More
    More

      New York Masala ou Kal Ho Naa Ho (demain sera ou ne sera pas)

      L’histoire

      Pour Naina Catherine Kapur (Preity Zinta), jeune immigrante indienne vivant à New York, la vie n’est pas très gaie et ne l’a d’ailleurs jamais été, depuis la mort de son père. Entre les chamailleries constantes à l’intérieur de sa famille, originaire du Punjab et à moitié catholique, les attentions que nécessitent son petit frère et sa petite sœur, les sautes d’humeur de sa grand-mère et les ennuis financiers de sa mère (Jaya Bachchan) qu’elle tente d’aider comme elle peut, la jeune fille n’a pas de temps pour elle. Elle ne sort jamais et n’a pas l’occasion de se faire plaisir.

      Naina a presque 24 ans, c’est une jeune fille très sérieuse et elle est assez ennuyeuse. Elle a pour seuls amis Sweetu, la copine boulotte qui cherche désespérément le prince charmant et Rohit (Saif Ali Khan), le célibataire invétéré qui drague toutes celles qu’il rencontre. C’est alors qu’un jeune homme, Aman Mathur (Shahrukh Khan), vient s’installer dans le voisinage, ce qui fait l’effet d’un coup de vent venu du large. Il aide les gens à résoudre leurs problèmes et à faire face à leur existence déracinée et tous lui en sont reconnaissants. Il tente aussi d’aider Naina, mais la jeune fille s’irrite de ce qu’elle considère comme une intrusion dans sa vie privée… Wikipedia

      800b96313adbb02661a326519ffd2eca original

      Fiche technique

      Réalisation : Nikhil Advani
      Scénario : Karan Johar
      Sociétés de production : Dharma Productions
      Pays de production : Inde
      Genre : drame romantique
      Durée   184 min
      Sortie    2003

      Distribution : Shahrukh Khan, Preity Zinta, Saif Ali Khan

      Impressions

      Après une introduction propre de Dostoïevski, où chaque personnage est présenté et mis avec grâce dans un contexte bien spécifique, le film démarre dans une gare, du moins c’est à cet endroit qu’ils se croisent « par hasard » et que leur destin est à jamais changé

      Le lieu et la façon dont cela se passe ne peuvent qu’attirer notre attention et soulever deux points très importants. « Hasard », étymologiquement « la volonté de Dieu ». Sommes-nous prédestinés ? Et si c’est le cas, est-il possible que les conditions ne soient pas réunies pour qu’un amour en bonne et due forme puisse voir le jour ? Serait-il possible que par « prédestinés » nous puisons imaginer toute sorte des cas de figure ? Pourquoi est-ce que cela impliquerai nécessairement une histoire d’amour charnel ? Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants…

      MV5BNjg2N2JiNjUtMzQyNS00N2FmLWI4MGUtZTAwMWMyZWVlNjljXkEyXkFqcGdeQXVyNTE0MDc0NTM@. V1

      Naina et Aman sont-ils prédestinés ? Il entend ce qu’elle confie à sa copine et en est touché, même bouleversé. A-t-il reçu à ce moment précis la célèbre flèche de Cupidon ? Pour Naina c’est différent. Sa vision de la vie est trop aigrie, elle est comme anesthésiée au niveau des sentiments à cause de ses souffrances. Il faudra qu’elle enlève ses lunettes, cet-à-dire, qu’elle abandonne cette vision soudée par un passé douloureux, pour se rendre à l’évidence de son amour pour Aman. Elle a presque failli perdre son train.

      Aman et Naina se rencontrent « par hasard » donc dans ce capharnaüm de mouvement qui est une gare, dans un moment crucial de leur vie où une mise au point s’impose et leurs destins se croisent à jamais. Train, métaphore d’une vie qui passe. Des choix, des directions, du changement.

      kal ho na ho 200331

      Est-ce qu’Aman est un ange?  Un de ces êtres éphémères qui viennent sur cette terre pour récoler les morceaux, pour guider un micro cosmos des gens paumées qui se sont complètement perdus ? Curieusement, il est le seul à ne pas être vraiment introduit. Au début, nous ne pouvons même pas voir son visage. Souvent Aman est là, se tient derrière les autres personnages, écoute des conversations où l’on exprime des besoins, des envies, des frustrations, des tristesses, mais on ne sait pas toujours s’il est vraiment là, ou s’il est juste une illusion, un ange gardien prêt à exécuter les moindres désirs au détriment de lui-même.

      Très émouvante la scène ou toute la famille prie à genoux et Aman les voit depuis son balcon. Aman. Amen. Ainsi soit-il.

      La grand-mère ne partage pas les mêmes croyances. Souvent nous sommes confrontés, pas seulement à la sagesse des ainés mais aussi à leur entêtement. Alors elle n’a pas besoin d’un ange parce que probablement elle ne le verrait même pas. D’ailleurs elle en a un chez elle depuis sept ans tout prêt à lui montrer le chemin du pardon, mais elle ne le voit pas. Elle n’éprouve que du mépris envers Gia. C’est dans les mains d’Aman que la lettre révélant le mystère de cette petite fille adoptée tombe « par hasard ».

      Jennifer qui adopte l’enfant de son mari, ce qui pour elle a dû être la situation plus difficile de sa vie. Lâcher ce qu’on ne peut plus garder, accueillir ce qu’on nous donne même si on ne comprend pas les raisons.

      Rohit qui cède à la requête de son ami mourant, promet-moi qu’elle sera à moi dans les prochaines vies. Cela pourrait faire allusion au mariage hindou, dont le rite sous-entend que la femme accepte d’être l’épouse de l’homme pendant sept réincarnations. Ce qui semble indiquer que les couples sont prédestinés. Donc Rohit renonce aux prochaines six vie avec sa bien-aimée.

      Demain sera ou ne sera pas. C’est la traduction libre de Kal Ho Naa Ho. Vivre le présent, parce que nous ne savons pas de quoi le lendemain est fait. Et pourtant Aman ne l’applique pas à lui-même puisque, pas seulement il renonce à sa bien aimé mais en plus, il la dirige vers son meilleur ami. Il sait qu’il va mourir, avec la certitude d’un condamné à mort. Il est en train de partir et le fait avec le sourire et le détachement, dans l’amour inconditionnel pour Naina. 

      86987872

      Etait-elle finalement prédestinée à Rohit ? Aman parle à sa bien-aimée lisant un agenda aux pages blanches, d’un livre qui ne sera jamais écrit, une vie qui ne sera jamais vécue. Tel un Cyrano de Bergerac, il donne volontairement sa poésie à quelqu’un d’autre pour dévier un sort qui paraissait inévitable, l’histoire d’amour entre deux êtres prédestinés. Et il ne part que quand sa mission est accomplie.

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité