More
    More

      Le Mystère du Va-et-Vient : MiniVIP et SuperVIP, deux super-héros d’opérette !

      L’actuel engouement du public pour les super-héros a poussé l’éditeur Soleil, via son élégante collection Métamorphose, à ressusciter Mini-VIP et Super-VIP, un duo fraternel du genre sur le mode parodique, qui faisait déjà parler de lui en Italie dans les années 1960…

       

      Sur une Terre outrageusement polluée (nous parlons là d’une histoire de pure science-fiction), les frères VIP, issus d’une longue lignée de super-héros depuis la préhistoire assurent… eh bien, en fait, pas grand chose ! La sécurité de la planète est pour le moment mise de côté car Super-VIP, l’authentique super-héros aux super-pouvoirs, déprime, sa fiancée l’ayant plaqué. Son frère, Mini-VIP, est un petit gringalet sans le moindre pouvoir, si ce n’est qu’il est plus futé que sa montagne de muscles fraternelle et qu’il invente des appareils loufoques. Le destin et l’action vont venir frapper à leur porte lorsqu’une méchante et tyrannique créature extraterrestre vivant sur une planète très éloignée décide d’utiliser la Terre pour y élever sa hideuse progéniture.

      Le récit est complètement burlesque, ainsi l’humour est omniprésent, ou en tout cas, se veut comme tel. Car il faut bien avouer que malgré l’ambiance légère développée tout au long du récit, on sourit parfois, mais on ne rit jamais. La lecture est cependant divertissante et la taille de l’album permet de prendre le temps de se plonger dans l’univers du Mystère du Va-et-Vient.

       

      Pour ce qui est de l’aspect graphique, si le dessin rappelle grandement l’esthétique de certains dessins animés des années 1950-60, ce n’est pas surprenant puisqu’à l’origine il y a un long métrage d’animation italien de Bruno Bozzetto sorti en 1968 intitulé VIP, mon frère superman, auquel il est d’ailleurs fait référence de manière directe par les personnages de l’album, s’adressant directement au lecteur. Ce copieux volume à la luxueuse présentation ravira avant tout les plus jeunes où les quelques personnes qui connaissaient déjà les personnages ressuscités cette année par cette aventure, pas toujours convaincante il est vrai, mais qui se laisse lire.

       

      Mini-VIP et Super-VIP est un album loin d’être indispensable, mais qui trouve sa vocation dans le divertissement sans prétention que ne manqueront pas de goûter les amateurs de parodies et de super-héros. On pourra se demander s’il était judicieux de publier un album aux atours peut-être un peu trop vintage, mais comme toujours, tout n’est qu’affaire de goûts.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.