More
    More

      Ligue des Champions : Quelles sont les chances pour Paris, Marseille ou Rennes de réussir cette année ?

      Confiance ou pessimisme, espoir ou coup de poker, la ligue des Champions débute sous peu la phase de groupe. Paris, Marseille et Rennes sont les dignes représentants de la ligue 1 Uber Eats. Le prestige de cette compétition offre ni plus ni moins une distinction supplémentaire aux clubs s’approchant de la victoire finale.

      Rien n’est donc laissé au hasard, bien que, et c’est le paradoxe du foot, celui-ci s’invite toujours tel un joker qui renverse une situation. Les cartes liées aux qualifications sont rebattues sur cette nouvelle édition qui réserve son lot de surprises. Les clubs Français ne sont pas épargnés. Quels sont les facteurs qui entrent en jeu ? Sont-ils favorables à certains clubs ? Un tour d’horizon s’impose !

      Le calendrier de la ligue des champions qui donne le ton

      Le calendrier de l’édition 2020-2021 de la LDC donne immédiatement le ton du niveau physique exigé par toutes les équipes participantes. À cette fin exceptionnellement tardive de mercato automnal, s’ensuit la séquence de match internationaux et le début de la phase de groupes en ligue des champions. Les premiers matchs débutent dès ce Mardi 20 Octobre, phase qui se terminera le 9 décembre.

      Ce rythme réduit la part de chance de réussite aux clubs n’ayant pas un banc aussi large que le PSG, le Bayern Munich ou encore le Real Madrid. Surtout quand il faut jouer tous les trois jours. Sans compter que les équipes comme les Hongrois du Ferencváros ont débuté très tôt cette compétition avec la première phase qualificative le 19 Août.

      Des objectifs sous pression

      La finale se déroulera le 29 mai 2021 au Stade olympique Atatürk à Istanbul et ne laissera aucune place pour des équipes qui n’ont pas su gérer la pression que sont les objectifs. « Réussir » en LDC peut-être très relatif d’un club à un autre. Les Marseillais portent un projet Ligue des Champions totalement assumé, sauf par leurs finances qui ne suivent pas. Rennes veut « aller voler le maximum de points » selon son entraîneur Julien Stephan, avec l’objectif de prendre de l’expérience. Rennes et Marseille auraient tort de ne pas y croire mais ne diraient pas « non » à une place en Europa Ligue plutôt que d’être éliminés par les « ogres » Européens de leurs groupes respectifs.

      A l’inverse, les objectifs des clubs historiques sont annoncés, parfois à demi-mot : Gagner ! Le PSG reste sur une finale frustrante. La volonté ne manquera pas en tout cas chez le champion de France de viser de nouveau une finale avec cette fois-ci plus de réalisme face aux concourants que sont le FC Barcelone : éliminé trop tôt sur la dernière édition. Le Real Madrid : stoppé sur un record historique de matchs « sans défaite » en LDC. Ou encore Manchester City : toujours en quête de remporter à coup de centaines de millions la coupe aux grandes oreilles. La liste n’est pas exhaustive, mais elle révèle que ces équipes ont des années de lutte féroce et que leurs objectifs ne constituent pas une pression mais une formidable motivation à enchainer les performances envers quiconque montre des signes de faiblesses.

      Le club marseillais vit chaque match avec cette pression d’un public extraordinaire qui joue clairement le « 12ème homme » et cette année il manquera aux 11 joueurs sur le terrain. Au PSG, la gestion de la pression présente depuis des années est l’essence même des joueurs qui signent dans ce club, ils adhèrent à la pression constante qui mène à se surpasser. Le Stade Rennais reste décomplexé et avance avec beaucoup d’humilité ce qui constitue un atout certain pour se concentrer match après match.

      Les dés sont lancés

      Parmi les domaines sur lesquels «la chance » peut intervenir, on note le tirage au sort des 32 clubs européens qui se sont hissés jusque-là pour former 8 groupes. A ce moment précis, tout est fait pour que les poules soient équilibrées, mais rien ne l’assure… tant cela dépend aussi du remplissage des chapeaux des grandes équipes, expérimentées, mais encore des outsiders opportunistes. Pour certains, c’est le « Jackpot !», tandis que pour d’autres, c’est le groupe de la mort.

      Si pour Rennes et Marseille le tirage laisse ouvertes les possibilités, bien que minces, le PSG n’aura pas la tâche facile. La réception et le déplacement chez le club Turque sera d’une grande intensité, tandis qu’un MU expérimenté en LDC et un Leipzig très offensif seront des compétiteurs dangereux durant les matchs extérieurs.

      Pour Marseille & Rennes il faudra batailler dur pour décrocher un billet pour les 8èmes de finale avec pour chacun, deux gros calibres dans leurs groupes respectifs. Rappelons que dans un groupe, seules deux des meilleures équipes peuvent se qualifier pour l’ultime phase de la compétition : l’élimination sur deux matchs. Si Marseille peinera sans nul doute contre Manchester City, Porto, qui s’est allégé au mercato et l’Olympiakos sont « prenables ». Rennes prendra de l’expérience avec Chelsea, mais peut envisager des exploits avec Séville ou Krasnodar. Attention tout de même de ne pas trop rêver, l’Europa League étant une belle récompense, tant l’assurance n’est pas au rendez-vous pour ces deux formations.

      Équipes et Mercato : toujours quelques rebondissements

      Le mercato peut faire ou défaire une équipe selon sa qualité. Chaque club peut donc se renforcer ou s’affaiblir à l’image par exemple du Barça 2019-2020 qui avait sur le papier une équipe très forte, mais finalement en match des joueurs comme Antoine Griezmann, Luis Suarez ou Lionel Messi qui avaient du mal à se trouver; ou à l’instar d’Ousmane Dembélé étaient régulièrement blessés. Chelsea a été certainement une des équipes les plus actives sur un mercato très calme dans son ensemble, pour cause de finances des clubs fortement affectées par la pandémie du Covid-19. Il faut donc reconnaître que Paris, Marseille et Rennes se sont renforcés habilement.

      Paris a enfin trouvé un numéro 6 de métier en la personne de Danilo Pereira, titulaire indiscutable à Porto. De plus, Léonardo rafle aux dernières heures du mercato Rafinha et Moise Kean, de quoi pallier quelques soucis physiques au cours de la saison. Dans son groupe, si Leipzig n’a plus son attaquant vedette, MU s’est renforcé avec l’infatigable Edinson Cavani qui devra s’imposer pour être titulaire. Il faudra être très attentif à cette équipe remaniée pour les grands matchs !

      Le départ de Danilo, cadre de Porto, fera les affaires de Marseille qui s’est renforcé en attaque avec le jeune et prometteur Luis Henrique. Le prêt de Mikaël Cuisance et l’arrivée de quelques joueurs répondant au budget Marseillais causeront temporairement un manque de repères à la suite des départs de Maxime Lopez et Bouna Sarr. Marseille perd en effet des joueurs bien intégrés à l’effectif et le rapide arrière droit était un atout face à des effectifs solides.

      Finalement, c’est Rennes qui semble prendre le plus de risques avec l’arrivée de Jérémy Doku, considéré comme un crack pour certains ou qui possède seulement de grosses qualités pour d’autres. A noter aussi le départ de Raphina pour Leeds qui peut déstabiliser une attaque en recherche de buts en ligue des Champions.

      Le facteur X au football

      Les joueurs en forme vont certainement être LA valeur ajoutée d’une équipe. Avoir dans son effectif un joueur en confiance et en réussite constante, mais aussi buteur en équipe nationale, Eduardo Camavinga promet quelques surprises pour l’équipe Bretonne. Et qui sait si son association avec l’international Belge Jérémy Doku ne va pas percer les lignes adverses pour le plaisir de nos soirées foot ?

      Nous espérons que ce sera l’année de la LDC pour Florian Thauvin qui n’a pas vraiment convaincu les années précédentes. Tout comme son club, Thauvin rencontre des difficultés à franchir un palier pour les grands matchs, si bien que la magie n’opère pas sur le terrain. André Villas Boas aura fort à faire pour impulser de bons résultats tant en championnat qu’en LDC.

      Le club de la capitale est une des valeurs sûres en LDC depuis quelques années maintenant. Sa panoplie de joueurs talentueux n’est absolument pas étrangère à cela, excepté que depuis son recrutement, Neymar tardait à montrer son talent dans le domaine du collectif. C’était sans compter sur les qualités du coach Parisien qui a su le reconcentrer sur l’essence du jeu et son association complice avec Kylian Mbappé en est le symbole.

      Projections pour les huitièmes de finale

      Une année exceptionnelle avec un calendrier condensé favorisera le PSG dont les effectifs sont riches tandis que Rennes et Marseille se retrouveront avec un choix décisif de faire une croix sur l’investissement en LDC en fonction des résultats en championnat pour sauver la saison.

      Toujours plus de préparation mentale pour gérer les objectifs face à la pression qu’ils provoquent malgré l’absence d’un public est certainement l’axe des grands matchs cette année. Les trois équipes Françaises sont connues pour leurs centres de formation, cette année révélera la qualité de leur travail match après match. Même si le potentiel pour se qualifier varie, nul doute que de belles victoires se profilent. De quoi savourer d’avance !

      On pourrait presque dire que les tirages des groupes se sont faits proportionnellement aux niveaux de nos équipes qualifiées. On le dit donc sans détours, les 8èmes de finale sont envisageables pour tous, mais Paris affiche le plus de crédibilité, et de loin !

      Un mercato difficile pour l’Europe laisse entrevoir des surprises tant positives que dramatiques pour les résultats exigeants d’une compétition ne pardonnant aucune erreur de casting. C’est donc rempli d’espoir mais sans être pour autant naïfs que nous attendons l’alchimie des rennais et des marseillais, tandis que les Qataris ont permis des ajustements tant espérés pour que l’équipe parisienne soit toujours plus dangereuse.

      Ces trois équipes n’ont à rougir de rien et doivent jouer décomplexées car bien des évènements vont influencer chaque parcours en ligue des champions. Nous voulons y croire et chaque formation a maintenant toutes les cartes en main. Que ce soient des exploits de Rennes, une nouvelle histoire Marseillaise et l’année enfin tant attendue pour Paris, faites vos jeux !

      8+

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.