More
    More

      Audrey Hepburn : Le documentaire sur l’iconique actrice en DVD et VOD

      Audrey Hepburn, héroïne inoubliable de « My Fair Lady« , « Diamants sur canapé » ou « Vacances romaines« , est au cœur du documentaire sobrement intitulé « Audrey » et disponible en vidéo depuis le 3 mars. Ce documentaire dresse un portrait intime de la star.

      Aujourd’hui, nous célébrons la journée de la Femme. Nous avons alors choisi de vous parler d’une femme d’exception, Audrey Hepburn. Mais existe-t-il une personne sur Terre qui ne connaisse Audrey Hepburn ? De Vacances romaines à My Fair Lady, en passant par Charade, Voyage à deuxAriane ou Drôle de frimousse, elle s’est imposée comme l’une des actrices les plus emblématiques de l’âge d’or hollywoodien. 

      Une véritable icône, oui, mais pas seulement. C’est d’ailleurs ce qu’annonce le sous-titre de ce documentaire d’Helena Coan, « More than an Icon« , sobrement intitulé « Audrey » en France, où il est disponible en DVD et VOD depuis le 3 mars.

      Dans le documentaire, on retrouve bien sûr quelques extraits de films, de ses premières apparitions à ses rôles les plus emblématiques. Toutefois, ces éléments cinématographiques servent avant tout de marqueurs temporels. Car l’essentiel du documentaire ne réside pas tant là que dans les autres facettes de la star et icône de mode. Ce documentaire nous délivre un portrait plus intime et humain de la comédienne : sa passion pour la danse qu’elle ne pourra assouvir pleinement ; son enfance houleuse marquée par l’absence de son père et l’occupation allemande avec laquelle elle a grandi en Hollande pendant la Seconde Guerre Mondiale ; son désir d’enfant ; son mariage avec Mel Ferrer, heureux avant de tomber en déliquescence… Autant de fêlures qu’elle cachait derrière ses grands yeux et son énergie bondissante.

      Le long métrage nous montre également comment la comédienne, lauréate d’un Oscar à l’âge de 24 ans grâce à Vacances romaines avant de devenir l’égérie du couturier français Hubert de Givenchy, est parvenue à trouver une paix intérieure en mettant son statut de star au profit des autres. 

      C’est notamment le cas lorsqu’à la fin de sa vie, elle devient ambassadrice de l’UNICEF, elle qui avait grandi avec la guerre. 

      Ainsi, dans ce film et même dès les première secondes de la bande-annonce,on entend notamment que « Le secret le mieux gardé au sujet d’Audrey, est qu’elle voulait être aimée ». On est alors en mesure de considérer ce documentaire comme une biographie condensée de la célèbre comédienne en une centaine de minutes.

      Cette considération pourrait alors constituer la limite du film car les plus grands connaisseurs pourraient ne rien apprendre au sujet de celle qui a signé sa dernière apparition dans Always, devant la caméra de Steven Spielberg. 

      Mais même si de nombreuses informations se trouvent déjà dans des livres qui lui ont été consacrés, ce n’est pas pour autant que le documentaire n’est pas intéressant. Il permet même d’aller au-delà de l’image imprimée sur pellicule grâce à des entretiens avec son fils, Sean Hepburn Ferrer, ou des archives inédites. Au sein du documentaire, nous pourrons retrouver des interviews de la principale intéressée, dont certaines en français.

      Vous l’aurez donc compris. Les inconditionnels d’Audrey Hepburn et ceux qui ne le sont pas particulièrement auront un point commun à la fin de ce documentaire : l’envie de se (re)plonger dans sa filmographie :

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.