More
    More

      (D)ESPERATE WOMEN : le théâtre mieux que la série ?

      La pièce de théâtre (D)ESPERATE WOMEN, signée Cécile Lamy, sur une mise en scène de Nathalie Hardouin, se joue en ce moment au Guichet Montparnasse. Trois excentriques jeunes femmes y font la chasse au fantôme. 

       

      Affiche despe

       À une centaine de pas de la plus grande tour de Paris, se cache le Guichet Montparnasse, l’un des plus petits théâtres de la capitale. S’y représente jusqu’au 24 janvier le spectacle (D)ESPERATE WOMEN, une comédie burlesque présentant  » Margaux, Charlotte et Nathalie, 3 drôles de Dames qui vont mener une enquête palpitante lors d’une hallucinante cérémonie d’enterrement: la morte est vivante ! « 

      Dans la salle pouvant accueillir une cinquantaine de personne, l’ambiance est intimiste. Puis le trio débarque, sur une scène grimée en nef d’église. La première est sexy, aguichante et provocatrice. La seconde est une mère de famille névrosée quand la dernière rivalise de douce folie et de bonhomie. Un point commun les rassemble : la mère de Julien, leur ex-petit ami d’enfance, vient de mourir. Mais l’enterrement ne se passe pas comme prévu, puisque le défunt ne se révèle pas être la personne annoncée.

       

      (D)ESPERATE WOMEN : Trois chaises et puis c’est tout !

      desperate womenLe rapport de théâtre est ici quelque peu inversé. Les trois laron(ne)s observent le public en commentant la cérémonie. Plusieurs twists viennent chambouler les certitudes des personnages et des spectateurs pour offrir une réflexion sur les peurs et espoirs des femmes. Si le scénario est plutôt bien pensé, les dialogues sont quelque peu fainéants, tombant à plat ou cherchant le rire facile en se contentant d’exploiter sans trop de vulgarité le comique du sexe et de la silhouette de l’une des comédiennes.

      Tout en reprenant le générique et quelques grandes lignes de la série bien connue Desperate Housewives, cette pièce rappelle qu’au théâtre, tout n’est qu’illusion. Certains considéreront la mise en scène austère et sans poésie : seules trois chaises, autour desquelles les jeunes femmes gravitent, composent le gros du décor. D’autres trouveront étonnant le fait que trois comédiennes énergiques et autant de chaises puissent nous immerger dans une histoire si rocambolesque. Leur complicité et leur positivité maintiennent en tout cas un spectacle rythmé et bien ficelé.

      Aux antipodes les plus extrèmes d’une sortie remuant ciel et terre (SW7, bien sûr), les détracteurs de la franchise pourront revenir à un divertissement d’une échelle à taille plus humaine avec (D)ESPERATE WOMEN. Finalement assez loin de la série, l’efficacité y est la même : on passe une heure agréable en compagnie des loufoques Margaux, Charlotte et Nathalie.

       

      Infos pratiques

      La pièce (D)ESPERATE WOMEN c’est au Guichet Montparnasse
      15 Rue du Maine, 75014 Paris
      Téléphone : 01 43 27 88 61

      Du 20 novembre 2015 au 24 janvier 2016
      Vendredi et samedi à 20h30, dimanche à 16h30

      Durée : 1h20

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.