Une course poursuite entre Frodon et François Ier dans Hurlevent

0
367
couverture de hurlevent
couverture de la bande dessinée hurlevent

Le premier tome d’Hurlevent avait su planter un cadre historique et géographique hypnotisant avant de dévoiler les ressorts secrets de l’intrigue. Dans cette suite toujours publiée par Delcourt, la course pour sauver le roi et fuir un territoire est lancée. Alceste de Hurlevent arrivera-t-il à quitter le désert des bannis ?
Fuir Hurlevent avant la fin

Le premier tome, Alceste de Hurlevent est un médecin noble. Cependant, il ne profite pas d’une carrière glorieuse à la Cour mais est prisonnier sur les terres de l’Hélios. Banni sur les terres des Orques, il risque bien d’y finir sa vie. Venu faire une partie de chasse sur ce lieu d’exil, le Duc de Batz, sa fille Anne et les compagnons ont été attaqués par des bêtes sauvages. Alceste de Hurlevent a trouvé puis soigné les survivants mais les Orques veulent venger la mort de leur animal sacré.

planche de hurlevent
château dans hurlevent

En échange de sa liberté, Alceste accompagne les survivants vers la citadelle des Bannis. Pendant ce temps, les terre de l’Helios semblent devenir incontrôlable. De la lave sort brusquement du sol formant des monstres et des soldats.

Cette série fonctionne par le contraste entre deux personnages centraux. Alceste de Hurlevent détermine sa vie par le soin des autres. Même banni, il demeure fidèle au serment d’Hippocrate. A l’inverse, Anne ne pense qu’à sa mission. Insensible à la souffrance de son lieutenant, elle est prête à le laisser derrière sous la menace des Orques. Il faudra qu’elle respire des plantes hallucinogènes pour découvrir la vérité de ses sentiments.

Dans Hurlevent, Fred Duval continue à créer un monde s’inscrivant dans les codes de l’heroic fantasy. La société est divisée en différents peuples qui se détestent. Les humains se croyant plus évolué que les indigènes des terres d’Helios. Cependant, ce deuxième tome d’Hurlevent est aussi l’occasion de découvrir des bandes de bagnards en fuite. La magie apparaît dans la lave ou les dons de voyance de Raveneurs. Cependant, Fred Duval et Stéphane Créty vont plus loin en plaçant cet univers à l’époque de la Renaissance. Les armures des messagers combinent un masque imaginaire avec un poitrail historique.

Le seigneur des anneaux est écolo

voyage dans la bande dessinée hurlevent
planche de la bande dessinée hurlevent

Duval développe aussi un message écologique dans Hurlevent. Les débuts de la série semblaient montrer un royaume à son apogée pliant la nature pour faire venir de l’eau vers ses champs. Le roi imposait aux bagnes de creuses d’immenses canaux dans un désert. Cependant, la suite montre que les terres d’Hélios se révoltent face aux outrages provoqués par des étrangers. Voulant asujettir la Terre à sa volonté, les humains ont provoqués un réveil de la Terre.

Elle envoie ses enfants du magma pour lancer l’offensive. Même les plantes se transforment pour diffuser une épidémie et ainsi exterminer les humains. Cette menace écologique provoque une fuite massive de réfugiés climatiques. On pense forcément aux possibles effets du réchauffement climatique provoqué par l’Homme.
Si dans le premier volume de Hurlevent, le dessinateur Stéphane Créty nous avait impressionné par les paysages de désert, il n’est pas en reste ici. I

l impressionne toujours autant dans la représentation des paysages désertiques et les places fortes. La diversité géographique est d’ailleurs sublimée par la colorisation de Jérôme Mafre. La faune imaginaire est très originale et les Orques sont loin du seigneur des anneaux. Ce sont des géants filiformes à la peau bleue. Créty sait également transcrire les émotions humaines. Créty élargit même sa palette en montrant le palais royal. On croirait ces pages tirés des illustrations romantiques du début du XXe siècle.

Dans le tome deux d’Hurlevent, les aventures du médecin bagnards sont toujours passionnants. Les magnifiques dessins rendent justice à un univers codifié mais aussi très original par différents éléments historiques utilisés. Retrouvez sur le site la chronique du premier tome ainsi que Donjon Monsters, une autre série d’heroic fantasy.