More
    More

      Très Court International Film Festival : un programme riche et varié

      Le 9 juin 2017, débutera la 19ème édition du Très Court International Film Festival en projection simultanée dans différents endroits du monde. JustFocus a eu la chance de voir une partie de la sélection de cette année avant le début officiel et s’en fait l’écho !

      Du 9 au 18 juin prochain, plus de 90 villes de 28 pays différents se règlent sur le même fuseau horaire du cinéma ! Pour ce rendez-vous annuel, le programme de la nouvelle édition du Très Court Film Festival est alléchant. Au total, 150 films sélectionnés, 2 compétitions (« Internationale » et « Paroles de femmes »), 5 programmes thématiques (« Différences », « Animation », « Familiales », « Music’n’Dance » et « Trash & Glam »), des sélections locales, 2 jurys et 1 vote du public pour 6 prix ! Le festival, qui a déjà dix-huit ans d’existence, avait rassemblé 30.000 spectateurs à travers le monde l’an passé (dont 10.000 en France).

      Le principe : 4 minutes pour convaincre

      Le principe est audacieux. Dans ce festival, ce ne sont pas les court-métrages qui sont à l’honneur mais bien les très-court métrages. Quatre minutes maximum aux réalisateurs de ces œuvres (car oui il s’agit bien ici de films à part entière), pour être percutant, convaincant, efficace, drôle ou émouvant. Et le pari est réussi.

      La programmation de cette nouvelle édition fait mouche et arrive à nous transporter loin en si peu de temps. Mêlant animation et images réelles, la sélection de la compétition internationale officielle regroupe une quarantaine de films venant des cinq continents, pour des œuvres toutes aussi différentes les unes que les autres, mais néanmoins reliées pour beaucoup par une volonté d’être le reflet de leur temps.

      Un festival dans l’air du temps

      Les œuvres proposées au festival se veulent souvent le miroir de leur époque. Les thématiques abordées sont en perpétuel lien avec l’actualité et les tendances d’aujourd’hui. Ainsi, des sujets comme les réseaux sociaux, les différentes visions du futur, les conflits de générations, l’absurdité du monde, ou la volonté d’évolution de la condition féminine sont autant de sujets qui se retrouveront à l’écran. Les tons d’approche varient également, de même que les atmosphères et résultats souhaités. Drames, comédies, tragédies, films ironiques, décalés, histoires d’amour ou sanglantes, rien de tout ce qui façonne notre monde ne s’exclut de la programmation.

       

      On ne peut également que se réjouir de la présence d’une catégorie de compétition « Paroles de femmes ». Dépeignant des personnages féminins forts et complexes, cette sélection permet de montrer une autre facette de la féminité et mettre en valeur le travail des réalisatrices, encore sous-représentées en comparaison avec leurs pairs masculins, ainsi que des réalisateurs qui se saisissent de ces sujets-là.

      Estribillo, César Tormo, Espagne

      Un jury cosmopolite

      En France, la compétition internationale aura un jury de renom, présidé par Nicolas Boukhrief, scénariste, producteur et réalisateur français. A ses côtés l’accompagnent Agnès Soral (actrice), Karim Debbache (webcroniqueur), Valérie Leroy (réalisatrice et actrice), Yann Olejarz (programmateur), Laura Terrazas (journaliste) et Thomas Imbert (journaliste). Les jurés auront la lourde tâche de départager ses œuvres au format (très) court. Chose peu aisée au vu de la variété et du talent des films sélectionnés !

      Les résultats de la compétition officielle internationale et de celle de Paroles de femmes seront divulgués respectivement les 16 et 18 juin, à l’issue de la projection des films des deux sélections au Forum des Images. Pour les heureux gagnants, ce ne sont pas moins de six prix à se partager. Pour la compétition internationale, cinq récompenses se côtoient : le Grand Prix, récompense suprême, le Prix de l’Originalité, de l’Animation, du Public et le Prix Œil de Links – Canal +. La compétition Paroles de Femmes décernera quant à elle un prix, d’une valeur de 1.000 euros.

      Avant de pouvoir visionner les films en compétition à Paris au Forum des Images et dans d’autres villes de l’Hexagone à partir du 9 juin prochain, découvrez le programme et les salles de projections sur le site officiel du festival, ainsi que la bande-annonce du festival !

      A découvrir aussi la chaîne YouTube du Très Court Film Festival !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.