DC’s Legends of Tomorrow : critique de l’épisode 2×09

0
414

Rip Hunter est de retour ! Nous attendions des nouvelles du personnage depuis des mois et ce jour est enfin arrivé ! Après une pause pendant les fêtes de fin d’année, DC’s Legends of Tomorrow est de retour avec le neuvième épisode de sa saison 2, Raiders of the Lost Art

Retour de la série dans une nouvelle case horaire puisqu’elle passe du jeudi soir au mardi soir, à la suite de The Flash. Et si au départ DC’s Legends of Tomorrow est une série dérivée de l’Arrow-Verse, il faut bien avouer qu’avec sa deuxième saison, les Légendes ont trouvé leur rythme et surtout leur ton, pour notre plus grand plaisir. Ce retour après un mois et demi d’absence est un plaisir, puisqu’en plus de marquer la réapparition du personnage de Rip Hunter (Arthur Darvill), il nous introduit dans le milieu du cinéma et nous permet de rencontrer George Lucas !

Même s’il est amnésique, le capitaine Hunter est toujours vivant. Il est étudiant en cinéma, à Hollywood en 1967. Il réalise même un film mettant en scène Vandal 3-serieserieSavage qui combat un groupe de héros, mené par un certain… Rip Hunter ! Et comme il n’y a que dans DC’s Legends of Tomorrow que vous pourrez voir ce genre de chose, son assistant n’est autre que George Lucas, le futur réalisateur de la saga Star Wars ! Nos Légendes doivent tout faire pour le protéger puisque c’est grâce à lui que Nate (Nick Zano) et Ray (Brandon Routh) sont devenus ce qu’ils sont ! Ils perdent petit à petit la mémoire quand le futur réalisateur décide de quitter l’école de cinéma. Qui a dit que les scénaristes n’avaient pas d’imagination ?

En parallèle, la Legion of Doom (le nom est enfin introduit dans l’épisode, à la manière d’un running gag), composée de Malcolm Merlyn, Damian Darkh et Eobard Thawne est à la recherche de la Lance du Destin. Il semblerait que Rip Hunter en possède un morceau. Les apparitions du trio apportent à l’épisode de bons moments d’action, mais aussi quelques craintes par rapport au destin de nos héros. La scène finale avec Rip promet 7-serieseriede belles choses pour la suite !

En parallèle de cette intrigue, nous retrouvons Mick Rory (Dominic Purcell), qui voit son ancien camarade Leonard Snart depuis quelques épisodes. Il demande donc de l’aide à Martin Stein (Victor Garber) pour jouer au médecin. Cela nous conduit à des scènes plutôt drôles mais aussi touchantes. Le personnage de Mick dévoile un peu de faiblesse derrière ses airs de gros dur. Une façon aussi de préparer le retour de Wenworth Miller dans la série ?

Enfin, le gros plus de cette saison est indéniablement l’ajout de Malcolm Merlyn (John Barrowman). Excellent dans Arrow, l’acteur apporte ici sa touche personnelle, tantôt drôle, tantôt effrayante. Il nous tarde de connaître le plan exact de la Legion of Doom !

En conclusion, un excellent midseason premiere pour nos Légendes. La série a su trouver sa voie et assume complètement son côté décalé. Les scènes d’action permettent de passer de bons moments et les personnages sont de plus en plus creusés, ce qui permet aux téléspectateurs de s’attacher de plus en plus à ces héros. Pari réussi pour la chaîne CW cette année !