More
    More

      David Fincher dézingue le Joker avec Joaquin Phoenix

      Dans la presse, le réalisateur David Fincher a littéralement dézingué le Joker de Todd Phillips avec Joaquin Phoenix dans le rôle principal.

      Selon le cinéaste de Fight Club et Seven, Joker de Todd Phillips n’est qu’une pauvre réédition du cinéma de Martin Scorsese et une analyse appauvrie de la maladie mentale. Dans The Telegraph, Fincher explique :

      « Personne n’aurait imaginé que Joker puisse être un énorme succès si The Dark Knight n’avait pas été le carton qu’il a été ».

      Et Fincher d’ajouter :

      « Je pense que personne n’aurait lu le scénario et pensé « ok prenons Travis Bickle (dans Taxi Driver) et Rubert Pupin (dans La Valse des Pantins également réalisé par Martin Scorsese avec Robert De Niro), mettons les face à face et piégeons-les dans une pauvre vision trahie de la maladie mentale pour récolter un milliard de dollars ».

      Le réalisateur ne s’arrête pas là. En effet, dans la même interview, Fincher s’en prend aux gros studios hollywoodiens leur reprochant de ne plus prendre aucun risque à moins d’être certain de pouvoir récolter le milliard de dollars au box-office.

      Ainsi, cela expliquerait pourquoi il a réalisé son film Mank pour Netflix et pourquoi il vient de signer un contrat d’exclusivité de 4 ans avec le géant du streaming. Ce dernier lui accordant toutes les libertés créatives qu’il souhaite.

      Toujours dans cette même interview auprès de The Telegraph, Fincher revient sur son film Fight Club qui célèbre les 26 ans de sa sortie. Le réalisateur explique une nouvelle fois à quel point la production du film a été compliquée et chaotique : « A l’époque, les réactions des producteurs en sortant des projections de presse, c’était plutôt de nous faire comprendre que nos carrières étaient finies. Le fait qu’on ait réussi à faire ce film en 1999 reste pour moi un miracle. »  

      On vous rappelle (mais est-ce vraiment nécessaire ?) qu’à sa sortie, Fight Club avait été détruit par de nombreux médias en France. Alors, peut-on penser que Fincher essaie là de justifier son « échec » ? Rien n’est sûr. Une chose est certaine. Joaquin Phoenix a été récompensé d’un Oscar pour son interprétation du Joker. Une sacrée reconnaissance à l’échelle mondiale ! D’ailleurs, nous vous rappelons que nous aurons bientôt la chance de retrouver l’acteur sous les traits de l’empereur Napoléon Ier.

      Todd Phillips n’a toujours pas répondu à David Fincher et on ne sait pas s’il le fera mais l’Oscar remporté par Joaquin Phoenix nous démontre bien que le film Joker ne peut être considéré comme un navet du cinéma américain. Alors David, jaloux ?

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité