More
    More

      [CRITIQUE] 5-ji kara 9-ji made une romance printanière !

      On vous en avait parlé lors de sa sortie en fin de l’année dernière, ce drama était intriguant. Il est tant pour nous de vous donner notre avis sur cette comédie romantique pleine d’humour et qui sent bon le printemps.

      5-ji kara 9-ji made

       

      From-Five-To-NineTitre original :  5→9 From Five to Nine – Goji kara Kuji made – : 5→9: Watashi ni Koishita Obousan –  5→9~私に恋したお坊さん~

      Pays : Japon

      Épisodes : 10

      Période de diffusion : du 12 octobre au 14 décembre 2015

      Réalisateurs : Aizawa Hideyuki, Hirano Shin, Tanimura Masaki

      Scénaristes : Aihara Miki (manga), Koyama Shota, Nemoto Nonji

      Genre : comédie – romance

      Les personnages principaux de 5-ji kara 9-ji made

      From_Five_To_Nine-Satomi_IshiharaIshihara Satomi

       Sakuraba Junko est une jeune femme pétillante travaillant comme professeur d’anglais à l’institut Ela. Son rêve est de travailler à New-York, elle  y met toutes ses économies pour parvenir à le réaliser. Mais sa rencontre avec le moine Hoshikawa risque de compliquer les choses ainsi que son futur.


      From_Five_To_Nine-Tomohisa_YamashitaYamashita Tomohisa

      Hoshikawa Takane est moine depuis tout jeune. Ses parents sont morts dans un accident et c’est sa grand-mère qui l’élève. Lors de sa rencontre avec Sakuraba, il a un vrai coup de foudre et décide qu’elle deviendra sa femme. Il fera tout pour y parvenir malgré les embûches.


      From_Five_To_Nine-Kei_TanakaKei Tanaka

      Makoto Kiyomiya,  fraîchement revenu de New-York, est le manager de l’institut Ela. Il veut réaliser le rêve de Junko étant son mentor avant qu’elle ne soit professeur. Mais il ne voit pas d’un bon œil l’arrivée de Takane dans la vie de sa protégée.

      Synopsis

      Sakuraba Junko est professeur d’anglais à mi-temps à l’institut Ela et rêve de travailler à New York. Mais elle a encore un long chemin à parcourir. Un jour, lors d’une cérémonie funéraire, elle perd l’équilibre et renverse l’urne de cendres du défunt sur la tête du moine Hoshikawa Takane. Embarrassée, elle ne pensait toutefois jamais le revoir. Cependant, ses parents lui organisent un rendez-vous arrangé avec un homme qui n’est autre que ce moine qui lui demande de but en blanc de l’épouser.
      Source : Nautiljon

      L’obsession du crabe = grand amour

       

      tumblr_nxwhn8uaD81r5c02zo1_400Le moins que l’on puisse dire est que ce drama ne manque pas d’humour. D’ailleurs, la première rencontre annonce déjà la couleur, puisque Junko alors présente à un enterrement d’un de ses proches. Elle perd l’équilibre en balançant l’urne de cendres sur Takane qui est en train de réciter ses sutra. Pourtant, elle était loin de se douter que l’omiai (rendez-vous arrangé en vue d’un mariage) prévu par ses parents lui donnerait l’occasion de le revoir. Quelle ne fut pas sa surprise quand elle découvre que le jeune homme en question est le fameux moine, qui lui dit le plus naturellement du monde qu’il désire l’épouser. Junko pense alors partir en refusant poliment. Pourtant, quand elle découvre le repas et surtout le magnifique crabe (son plat préféré comme par hasard), la jeune femme finit par accepter de dîner. S’ensuit alors, une chasse à l’amour où Takane ne cesse de tourmenter la pauvre Junko aussi à son travail (où il prend des cours d’anglais) ou bien en s’invitant chez ses parents qui semblent l’adorer. On a aussi une belle bande de personnages secondaires qui donne un peu de piment à cette intrigue assez simple, comme le manager qui en pince pour Junko et qui est son ancien professeur, le gars à lunettes qui n’ose pas avouer ses sentiments.

      Temple VS ELA

       

      tumblr_nwp7nc15t21tvf9l5o2_400On découvre deux univers très différents dans ce drama. C’est un peu comme quand on découvre le Japon pour la première fois. Il y a ce choc des cultures avec un côté « moderne » (Ela propose des cours d’anglais) et de l’autre un côté « traditionnel » (moine dans un temple). Tout d’abord, le lieu de travail de Junko. On pourrait s’attendre a toute autre chose, pourtant, c’est un lieu très convivial et chaleureux où tout le monde se connaît. La plupart des acteurs parlent en anglais ce qui est appréciable et c’est un vrai plus pour la crédibilité du drama. Tous n’ont pas le meilleur accent mais l’effort de leur prestation est louable. Ensuite, on fait la connaissance de Takane et de son lieu de vie. Pour ceux qui l’ignorent les moines ont le droit de se marier et en général c’est pour préserver l’héritage familial. C’est pour cela que la mère de Takane veut qu’il s’associe à Kaori et non à Sakuraba car la première est issue d’une bonne famille, alors que la seconde vient d’une famille ordinaire. Cela nous ramène alors à un autre sujet toujours actuel de nos jours, le choix du conjoint qui se fait soit par un mariage arrangé des parents, soit par un mariage d’amour choisi par les deux parties consentantes.

      Un drama qui saura vous charmer avec son humour, sa romance un peu farfelue et ses acteurs talentueux qui ne vous seront sans doute pas inconnus. Tous ses ingrédients réunis vous feront passer un bon moment de plaisir et de détente !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité