More
    More

      Deauville 2017 – « Adorables Ennemies » de Mark Pellington : rencontre avec mamie-grognon !

      Le Festival du cinéma Américain de Deauville est déjà à mi-parcours et continue sa lancée avec un appréciable feel-good movie : Adorables Ennemies. Réalisé par Mark Pellington, le film nous présente Harriet Lauler, vieille femme aigrie désireuse de rédiger sa nécrologie avant même son décès. Les choses se gâtent lorsqu’elle se rend compte que personne n’a rien à dire de gentil à son sujet. Porté par Shirley MacLaine et Amanda Seyfried, Adorable Ennemies (The Last Word en version originale) est un honnête divertissement porté par des messages impactants.

      Des messages forts portés par des actrices en forme

      Adorables Ennemies est de ces feel-good movies qui débordent de peps et de messages encourageants. En effet, malgré le fait que le personnage d’Harriet soit absolument infect, force est de constater que beaucoup des conseils qu’elle donne aux autres personnages sont particulièrement impactants. Harriet fait partie de cette gamme de personnages aussi détestables qu’admirables, tant sa force de conviction et ses ambitions sont immenses. Les conseils donnés aux divers personnages sont non seulement importants pour eux, mais résonnent directement dans la tête du spectateur, qui se voit obligé de faire le point sur sa vie et sa façon d’être. Sommes-nous suffisamment ambitieux ? Si oui, est-ce que nous nous donnons les moyens de réussir ? Doit-on laisser la peur prendre le pas sur nos rêves ? Tant de questions qu’Harriet aime envoyer en pleine figure, afin d’obliger chacun à exploiter son potentiel.

      Toutefois, Harriet reste un personnage absolument détestable par bien des aspects. C’est alors qu’intervient Anne Sherman, agréablement interprétée par Amanda Seyfried. Anne représente cette catégorie de gens talentueux, mais aux ambitions étouffées par la peur de l’échec. Elle représente également l’humanité et la bienveillance, qu’il ne faut pas abandonner sous peine de devenir des personnes méprisables. C’est en ça qu’Anne et Harriet deviennent très rapidement complémentaires, s’apportant mutuellement leurs expériences et leurs points de vue divergents.

      Ce mix de personnages offre aux spectateurs une multitude de messages qui doivent être rappelés en permanence. L’ambition ne doit pas être étouffée, mais elle ne doit pas non plus piétiner la bienveillance. Le succès est à portée de main, mais les échecs doivent servir d’apprentissage… Autant de choses dont nous sommes tous conscients, mais que nous avons tendance à laisser de côté pour rester dans l’apathie et le confort de nos petites routines.

      Le duo d’actrices principales s’en sort remarquablement bien. On pense notamment à Shirley MacLaine, incroyable dans son rôle de mamie-grognon à la carapace solide. Amanda Seyfried ne démérite pas elle non plus, ce qui est très appréciable car la jeune actrice est loin de faire l’unanimité quant à ses interprétations précédentes. Ce duo principal est joyeusement complété par une jeune actrice nommée AnnJewel Lee Dixon. Cette jeune première ne démérite pas face à ces deux actrices de hollywoodiennes. A voir si celle-ci fera carrière dans les années à venir.

      Une mise en scène sophistiquée pour un rythme inégal

      La mise en scène d’Adorables Ennemies ravira les fans de symétrie au cinéma. En effet, la mise en scène est d’une précision impeccable, notamment lorsqu’il s’agit de nous offrir des plans symétriquement parfaits. En outre, la gestion des lumières, des cadres et surtout de la musique est particulièrement réussie. La musique reçoit une attention toute particulière, avec un hommage à peine caché aux radios rétros ainsi qu’au format vinyle.

      Toutefois, s’il n’y a rien à redire sur la mise en scène, il est dommage de constater que le rythme est assez inégal. Si ce n’est pas préjudiciable à la qualité du film, l’aspect feel-good movie laisse parfois place à des longueurs qui auraient peut-être pu être évitées. On pense notamment à des scènes qui auraient mérité une coupure plus rapide ou à l’enchaînement pas toujours fluide entre les séquences. Adorables Ennemies reste cependant, malgré ce petit bémol, une comédie rafraîchissante et abordable qui devrait convenir à un très large public.

      Porté par un trio d’actrices attachantes, Adorables Ennemies est un feel-good movie somme toute classique mais réussi. Une belle histoire doublée par des messages importants sur la réussite et les ambitions personnelles. A découvrir pour se donner un bon coup de motivation !

      Bande-annonce Adorables Ennemies

      0
      Robin Uzan
      Journaliste, photographe et réalisateur indépendant, écrire pour Justfocus est un de mes plus grands plaisirs. Bonne lecture !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.