More

    Critique « UN3 » de Bliss: plongée troublante dans la vie des humanitaires

    Depuis la fin du confinement, chacun se fixe des objectifs : être aimable… et pourquoi pas sauver le monde ? Avant de se lancer dans cette mission, préparez-vous en lisant UN3 sorti chez Bliss édition.

    Un projet personnel

    Urgence Niveau 3 est un projet à part. Ce n’est pas une publication de Valiant mais un projet plus personnel de l’éditeur. Au départ, il s’agissait d’une publication en ligne pour le Programme alimentaire mondial par le scénariste Joshua Dysart Ce récit fictif est basé sur des interviews qu’il a mené sur le terrain entre 2014 et 2016. Il a en effet été humanitaire pour le WFP afin de faire connaître son action. On retrouve donc ses deux récits sur l’Irak et le Soudan du sud. Ils sont dessinés par Alberto Ponticelli. Bliss nous propose un chapitre inédit sur le Tchad écrit par Jonathan Dumont, responsable du service multimédia de WFP (Programme alimentaire mondial). Pat Mansioni passe de coloriste à dessinateur pour ce dernier récit.

    Une famille en fuite en Irak

    En Irak

    Comme un novice, nous suivons en parallèle Leila Helal, une humanitaire lors de sa première mission et un père de famille Irakien qui a fui à l’arrivée de Daesh. Le père de famille reste très factuel et évite le sentimentalisme – même quand il parle de l’enlèvement de sa petite fille et son grand fils par Daesh. On se rend compte que la mission du Programme alimentaire n’est pas seulement d’apporter de la nourriture mais qu’une vraie administration gère un ensemble d’actions. Chaque page est organisée autour de grandes cases et l’organisation reste classique comme si la pudeur était de mise. Alberto Ponticelli fait le choix fort de gribouiller au feutre le visage des islamistes et de leurs drapeaux. C’est un récit de la guerre mais vécu par les victimes civiles.

    Au Sud Soudan

    Malgré les différences, il y a un lien entre les chapitres par le personnel de Programme alimentaire. Le lecteur suit une action non pas sur un pays en guerre mais pendant une sécheresse. Le récit sépare au départ humanitaires et victimes, puis les deux se retrouvent. Après l’indépendance de ce pays, une famille de patriotes est contrainte à la fuite vers le Soudan. Revenue aux États-Unis, Leila trouve sa maison artificielle et est contente de repartir sur le terrain. En fin de chapitre, Leila a changé – elle s’autorise à avoir une vie personnelle et plus agréable que ces réfugiés. Tout se passe sur le terrain mais le monde extérieur est évoqué sans cesse – la communication avec les instances centrale de WFP, la nécessité de communiquer pour obtenir des dons, l’appel aux pays donateurs.

    Des humanitaires au services des victimes

    Un inédit : le Tchad

    Ce chapitre nous raconte le traumatisme d’Evan Thomas – l’humanitaire asocial des aventures précédentes – et nous explique comment il est devenu si sauvage. Par un enlèvement, il va découvrir ce qui vivaient les réfugiés. Du point de vue humanitaire, on comprend la complexité de l’acheminement de la nourriture avec le brigandage.

    UN3 était une bande dessinée en ligne destinée à faire savoir l’action des humanitaire smais c’est aussi un récit fort avec une forte charge affective par le témoignage des réfugiés.

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.