pourrait bien avoir besoin de ses services ! »

      Avec ses traits pleins et sa surenchère de femmes plantureuses, 50 nuances de gras pourrait en rebuter certains. Mais ce serait passer à côté d’une petite pépite joyeuse, dont la lecture nous transporte immédiatement hors de nos tracas quotidiens. L’humour est présent à chaque page, les personnages sont construits et ont chacun une personnalité bien trempée. Par ailleurs, ce manga permet de joindre l’utile à l’agréable, car l’auteur, à travers Naoe, nous livre de nombreux petits exercices de remise en forme. Une formule simple et efficace pour passer un bon moment ! 

       

      On espère que vous arriverez à trouver votre bonheur parmi les séries proposées. Si ce n’est pas le cas, nous vous proposons 4 manga/anime bourrés d’action

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité