Débutez la saison estivale avec The Tunnel to Summer

0
1126
La couverture de The Tunnel to Summer
La couverture de The Tunnel to Summer

Les éditions Mangetsu s’adaptent au climat en vous proposant le tome un de The Tunnel to Summer. Voyagez avec des lycéens japonais dans un monde magique où tous vos rêves peuvent se réaliser.

Il était une fois…

Ce premier tome de The Tunnel to Summer s’ouvre sur une scène classique de l’adolescence. Le dessinateur Koudon montre des lycéens et lycéennes sous un arrêt de bus pendant l’été. Ils discutent d’une légende urbaine : dans la campagne autour de leur petite ville, traverser un tunnel, le passage d’Urashima, permettrait de voir se réaliser un souhait. Peu après, l’un de ces jeunes, Kaoru Tôno part à la recherche de ce tunnel caché. Il veut utiliser cette magie pour résoudre un traumatisme ayant détruit sa famille. Cependant, une fois dans le passage, il hésite…

En effet, Kaoru découvre que le temps s’écoule plus vite. Par ce pouvoir magique, The Tunnel to Summer est une fable sur le passage à l’âge adulte et donc la fin de l’innocence. Différents personnages espèrent ou souffrent du temps qui passe car ils ont différentes réactions face à cette période de transition. Certains refusent de croire en leurs rêves. D’autres veulent rester dans l’enfance. D’autres encore espèrent obtenir ce qu’ils veulent en acceptant de vieillir.

The Tunnel to Summer est l’adaptation par le scénariste Mei Hachimoku de la light novel de Mei Hachimoku qui réfléchit sur les choix des individus. Certaines décisions sont positives – le beau-père de Kaoru a reconnu son fils – ou à l’inverse plus sombres comme l’incident pendant l’enfance de Kaoru. A la suite de ce problème que l’on ne peut vous dévoiler, sa mère est partie et son beau-père boit. Pour réussir à montrer ces différents sentiment le dessin de Koudon est très précis et la mise en page complexe. Il est soutenu par le chara-designer Kukka.

Le mystère de The Tunnel to Summer
Le mystère de The Tunnel to Summer

… un récit de lycéen

The Tunnel to Summer reprend également les codes des films de lycéens. Kaoru Tôno déteste la chaleur de l’été et docile, il cherche à être invisible. Le Blond Kaga son meilleur ami est un clown un peu lourdingue. Leurs habitudes sont bouleversées par l’arrivée d’une nouvelle lycéenne Anzu Hanashiro venue de la capitale. Prétentieuse et asociale, elle préfère lire que de se faire des amis. Pourtant, elle est à la fois une bonne élève et une sportive. La Rousse Kawasaki était la plus admirée et jalouse la mystérieuse Tokyoïte. On voit donc que les élève se classent entre des camarades admirés et les exclus. Pourtant, la surdouée Anzu dépasse les cadres habituels par ses réactions surprenantes. Elle ose remettre à sa place la reine de la classe.

Le lecteur découvre également leur vie au Japon. En effet, The Tunnel to Summer se déroule dans l’espace rural mais la vie est différente de la France : on prend le train pour aller dans la ville voisine. Fréquemment, de nouveaux élèves subissent le harcèlement. Cette violence morale aboutit à une violence physique mais cachée aux adultes. Chacun se construit une image au lycée servant à dissimuler ses faiblesses. En effet, le discret Kaoru est en deuil. A la maison, il est livré à lui-même et devient introverti à cause de sa douleur qu’il cache. Ces éléments touchent mais les dialogues relativement longs sont parfois explicites.

The Tunnel to Summer démarre comme un banal récit sur des lycéens et les conflits chez eux ou à l’école. Cependant, on bascule dans le surnaturel quand Kaoru rentre dans le tunnel devenant un temple shintoïste. Le lecteur se pose une question : va-t-il accepter le pacte ? Le tome s’achève par la création d’une amitié entre plusieurs lycéens et lycéennes qui annonce une série plus collective.

Découvrez d’autres séries sur l’adolescence avec Seule la mort attend la vilaine et Hitomoji.