More
    More

      La Chapelle du Diable : on tient le pire film de 2021

      Ce mercredi, c’est la sortie de La Chapelle du Diable, réalisé par Evan Spiliotopoulos, qui signe ici son premier long-métrage. Ce dernier est un célèbre scénariste hollywoodien qui a travaillé sur de nombreuses productions à succès comme Charlie’s Angels, Le Chasseur et la Reine des glaces, Hercule ou encore Le Roi Lion 3. Côté casting, La Chapelle du Diable peut notamment compter sur la présence de Jeffrey Dean Morgan.

      La Chapelle du Diable : énorme navet en approche

      Bon, on ne veut pas être médisant, mais Evan Spiliotopoulos aurait peut-être mieux fait de rester scénariste. Produit par Sony, La Chapelle du Diable raconte comment un journaliste du paranormal peu recommandable se retrouve dans une petite ville pour une histoire de fantôme. Il se rend rapidement compte que des forces obscures sont à l’action.

      La Chapelle du Diable : on tient le pire film de 2021

      La Chapelle du Diable est peut-être le pire film de cette année 2021. Même si les cinémas sont restés fermés de nombreuses semaines, le film d’horreur de Evan Spiliotopoulos détient la palme du pire long-métrage depuis la réouverture des salles. Le cinéaste accumule les clichés, que ce soit d’écriture ou de mise en scène, sans aucune vision artistique. La Chapelle du Diable est un film paresseux, esthétiquement très laid, qui repose ses ressorts horrifiques sur des jump-scares putassiers ou maladroits. L’histoire est d’un commun hallucinant, et base ses rebondissements sur le format classique des films d’esprit. Enfin, la matérialisation du démon est risible, digne d’une mauvaise production du dimanche après-midi sur TF1. Difficile de rater autant des effets spéciaux aussi simple en 2021…

      Jeffrey Dean Morgan ne peut pas sauver le film

      Bref, La Chapelle du Diable est un film d’horreur de seconde zone, qui repose sur une production qui se rapproche davantage du téléfilm que de l’œuvre cinématographique. Les éléments scénaristiques sont éculés, l’histoire est inintéressante malgré des thématiques religieuses souvent passionnantes et la mise en scène souffre d’un manque cruel d’originalité, d’innovation ou même de quelconque vision créative. C’est plat, mou et concrètement sans intérêt. Et la présence de Jeffrey Deam Morgan, toujours fidèle à lui-même, n’y change rien.

      Le comédien demeure le seul véritable intérêt de cette production. Et malgré le naufrage total du film, il s’applique à camper un journaliste discrédité, fatigué, au bout du rouleau avec une certaine conviction, et un charisme qui lui ai propre. Bref, passez votre chemin, cette chapelle ne vaut clairement pas le coup !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité