More
    More

      Printemps de Bourges samedi – Petit Biscuit et Woodini, l’électro de demain

      Le Printemps de Bourges est aussi et avant tout un Printemps de la découverte. On y vient pour découvrir de nouveaux artistes, de nouvelles musiques ou suivre le développement de certains groupes déjà vu. Le festival tient beaucoup à ce statut de « dénicheur de talents » en faisant monter sur scène plein de groupes d’horizons et de styles différents et donnant beaucoup d’importance à son tremplin « Les Inouïs du Printemps de Bourges ».

      Les Inouïs du Printemps de Bourges s’articulent en quatre catégories : Rock/Pop, Hip-hop, Chanson/World et Electro. Pendant quatre jours, les artistes sélectionnés par les jurys plusieurs mois auparavant, ont défilé sur les deux scènes du 22 d’Auron face à un parterre de professionnel du spectacle vivant. Ce samedi, journée des Inouïs Electro, les producteurs de demain sont montés défendre leur musique. Parmi les 8 artistes présents, tous aussi bon les uns que les autres, on retiendra la prestation de Petit Biscuit.

      Petit Biscuit

      Ce jeune producteur rouennais de 16 ans, repéré sur Soundcloud grâce à son morceau « Sunset Lover » aux 12 millions de vues, a connu une progression fulgurante tant dans sa carrière que dans sa musique. Petit Biscuit a laissé tomber le DJ Set pour nous construire un live de qualité, entouré de percussions électroniques d’une APC40 pour le lancement de séquences et d’une Maschine MK2 avec laquelle il joue ses voix cutés dont il a le secret. Il prend également sur plusieurs morceaux, la guitare, élément centrale de sa musique, afin de rejouer en live toute ses parties. Une scénographie au top et un show lumière simple mais non moins efficace nous font rentrer dans son univers très facilement. On comprend mieux son succès et on ne peut que vous le recommander chaudement.

      La journée du samedi est réservée à la musique électronique. Pour la première fois, le Printemps a pu accueillir un nouveau type de concert sur le parvis de sa belle cathédrale de Saint Etienne, l’Electronic Garden Party. Un petit coin chill, avec des transats et des DJ de musique électro/techno/house. Malgré la pluie fine, il y avais du monde venu écouter ces producteurs. Parmi ces DJ il y en a un qui fait plus de bruit que les autres et on comprend pourquoi. Woodini, un artiste producteur d’électro/soul/hip-hop dans la veine de The Acid, Sampha, Jamie XX ou encore Mount Kimbie. Actuellement en tournée pour défendre son E.P. « Gone » sorti chez Green United Music, Woodini nous a servis des morceaux parlant à la fois au corps et à l’esprit, un électro teinté de hip-hop avec un traitement des voix minutieux et des groove complexes et plaisants. On espère le voir sur des scènes plus grosses pour la suite.

      Woodini au Nüba ©Genaro Bardy

      Anthony A.

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.