More
    More

      [Report] PRESS START : une première édition mémorable !

      Ce samedi se tenait un événement unique en son genre, que tout fan des légendaires chansons de Mario, Link ou Sora se devait d’avoir entendu parler : PRESS START – Symphony of Games. Depuis plusieurs mois déjà, l’actualité côté musique et jeux vidéo ne cessait d’en parler : la venue pour la toute première fois en Europe de deux compositeurs de légende que sont Mitsuda Yasunori et Shimomura Yoko ! Un duo auquel s’ajoute le déjà très célèbre Uematsu Nobuo. Et nous voilà partis pour deux concerts exclusifs PRESS START organisés par La Fée Sauvage !

       

       19h30

      Peu à peu, la salle se remplit de brouhaha, de retrouvailles et de passion échangée. Comme pour tous les concerts du genre, celui de Uematsu Nobuo en novembre inclus, les dizaines d’écrans de PSP et de Nintendo DS s’illuminent et font de cette attente fébrile, un moment de joie, de combat et d’exaltation. Les deux écrans installés de part et d’autre de l’emblème de la Mutualité nous renvoient eux aussi des images, plus éloquentes et enivrantes, accompagnées de bande-son nous donnant le ton pour la soirée. Des trailers de Final Fantasy XV – Episode Duscae, Final Fantasy Type-0 (qui sortira d’ailleurs en manga), Final Fantasy XIV – Heavensward qui tournent en boucle rendant l’attente moins pénible à endurer. Shinytutu notera toutefois l’absence d’un trailer qui aurait totalement eu sa place dans ce melting-pot… Celle de Theatrythm Final Fantasy : Curtain Call, sorti il y a peu et portant sur les grands thèmes musicaux de la saga.

       

      Piano-Harpe20h10

      Après une attente subfébrile amplifiée en voyant les premiers musiciens prendre place et tenter d’accorder leurs instruments sous un brouhaha persistant, PRESS START commence enfin. Les derniers retardataires prennent place sous les premières notes qui fendent l’air et une ovation passionnée du public.

       

      21h35

      Entracte de ce concert. Le temps de laisser à nos oreilles un infime moment de vide, bien que vite caché par la foule en mouvement, pour repenser à toutes ses chansons jouées en première partie. Mais aussi ces belle rencontres. Un Uematsu-san toujours aussi souriant et sympathique, une Shimomura-san plutôt à l’aise pour une première apparition en Europe, toujours souriante, bien qu’un peu dérangée par certaines questions à en juger par ses réponses très courtes. Mais c’est sans oublier la première venue également pour Mitsuda-san, premier invité à monter sur scène après un medley de Chrono Cross et Chrono Trigger. Des medley, quelques surprises (thème entier de To Zanarkand ou celui de Professeur Layton). Nous regretterons peut-être certaines fois l’intervention de l’animateur de la soirée, trop rapide, qui nous sortait de la magie de l’instant. Déjà les musiciens reprennent place et l’instant de magie s’apprête à reprendre son court pour encore une bonne heure…

       

      22h45

      Après quelques dernières questions, voici le temps des adieux pour cette première de PRESS START. Une dernière ovation, et voilà que disparaissent pour de bon ces trois compositeurs de génie. De cette soirée, nous garderons les explications surprenantes sur le recrutement des compositeurs pour composer pour Super Smash Bros et l’improbable souvenir de cette rencontre, du trio jetant des kit-kat à travers la salle ou de leurs sourires et de leur surprise agréable à rencontrer leurs fans européens. Nous saluerons également le professionnalisme du traducteur et son respect pour les compositeurs, sans oublier sa superbe maîtrise de la langue japonaise, comme de sa retenue. A la sortie de la salle, les sourires sont présents sur beaucoup de visage et l’excitation est encore palpable. Beaucoup s’arrêtent au stand de merchandising, d’autres préfèrent de loin prendre en main les manettes de la Xbox One pour un test de FF XV en bonne et due forme après un tel concert.

      Mais en réalité, comment cela s’est-il passé ?

       


      Une organisation maladroite

       

      IMG_8208Pour le concert de 20h, étant arrivée de bonne heure, je ne peux pas vraiment parler avec assurance de la file d’attente, de la politesse et de la qualité des membres de l’équipe assurant l’entrée. Néanmoins, Shynitutu et Alexwong y étaient à 14h, et visiblement, la rigueur n’était pas de mise. Les invités/membres de la presse ont du faire la queue comme tout le monde avant d’être redirigé vers l’accueil invité, où il y avait de nouveau du monde. Une mauvaise gestion des accès à l’entrée qui pourtant, paraissaient bien indiqués et organisés lorsqu’il n’y avait personne à attendre. Une mauvaise communication avec les équipes gérant les entrées peut-être ? Sans oublier un concert qui a commencé avec plus d’une demi-heure de retard…

      Beaucoup de personnes attendent le dernier moment pour arriver, c’est bien dommage lorsqu’on remarque que le concert ne peut commencer à l’heure ou que durant les premiers accords des têtes viennent se placer devant le pianiste ou le premier violon que l’on voulait absolument suivre du regard. Une fois en salle pour la séance de 20h, certaines personnes étaient placées par des jeunes demoiselles tout à fait aimables, mais beaucoup se sont placés seul car elles n’étaient plus là. Mais lorsqu’il y a décalage dans les rangs et que la rangée R se retrouve mystérieusement déplacée au fond de la salle, il y a forcément anguille sous roche et quelques malheureux heurts dans les placements. A ce moment là, on vous demande à 20h10 de bien vouloir sortir de la salle et de vous rendre à l’accueil pour régler le problème. Mais en attendant, sortir à la minute où commence le concert, et louper le premier medley, c’est vraiment rageant… Et ce ne sont pas les fans qui devraient faire les frais de ces erreurs d’organisation.

       

      Un concert plein d’émotion et de souvenirs…

       

      Les premières notes de chaque chanson à PRESS START faisaient murmurer sur les lèvres de chacun un titre, un personnage ou un univers. Certains ne pouvaient d’ailleurs pas s’empêcher de chantonner tout du long (oui, on a compris, tu connais la chanson !) de manière légèrement agaçante vers la fin. Mais passons sur ce malheureux détail ! Car l’essentiel du concert n’était pas là, mais plutôt dans l’émotion qui nous transportait à chaque morceau joué par l’orchestre. La puissance des cuivres, la mélancolie des violons, la drôlerie du trombone, la pureté de la harpe, l’engouement des rifts de guitare… Aucun ne manquait.

      Tantôt notre joyeux plombier faisait rire toute la salle avec le thème « Overture » de Super Mario Galaxy ou celui de « Egg Planet », sans oublier le phénoménal et hilarant thème de… Dr Mario ! Nous n’oublierons pas non plus la puissance et l’ambiance épique du « Theme of Samus Aran » (Super Smash Bros Brawl) ou la mélancolique beauté de « To Zanarkand » (FF X) et « Hikari » (KH III). Des dizaines et des dizaines de titres, en passant par The Legend of ZeldaKingdom Hearts, Chrono Trigger ou encore Mario, sans oublier le légendaire Super Smash Bros ! Autre surprise très intéressante, le sympathique medley de grandes musiques classiques utilisées dans les jeux vidéos (on pensera notamment à FF II Origins ou Resident Evil). Un clin d’oeil surprenant, mais ô combien agréable !

      Sans oublier que nous avons eu le privilège de voir nos invités sous un jour unique, rencontrant pour la première fois (minus Uematsu-san) leur public français et européen. On se souviendra de leur envie d’intégrer des licences indépendantes, de la charge de travail que demande la création de musiques pour KH III et FF XV ou encore la volonté d’intégrer une grenouille de Chrono Trigger dans le prochain Smash Bros ! Certains comme les membres de l’équipe auront peut-être regretté leur trop courte présence. Mais dans ces courts moments, les trois invités nous auront assuré de leur sympathie, de leur génie, mais aussi de leur simplicité apparente, comme toujours. Un échange sans détour et sans complexe autour d’une même passion. 

      En bref, PRESS START avait de quoi enchanter petits et grands, en famille ou entre amis ! Un tour des musiques de jeux vidéo plutôt conséquent par rapport aux promesses faites. Une salle de toute beauté, un orchestre parfait, des invités légendaires qui nous ont permis de nous évader et de retourner nostalgique, l’histoire de quelques heures, hors du temps. Une telle nostalgie que le lendemain, nous avons du ressortir de ses vieux cartons la première Nintendo Cube sortie au Japon pour rejouer à Super Smash Bros pour retrouver l’ambiance des premiers combats avec ces musiques plein les oreilles !

       

      … Mais avec un peu trop de medleys ?

       

      On le savait tous en venant à PRESS START, pour pouvoir écouter un grand nombre de classiques en entier, on devrait y passer une journée entière et encore ! La solution à ce problème ? Les medley bien sûr ! Mais à trop vouloir faire de medley, on en perdrait presque la magie de chaque chanson. Un medley NES, un Chrono Cross/Chrono Trigger, un Kingdom Hearts, un classique, un Mario, un Castlevania, un Super Smash Bros… Au final, on ne peut dénombrer que trois ou quatre titres joués entièrement : « To Zanarkand », « Professor Layton » et le thème principal de la franchise Final Fantasy. Bien sûr il est très difficile de satisfaire tous les fans en jouant plus de chansons entières sans en laisser certains de côté. Mais je pense néanmoins qu’un grand classique de Yoko Shimomura (« Destati » ou « Dearly Beloved » par exemple) et un autre de Yasunori Mitsuda (« Corridors of Time » ?) aurait rendu le concert plus magique encore ! Disons, un titre pour chaque compositeur présent pour leur rendre hommage. Mais d’un autre côté, PRESS START – Symphony of Games se veut être le concert de musique de Jeux Vidéo, pas seulement celui des compositeurs présents. En ce sens, PRESS START est une réussite. Sans compter que tout cela n’est que détail pour rendre encore plus parfait ce qui était déjà proche de l’être. Disons simplement que j’ai trouvé fort dommage de ne pas réussir à entendre la mesure de Tetris tellement elle était courte ou de rester frustrée par le trop peu du magnifique thème « Dearly Beloved » de Kingdom Hearts !

      Néanmoins, rappelons encore une fois : les thèmes joués par l’orchestre ont été interprétés avec une émotion palpable et contagieuse qu’il était difficile de ne pas sentir. Des musiciens parfaits, un maitre d’orchestre survolté et un premier violon imposant de beauté. On ne peut que remercier et applaudir. D’autant plus que la thématique de PRESS START a été entièrement remplie, en abordant la musique de jeux vidéo dans sa globalité, des plus anciens aux plus récents.

       

      PRESS START : l’avis de JustFocus !

       

      Mais dans tout ça, qu’en est-il réellement de notre avis sur cette toute première édition de PRESS START ? Loin d’être mitigée, elle est plutôt ravie si on oublie les quelques points noirs de l’organisation qui n’ont en rien terni le concert. Les musiques jouées lors de cette après-midi/soirée l’ont été d’une justesse et d’une beauté à ébranler n’importe quel fan. Les premières notes de « To Zanarkand » ont transpercé notre âme (ont même arraché des larmes à Shynitutu), la puissance des cors nous a fait trembler d’extase et la justesse des flûtes traversières nous a fait frissonner de joie. Cette première édition est à nos yeux une réussite. PRESS START a entièrement validé sa mission de nous faire voyager au son des musiques de jeux vidéo, en couvrant une bonne partie de ceux-ci (Castelvania, Mario, Donkey Kong, Tetris, Animal Crossing, Puyo Puyo, Smash Bros, Kingdom Hearts, Final Fantasy, Chrono Cross, Chrono Trigger, The Legend of Zelda, Super Mario Galaxy, …). Sans oublier la présence d’invités plus que prestigieux pour cette première édition, d’une longue série nous l’espérons. Petit récapitulatif des points forts et des quelques points faibles pour les deux séances !

      • Séance de 14h 

      Les plus : une bonne ambiance avec des musiciens et un chef d’orchestre au sommet de leur forme pour un concert fort en émotion !

      Les moins : Mauvaise organisation/communication pour l’accès à la salle, retard important de plus de 30 minutes sur l’horaire du concert et un présentateur un peu trop « familier » avec les compositeurs avec des questions osées pour des japonais et moins intéressantes que celles posées le soir.

      • Séance de 20h

      Les plus : Un présentateur plutôt sympathique, interaction avec les invités courte, mais rendue intéressante avec les questions posées, un traducteur parfait, aussi bien dans ses attitudes que son japonais, une ambiance électrique et onirique à la fois. Un grand moment !

      Les moins : Organisation maladroite (rangée déplacée, placement plus ou moins guidé)

      En quelques mots… Une attente rendue agréable avec les deux écrans et les trailers diffusés, sans oublier les consoles à disposition, une salle très confortable et agréable, un orchestre sympathique, jouant avec le public par moment, notamment lors du rappel et surtout, des titres choisis avec précaution et joués avec brio par les musiciens et le chef d’orchestre !

       

      PRESS START : Bon à savoir !

       

      PRESS START – Symphony of Games est une édition de concerts qui existe depuis les années 2006 au Japon. Forte de son succès, elle doit sa naissance à – entre autres – Uematsu Nobuo. L’idée, aussi simple était-elle, résidait dans le fait de créer un concert où l’on jouerait exclusivement des musiques de jeux vidéos, en présence des compositeurs. L’idée a mis 2 ans avant de prendre racine en France, première destination mondiale de l’exportation de PRESS START. Espérons que ça continuera longtemps !

       

      PRESS START : La minute people et JV !

       

      • Yasunori Mitsuda a été recruté par mail pour composer les musiques de Super Smash Bros, ou plutôt… celles qui restaient et n’avaient pas encore été choisies par d’autres compositeurs. Dans le prochain Smash Bros, il aimerait voir une grenouille de Chrono Cross ! Sans oublier que les compositions musicales qu’il préfère chez ses voisins sont celles de Final Fantasy, tout comme Yoko Shimomura (ndlr : Un pacte a t’il été conclu pour quelques kit-kat ? On se le demande !)
      • Yoko Shimomura présente à un concert PRESS START au Japon a été recrutée après avoir salué le responsable du jeu Super Smash, qui lui a proposé de l’intégrer à l’équipe de composition du jeu. Pour la compositrice, un sans-coeur pourrait intégrer le prochain Smash Bros.
      • Nobuo Uematsu aimerait travailler pour le cinéaste Luc Besson. Il aimerait aussi pouvoir composer pour plus de jeux ou projets indépendants ou peut-être retravailler sur un projet FF. Mais pour ça, il faut demander à Square Enix ! Pour le prochain Smash Bros, il aimerait voir un chocobo rejoindre les autres personnages.

       

      IMG_8217 IMG_8204 IMG_8208
      IMG_8220 IMG_8224 IMG_8229
      IMG_8260

       

      En somme, PRESS START – Symphony of Games s’est rendu mémorable de par sa première édition. Emotion, rires, rencontres inédites furent au rendez-vous pour notre plus grand plaisir. Espérons de tout coeur qu’une nouvelle édition aura lieu, à laquelle nous serons ravis d’assister ! Notez également que Yoko Shimomura se produira en concert intimiste en novembre prochain et que nous aurons le loisir de la voir jouer quelques uns de ses morceaux ! Et n’oubliez pas d’ajouter à vos agendas le ciné-concert de Pirates des Caraïbes et le concert Saint Seiya avec La Fée Sauvage !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.