More
    More

      Football : les 7 talents gâchés français du football moderne

      Benzema, Ribéry, Kanté, Lloris… Des joueurs français qui ont réalisé une carrière digne de leur talent sur cette dernière décennie. Néanmoins, le football français a connu également ces dix quinze dernières années des footballeurs à qui on promettait un bel avenir. Ces talents sont parfois comparés aux plus grands dès leur plus jeune âge. Certains réussissent, tandis que d’autres n’ont jamais atteint le niveau auquel on les attendait. Voici 7 des plus gros talents gâchés du football moderne :

      Yohann Gourcuff (34 ans)

      Il était considéré comme le successeur de Zinédine Zidane… Il explose et impressionne la France entre 2008 et 2010, à Bordeaux. Avant son ascension chez les Girondins, Gourcuff fait ses débuts au Stade Rennais puis au Milan AC. En 2010, son arrivée à Lyon fut un peu le départ de sa descente en enfers. De 2015 à 2019, il jouera pour son club formateur le Stade Rennais ainsi que pour le Dijon FCO. Il ne jouera que 61 matchs en 4 ans.

      Gourcuff avait un réel talent. Mais le talent lui seul ne suffit pas. Il a eu 19 blessures durant sa carrière ce qui est beaucoup trop pour espérer quoi que ce soit dans le foot. A l’heure d’aujourd’hui, Yoann Gourcuff, n’est pas à la retraite mais sans club depuis le 23 janvier 2019. Quand on retrace sa carrière il y a forcement des regrets car le talent, il l’avait !

      Yoann Gourcuff de retour à Bordeaux ? - Transferts - Football

      Hatem Ben Arfa (34 ans)

      Pour un bon nombre d’observateurs, Hatem Ben Arfa aurait pu avoir une carrière de très haut niveau. C’est un pur talent, un top joueur de la génération 87. Il impressionne le monde du football par sa qualité technique digne des plus grands. Malheureusement pour lui, son caractère et ses choix de carrière lui ont joué de nombreux tours. Elu meilleur espoir de Ligue 1 en 2008-2009, il quitte l’OL pour l’OM. Alors qu’il a tout pour devenir un grand, le français est trop irrégulier et a du mal à s’imposer comme titulaire de l’OM.

      Durant son passage en Angleterre, il marque les esprits par ses percées fulgurantes et ses buts de classe mondiale, mais une nouvelle fois, son caractère trop égoïste et son irrégularité l’empêchent de jouer plus haut. Il revient en France et plus précisément à l’OGC Nice où il réalise sa meilleure saison. Il est un joueur important de l’effectif niçois et est assez régulier. Ensuite, il rejoint le club de la capitale où il ne joue pas, il est sur la pente descendante. Au PSG, personne ne lui laisse sa chance. Il jouera également pour Rennes, Valladolid et se trouve actuellement chez les Girondins. Il est sans doute le plus gros gâchis du football français.

      benarfa : actualités en direct, photos et vidéos

      Abou Diaby (34 ans)

      Quand on pense à Abou Diaby, on ressent forcément de la déception quand on évoque sa carrière. Auxerrois pendant plusieurs années, il rejoint les rangs d’Arsenal en 2006. Très grand, agile et puissant, le joueur est l’héritier de Patrick Vieira, ancienne gloire des Gunners. Mais voilà, à peine débarqué en Premier League, Diaby se blesse et ne refoule plus les pelouses pendant huit mois. Première blessure d’une série de 42 en l’espace de neuf ans, frappant ses ischio-jambiers, ses chevilles, ses mollets, ses adducteurs et ses ligaments croisés. Terrible, 1554 jours d’absence, soit 222 semaines !

      Malgré quelques coups d’éclats ici et là, comme ses performances à la Coupe du monde en 2010, ses saisons ne sont jamais complètes et sa carrière ne décolle jamais vraiment. En 2015, il rejoindra libre l’Olympique de Marseille. Et, en février 2019, plus d’un an et demi après avoir quitté le club phocéen, il annonce qu’il met fin à sa carrière de joueur professionnel, lassé de toutes ses blessures à répétitions.

      FOOTBALL. OM : où en est Abou Diaby ?

      Marvin Martin (33 ans)

      Marvin Martin fait ses gammes au FC Sochaux et foule sa première pelouse de Ligue 1 à 20 ans. Technique et clairvoyant, c’est en 2011 qu’il affole la planète football. Meilleur passeur du championnat et troisième au niveau européen cette année la, il est sélectionné en équipe de France. Comme Zizou, Marvin Martin claque un doublé pour sa première sélection. On se rappelle tous de la Une du Parisien : « Est-il le nouveau Zidane ? ».

      En 2012, il signe au LOSC mais enchaine ensuite les blessures et les échecs. En deux ans et demi, il loupe environ 350 jours de compétitions car il accumule les aller-retours à l’infirmerie. De 2012 à 2017, il jouera seulement 90 matchs. Il fera également des passages à Dijon, Reims et à Chambly en Ligue 2 où il évolue actuellement. Dans sa carrière, Marvin Martin n’a pas su résister face à la pression médiatique. Il était placé au devant de la scène trop tôt.

      Ligue 2 : pourquoi Marvin Martin serait une bonne affaire pour Chambly - Le Parisien

      Samir Nasri (33 ans)

      Samir Nasri est formé à l’OM. Après 4 belles années en Provence, Nasri rejoint Arsenal pour environ 17 millions d’Euros. Après une première assez bonne saison, celui-ci se blesse gravement à l’entraînement et manqua 3 mois de compétition. Malgré cette blessure, Nasri rebondit et est élu joueur français de l’année 2010 par France Football et est nominé pour le titre de meilleur joueur de Premier League pour la saison 2010-2011.

      Grâce à ses bonnes performances à Arsenal, Nasri signe à Manchester City. Cependant, le bilan du français est mitigé et il devient vite indésirable. Ces mauvaises performances lui feront manquer la Coupe du Monde 2014 et l’Euro 2016. Il sera prêté à Séville puis à Antalyaspor. Cependant, Nasri est suspendu pour dopage par l’UEFA en février 2018 et ce jusqu’en janvier 2019. Samir Nasri a essayé de rebondir à West Ham et au RSC Anderlecht, où il a été très décevant. Malgré un talent hors-norme, le natif de Marseille, s’est sûrement perdu dans sa carrière de footballeur. Il n’a jamais vraiment su s’imposer dans un club, lui qui faisait souvent preuve de paresse.

      Mercato - MLS, OM, Juve : Samir Nasri a plusieurs scénarios pour son avenir - Eurosport

      Jérémy Menez (33 ans)

      Après l’Euro des moins de 17 ans, Jeremy Menez signe professionnel à Sochaux en devenant au passage le plus jeune joueur de l’histoire à signer un contrat pro en France. Joueur technique et doué des deux pieds, Menez se fait vite remarquer et signe à l’AS Monaco en 2006 puis à l’AS Rome en 2008 pour quatre ans. Pendant 5 ans, il peine à confirmer et signe chez un PSG qui venait de se faire racheter par les qataris. Star du club de la capitale à son arrivée, Menez ne s’impose à cause de la concurrence. Il quitte donc le PSG en 2014 en faveur de l’AC Milan. 

      Menez explose lors de sa première saison au Milan AC. Il inscrit 16 buts en 33 rencontres. Sa deuxième saison est néanmoins gâchée par des douleurs au dos. Jeremy Menez revient en France aux girondins de Bordeaux. Comme au PSG, il y est très irrégulier. Il fera également des passages à Antalyaspor, au Club América, au Paris FC et à Reggina 1914 en Serie B (club actuel). Le prodige français, issu de la fameuse « génération 87 » avec Ben Arfa, Nasri et Benzema, n’a pas exploité tout son talent. Avec la sélection tricolore, il a notamment 24 sélections.

      Jérémy Ménez : La rédemption

      Sébastien Frey (41 ans)

      Il n’est pas la première personne à qui on pense quand on parle de talent gâché. Cependant, Frey était hyper précoce. À seulement 17 ans, il garde ses premières cages de Ligue 1, sous les couleurs de l’AS Cannes, son club formateur. Courtisé par l’Inter Milan et la Juventus dès la fin de sa première saison, Frey plie finalement bagage pour la capitale lombarde. Prêté l’année suivante au Hellas Vérone, il explose, impose son style spectaculaire et son énergie. Il fera également un tour à Parme et la Fiorentina.

      Malgré ses grosses performances, les sélectionneurs successifs de l’Equipe de France ne lui donneront pas sa chance. Seul Raymond Domenech lui offrira deux sélections, dont une bourde face à l’Ukraine. Sa blessure au genou en 2006 a enrayé prématurément sa carrière. Il la poursuivra au Genoa CFC en 2011 puis à Bursa en Turquie.

      Frey : « En France, on ne m'a jamais rien pardonné » / France-Italie / Retraite de Sébastien Frey / 11 décembre 2015 / SOFOOT.com

      +2

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité