More
    More

      MASTERPIECE « CAROL » by Todd Haynes

       

      Le programme d’hier soir était clair, aller voir Carol, dans la salle 1 du cinéma des cinéastes, place de Clichy (Paris). J’étais loin de me douter de ce qui allait m’arriver.

      Submergée d’abord par la musique de Carter Burwell (tracklist), ce sont ensuite les couleurs, les habits et les décors qui m’ont touchés un à un. J’ai été bouleversée par l’histoire de Carol et de Thérèse Belivet.

       

       

      Ce film est adapté du deuxième roman de Patricia Highsmith, initialement paru sous le pseudonyme de Claire Morgan, et raconte la naissance d’un histoire d’amour entre deux femmes dans les années 1950. Cela a pris 20 ans pour voir Carol au cinéma. Une première tentative a été faite au début des années 2000. Une productrice avait acquis les droits du roman et engagé la scénariste Phyllis Nagy, amie proche de la romancière durant la dernière partie de sa vie. Patricia Highsmith avait toujours voulu voir son livre « interdit » porté à l’écran.

      C’est pour moi la première fois depuis longtemps, que je ressens l’amour tel qu’il devrait être et tel qu’il devrait selon moi inspirer le monde : courageux, juste et honnête.

      Cate Blanchette est extraordinaire en Carol et Rooney Mara semble « tombée du ciel ». Cette actrice, à la Audrey Hepburn, depuis son prix d’interprétation à Cannes en 2015 pour ce rôle n’a pas fini de nous surprendre.

       

      carol

      thérèse

       

      Courez voir le film !

      Bande-annonce.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.