More
    More

      Critique « Poèmes du silence » de Levent Beskardès : poésie rêvée, poésie signée

      Pendant une heure ce jeudi 15 octobre, Levent Beskardès et Aurore Corominas ont créé une bulle hors du temps à l’International Visual Theatre lors de la représentation des Poèmes du silence. Les signes envoûtants de Levent Beskardès et la douce voix d’Aurore Corominas ont donné vie à de nombreux poèmes en partageant avec le public leur complicité, leur bonne humeur et leur générosité.

      Un voyage de la langue des signes vers la voix

      La première partie du spectacle est rythmée par plusieurs poèmes créés par Levent Beskardès directement en langue des signes française. Tout est mis en oeuvre afin de rendre le spectacle accessible au plus grand nombre. Avant de commencer les premiers poèmes, Levent Beskardès et Aurore Corominas enseignent au public quelques mots en langue des signes afin de permettre aux spectateurs découvrant la culture sourde de pouvoir comprendre le principal. Ensuite les poèmes s’enchaînent, tantôt signés par Levent Beskardès et traduits juste après par Aurore Corominas, tantôt interprétés par eux deux en même temps. La poésie est à la fois poignante, à l’instar du poème Kosovo, et envoûtante, comme dans le poème La mer, mais toujours très touchante et très inventive dans la manière dont les signes s’épousent les uns aux autres. 

      Poèmes du silence

      L’interprétation en langue des signes de poèmes écrits

      La deuxième partie du spectacle est également introduite par l’enseignement au public des signes correspondant aux couleurs et laisse place à l’interprétation en langue des signes de haïkus. Les haïkus sont de petits poèmes japonais de trois vers, d’abord lus par Aurore Corominas, puis traduits en langue des signes par Levent Beskardès. Drôles et touchants, les haïkus sont suivis par des poèmes de Nazim Hikmet. Après avoir présenté le poète et interprété un premier poème, le duo clôture avec émotion la représentation en signant et lisant ensemble le poème Légende des légendes

      Poèmes du silence

      Des poèmes signés couchés sur papier

      Les Poèmes du silence ont été suivis d’une session d’échanges avec le public, au cours de laquelle Levent Beskardès, Aurore Corominas et Pénélope ont présenté deux ouvrages : Amour… Rouge et Colombe… Blanche. Publiés aux éditions des Grandes Personnes, ils ont été conçus par Levent Beskardès et Pénélope. Les deux recueils de poèmes en langue des signes se déplient pour gagner en fluidité de lecture, chaque côté étant marqué par sa propre couleur : le bleu, le rouge, le blanc et le noir. Levent Beskardès fait également partie des poètes dont il est possible de retrouver les créations dans le recueil de poèmes Les mains fertiles, anthologie poétique parue aux éditions Bruno Doucey. Cet ouvrage créé par Brigitte Baumié regroupe des poèmes de cinquante poètes, créés ou traduits en langue des signes française. Un DVD accompagne le livre et permet de visionner Levent Beskardès signant son poème V et d’entendre Michel Thion en faire la lecture. 

      Poèmes du silence est un spectacle de poésie unique, qui distille avec passion rêve, amour des langues, des autres et de la vie.

      Bande-annonce des Poèmes du silence

      Extrait du recueil Les mains fertiles

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.