More
    More

      Interview Stéphane FREISS, parrain du Festival du Printemps des Arts Vivants, du 1er au 22 juin 2015.

       

      Après une présentation de plus d’une heure, riche et intense des différents spectacles et artistes que propose le Festival du Printemps des Arts Vivants, nous avons eu l’opportunité de rencontrer et de poser quelques questions à Stéphane Freiss, comédien averti et parrain de de cette deuxième édition du Festival.


       

      Just Focus – Vous êtes le parrain du Festival du Printemps des Arts Vivants, après une rencontre il y a 10 ans avec Juliette Moltès à la Comédie Française, une belle preuve d’amitié et de soutien de votre part pour son école et son projet.

      Stéphane FREISS – Oui, je connais Juliette depuis 10 ans et quand elle m’a appelée pour être le parrain de ce 2ème festival, j’ai tout de suite accepté. C’est un grand honneur et une envie de transmettre aux jeunes également.

      Allez-vous assister à un ou plusieurs événements du Festival ? Un coup de cœur déjà suite à ces présentations ?
      Tous les spectacles semblent intéressants. J’irais certainement en voir un où ma fille joue bien-sûr ! Mais tous donnent envie ! Et les avant-goûts de ce soir donnent envie. On voit déjà qu’il y a des personnalités, des talents émergents, des personnes à suivre à l’avenir.

      Vous avez souhaité travailler personnellement avec les comédiens du Festival du Printemps des Arts Vivants, pourquoi ? Un très beau cadeau que vous leur avez fait.
      Oui, j’ai souhaité leur offrir ce master class de 8 heures ensemble pour leur apprendre et leur faire profiter de mon expérience.
      Nous avons évoqué le jeu des émotions, les sensations que l’on a avant d’être sur scène et face à un public. Il faut avoir de l’audace et de la confiance pour monter sur scène et ces jeunes en ont !

      Et concrètement, comment avez-vous fait ? Vous ont-ils posé des questions sur comment vaincre le trac ?
      Non, aucune question sur le trac. Nous avons échangé sur les jeux des émotions, leurs personnages. Puis, certains ont joué des bouts de scène de leur représentation à venir lors du Festival du Printemps des Arts Vivants. Ils ont été filmés et ensuite, nous avons débriefés tous ensemble pour leur permettre de s’améliorer.

      Il y a un spectacle de Cabaret, En Tournée, dans les spectacles proposés, les élèves vous ont fait chanter ?
      Non, non !! [rires] Je ne sais pas du tout chanter, je laisse çà aux autres qui le font bien mieux que moi ! Et de plus, la voix chantée n’est pas du tout la même que la voix posée du théâtre. Ce n’est pas le même exercice.
      Aujourd’hui, les jeunes doivent être polyvalents pour réussir et se faire connaître. Ils doivent développer leurs capacités très tôt.

      Vous rappelez-vous de votre première pièce ? Vos ressentis, maintenant avec le recul ?
      Ma première pièce avec entrée payante était les Caprices de Marianne. J’avais une angoisse terrible de ne plus pouvoir respirer sur scène. Des sortes de moments d’asphyxie avant de rentrer sur scène dûes au trac. Çà m’a suivi pendant longtemps, cette crainte. Heureusement, j’ai travaillé dessus et appris à respirer pour monter sur scène, respirer le texte, poser ma voix et mon souffle.

      Vous allez être à l’affiche du film policier Meutres à Collioure, en 2015, réalisé par Bruno Garcia et avec entre autres Hélène Noguerra. Un prochain retour sur les planches prochainement ?
      Mon futur projet est d’adapter la Chute d’Albert Camus pour fin 2015 où je suis metteur en scène. C’est un très beau projet et j’ai hâte d’aboutir ce projet et de le voir naître devant le public.
      Ensuite, une information exclusive, pour 2016, je jouerai dans Modi, un film retraçant la vie trépidante de l’artiste Modigliani. Je jouerai Modigliani. Un projet et un artiste passionnant, un très beau projet !

      Merci Stéphane Freiss pour cette interview et au plaisir de vous voir bientôt sur scène, après le Festival du Printemps des Arts Vivants, du 1er au 22 juin 2015.

      Interview réalisée par Céline Montay grâce à l’agence Coupe-Fil.  

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.