More
    More

      Résolution pour 2018 : Voyager seul

      A l’heure des grandes résolutions, voyager seul en est une qui peut vous faire le plus grand bien.

      On ne voyage pas seul comme on voyage à plusieurs. Cela permet d’en découvrir plus sur le pays qu’on visite, mais également sur soi-même. Voici 8 bonnes raisons de sauter le pas, si ce n’est déjà fait.

       

      1- Voyager seul pour les rencontres

      On pense qu’en voyageant seul on n’a personne avec qui partager ses souvenirs.C’est complètement faux. La chose la plus incroyable lorsqu’on voyage seul c’est qu’on n’est jamais seul !

      Tout d’abord, il est conseillé de préparer son voyage un peu en avance et de faire marcher ses contacts et les réseaux sociaux. Vous trouverez toujours un ami d’ami qui habite dans le pays qui vous intéresse et qui peut vous héberger ou vous guider. Pensez à des sites comme couchsurfing.com qui sont faits pour cela. On y trouve des hébergements, mais aussi des gens prêts à jouer les guides touristiques, ou à prendre un verre avec vous. Ainsi, vous allez vous rencontrer beaucoup de locaux, ou des expatriés qui connaissent bien le pays.

      Ensuite, lorsque vous vous promenez seul, vous suscitez une certaine curiosité, surtout que cela se voit que vous n’êtes pas du coin. Les gens viennent plus facilement à votre rencontre.

      Finalement, c’est avec les gens rencontrés sur place que vous allez partager vos souvenirs. Cela va créer des liens très forts entre vous. Car les gens sont prêts à vous aider bien plus que vous ne l’espérez. J’ai vu des gens que je ne connaissais pas du tout me rendre des services incroyables. C’est bluffant et touchant. Vous ne rêvez que de pouvoir leur rendre la pareille le jour où ils viendront vous rendre visite.

      Et puis, on va en Thaïlande pour rencontrer des Thaïlandais, et au Pérou pour rencontrer des Péruviens. C’est logique, non ? Donnez-vous la mission d’avoir au moins 5 nouveaux amis sur Facebook du pays que vous visitez.

       

      2- L’hébergement

      Encore une fois, faites marcher votre réseau. Vous avez toujours un ami d’ami qui peut vous héberger pour une des étapes de votre voyage au moins. C’est plus facile d’héberger une personne seule plutôt que deux ou trois voyageurs.

      Utilisez le site de Couchsurfing. Vous pouvez même choisir de n’être hébergé que par des filles ou des couples si cela vous rassure. Vous pouvez également utiliser Airbnb en prenant une chambre chez quelqu’un et non un logement entier. C’est un entre-deux qui est pas mal car à force de rencontrer des gens, on fatigue et on rêve de passer une ou deux journées plus tranquilles. Avec Airbnb, les hôtes ne vont pas vous accompagner partout, ils vous laisseront plus tranquille, mais il y aura toujours quelqu’un avec qui vous pouvez échanger et demander des conseils.

      Évitez les auberges de jeunesse à tout prix ! Bien que cela rassure. Les auberges permettent de rencontrer des « voyageurs ». Mais même si cela peut servir de repère, surtout pour votre premier voyage en solo, c’est un univers qui tourne vite au cauchemar. Car finalement, vous restez entre « backpackers ». Ces gens ont toujours exactement les mêmes histoires et les mêmes parcours. Ils ont visité les mêmes endroits. Ils ont pris les mêmes bus pour touristes pour aller d’une ville à l’autre plutôt que de prendre les transports locaux. Ces « voyageurs » ont mangé dans les mêmes restaurants. Et ils reviennent chez eux avec les mêmes photos… Si vous voulez découvrir un pays, évitez-les ! Il y a suffisamment de locaux sur place à rencontrer.

       

      3- La sécurité

      Lorsque vous êtes avec des locaux, vous êtes plus en sécurité que si vous étiez parti avec votre meilleur ami. Vous n’êtes pas une cible pour les pickpockets et autres personnes mal intentionnées. Les locaux connaissent les quartiers où il ne faut pas traîner. Ils habitent des quartiers résidentiels, qui sont donc des quartiers moins risqués que ceux des hôtels. D’ailleurs, les quartiers des auberges et hôtels sont parfaits pour les lieux dit « attrapes-touristes » où la nourriture et les transports coûtent plus chers que dans le reste du pays.

      Les locaux ont envie de vous protéger, surtout si vous êtes une fille. Ils sont impressionnés par le courage de votre démarche et ils veulent vous aider.

      bagan

       

      4- Découvrir la culture locale

      L’avantage principal en voyageant seul c’est de pouvoir jeter son guide du Routard à la poubelle et de suivre les locaux que vous rencontrez. Vous allez découvrir des endroits incroyables et magiques. Vous allez vous rendre là où les locaux passent leurs weekends ou leurs vacances.

      Essayez d’éviter les lieux les plus connus. Evidemment, dans chaque pays il y a des endroits qui sont incontournables. Mais vous ne pourrez jamais tout voir. Faites des choix. Il vaut mieux passer plusieurs jours au même endroit et prendre le temps de s’imprégner de la culture locale, plutôt que de passer l’essentiel de son temps dans un bus à courir après des monuments cartes postales. Les souvenirs les plus précieux que vous garderez ce sont des moments partagés avec des gens, et non les heures perdues dans les bus.

      Prenez le temps, afin de ne pas vous épuisez dans des trajets interminables en bus, et surtout afin d’avoir une petite routine sur place, de vous lier d’amitié avec les locaux, et de laisser du temps pour les découvertes imprévues.

       

      5- L’aspect culinaire

      Il ne faut pas oublier l’aspect culinaire non plus. Qui est mieux placé qu’un local pour vous faire découvrir la nourriture de son pays ? Car même si le Routard donne une liste de plats typiques, de vous-même vous n’oserez peut-être pas en commander certains. Ou à cause de la barrière de la langue, vous n’avez pas la moindre idée de ce qui se cuisine devant vous, donc vous n’en mangez pas. Accompagné d’un local, ce problème n’existe pas. Vous n’aurez pas peur d’essayer de manger de la streetfood. Vous découvrirez son restaurant préféré qui n’est indiqué sur aucun guide. Avec un peu de chance, vous allez être invité à un événement ou à un dîner de famille, et alors là, ce que vous allez manger sera encore meilleur.

      food

       

      6- L’effet de surprise

      En voyageant seul, il faut laisser place à l’improvisation. Accompagné de locaux, vous ne savez pas à l’avance ce que vous allez découvrir mais votre voyage ne va pas être une triste copie de celui des autres backpackers. Vous allez découvrir des endroits magiques qui ne sont sur aucun guide. Mieux encore, vous allez être invité à des événements traditionnels comme un mariage khmer, un Noël singapourien, ou à un anniversaire mexicain.

      Encore une fois, si les locaux ont une place sur leur canapé pour vous accueillir, ils ont une place dans leur voiture et ils vous proposeront de les suivre s’ils sont invités quelque part.

      Alors suivez les locaux que vous rencontrez.

       

      7- Un sentiment de liberté

      Vous êtes le seul maître de votre voyage, et personne ne peut vous le gâcher. Parce que trouver un très bon compagnon de voyage, ce n’est pas évident… Votre meilleur pote n’est pas forcément un bon voyageur.

      Lorsqu’on voyage à plusieurs, il faut faire en fonction des envies de chacun. Vous ne pouvez pas prendre la rue à droite, si l’autre veut aller à gauche. Vous êtes sans cesse obligé de vous accorder aux envies de l’autre. Parfois, ça marche bien car vous avez envie des mêmes choses, et parfois, ça ne marche pas.

      Alors voyagez seul et faites comme bon vous semble, comme ça vous n’aurez aucun regret.

      voyager seul

       

      8- L’aspect financier

      On ne voyage pas seul dans le but de faire des économies, mais c’est un aspect qui n’est pas négligeable. Lorsque l’on voyage seul, on dépense moins que lorsqu’on voyage à 2 ! On s’imagine qu’à 2 on va partager les frais, mais ce n’est pas vrai. En effet, en voyageant seul, vous êtes souvent hébergé, vous êtes invité au diner de famille, on vous file les bons plans de sorties, de restaurants, de transport, etc. Donc au final, vous faites pas mal d’économie.

      Cela permet d’être plus à l’aise en cas d’imprévu, ou de privilégier l’avion plutôt qu’un trajet épuisant de douze heures en  bus. Cela permet aussi de s’offrir quelques plaisirs qui ont un coût comme aller voir un match de football pendant la Coupe du Monde, ou survoler le Grand Canyon en hélicoptère.

      Evidemment, lorsque vos hôtes vous rendront visite chez vous, ça sera à votre tour de les inviter.

       

      Alors, enfin prêt à sauter le pas et à voyager seul ?

      yes

       

      Cet article vous a plu, retrouvez mes astuces de voyage sur mon blog.

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité