More
    More

      [Report] Lykke Li, « so sad so sexy » au Bataclan

      Difficile de cacher notre excitation face à la venue parisienne de Lykke Li. Quatre ans après le sublime I Never Learn, la Suédoise s’est surpassée et a sorti so sad so sexy, l’un de meilleurs albums pop de l’année 2018. Et elle l’a bien compris, en transposant la pochette dans une jolie scénographie et en débarquant sur scène en jouant le morceau éponyme.

      En ce mardi soir au Bataclan, la chanteuse pose les bases : « I want this to be a special night, Paris ». Une nuit spéciale, dédiée au nouvel album : tous les titres seront joués, en dehors de « utopia ». Malheureusement, le rendu live se révèle petit à petit décevant. La voix de Lykke Li est noyée au milieu des instruments et la qualité du son est à revoir. L’ambiance, quant à elle, a énormément de mal à décoller. L’entièreté du public est statique devant la chanteuse. Ses quelques tentatives d’investissement n’aident pas, à part peut-être le cours de chorégraphie pendant « sex money feelings die ». On retiendra toutefois la partie rappée, suppléante d’Aminé sur « two nights » et « bad woman », dédié aux « bad women out there ».

      Lykke Li au Bataclan. Crédit photo : Simon Brazeilles

      « Now, this is the sad part. Are you ready to cry and sing and dance? » demande la chanteuse avant d’entamer le languissant et émouvant « better alone ». Toutes ces exclusivités n’empêchent pas Lykke Li d’offrir quelques retours vers le passé : « Little Bit » issu du premier album mais aussi « Gunshot », « No Rest For The Wicked », « Just Like A Dream » et une version raccourcie – pourquoi ? – de « I Never Learn » et, bien évidemment, un final dansant sur le tube de 2011 « I Follow Rivers ». Elle joue justement sur le succès du morceau, en y ajoutant des touches du remix, en hurlant d’un air faussement surpris très drôle « Oh my god it’s the remix ! » On aurait aimé voir une ambiance pareille pendant l’heure passée. Mais bon… Ne jamais trop en demander aux Parisiens.

      Après avoir quitté la scène un bref instant, la chanteuse s’excuse : « I’m sorry I don’t have any more hit songs ». Et tant mieux, car elle choisit d’interpréter le magnifique « last piece ». Une belle manière un show plutôt court, presque expédié, ayant du mal à fédérer mais prouvant le talent de Lykke Li.

      Setlist :

      so sad so sexy
      No Rest for the Wicked
      Just Like a Dream
      jaguars in the air
      two nights
      hard rain
      Little Bit
      bad woman
      I Never Learn
      deep end
      sex money feelings die
      better alone
      Gunshot
      I Follow Rivers

      last piece

      Crédit photo à la une : Simon Brazeilles

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.