More
    More

      [Critique] The Good Fight : un spin-off qui fait du bien !

      Spin-off de la série The Good Wife, les deux premiers épisodes de The Good Fight ont été diffusés sur la chaîne CBS. Que vaut réellement cette nouvelle série, qui prend le personnage de Diane Lockart (Christine Baranski) comme point d’entrée ? Notre critique.

      Après un scandale qui a ruiné la réputation de la jeune avocate Maia Rindell et le compte en banque de sa marraine, l’éminente Diane Lockhart, un cabinet de Chicago majoritairement afro-américain les accueille. Diane y retrouve son ancienne collègue Lucca Quinn…

      Une série féminine

      Dire que The Good Fight était attendue est un doux euphémisme. Après sept saisons de The Good Wife, les fans étaient aux aguets pour découvrir les aventures de Diane Lockhart (Christine Baranski) et de Lucca Quinn (Cush Jumbo) sur CBS. Il faut bien avouer que l’attente est récompensée. Les deux premiers épisodes assurent tranquillement la transition, en nous représentant le personnage de Diane, alors qu’elle 172573.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxs’apprête à prendre sa retraite. Mais suite à un scandale financier, qui implique aussi Maia Rindell (Rose Leslie), la voilà obligée de chuter au plus bas pour espérer revenir vers la lumière.

      Le premier épisode, en plus d’assurer cette transition, nous présente alors une galerie de nouveaux personnages comme Adrian et Barbara, mais aussi d’anciens, à l’image de Marisa Gold (Sarah Steele), qui, nous l’espérons, aura droit à une intrigue digne de ce nom. Ce pilote se focalise énormément sur la chute et le début de reconstruction de Diane, non sans oublier tous les détails qui font d’elle ce qu’elle est : son amour pour l’ancien président Clinton, son mari Kurt…174448.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

      Mais The Good Fight est avant tout une histoire de femmes, et le parcours de Maia va de pair avec celui de Diane. Les deux femmes se retrouvent dans la même situation et vont devoir apprendre à se serrer les coudes pour espérer revenir vers la lumière. Associées aux personnages de Lucca Quinn, elles vont avoir l’occasion à nouveau de briller dans un tout nouveau cabinet d’avocats.

      Le deuxième épisode nous présente un cas classique de la semaine, mais qui donne de l’importance à tous les personnages secondaires. Oui, c’est une série qui se rapproche de The Good Wife mais les différences se font déjà ressentir. Le côté politique est présent et assumée, et voir Diane assister à la télévision à la victoire de Donald Trump restera une des scènes clés de ce pilote. Nous prenons un énorme plaisir devant les deux épisodes, qui sont portés par un casting trois étoiles.

      En conclusion, là où nous espérions trouver quelque chose de différent, The Good Fight prend Diane comme point d’entrée pour nous entraîner dans une toute nouvelle configuration. L’aspect choral est très présent, et nous ne pouvons qu’espérer que cela continue. Les fans ne seront pas dépaysés et les novices pourront aisément découvrir la série en elle-même. Un point d’entrée solide, de très bonnes bases pour la suite. Les débuts d’une grande série ?

      The Good Fight se poursuit exclusivement sur la plateforme de streaming de la chaîne CBS, CBS All Access.

       

       

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité