More
    More

      Critique « Jean of the Joneses » de Stella Meghie: Une comédie pétillante à la Woody Allen

      Filmer la ville de New-York, c’est un petit peu comme filmer un personnage à part entière. Et lorsqu’il s’agit d’une comédie aussi fraîche que celle-ci, on jurerait avoir découvert la fille spirituelle de Woody Allen. Présenté durant le Champs-Elysées Film Festival, Jean of the Joneses relate l’histoire de Jean, une jeune femme de 25 ans et de sa famille américano-jamaïcaine. Cette famille composée de plusieurs générations de femmes de classe moyenne est bouleversée lorsqu’un lointain grand-père meurt sur le perron de la demeure familiale. Tandis que Jean exhume de vieux secrets familiaux, les tensions et les vieux conflits refont surface… Avec ce genre de feel-good movie, la réalisatrice Stella Meghie nous prouve que l’authenticité au cinéma a encore de beaux jours devant elle ! 

       

      Une comédie familiale fraîche et divertissante 

      Jean of the Joneses fait partie de ces comédies qui, sans apporter quoi que ce soit de nouveau au cinéma, s’avèrent être un plaisir sincère à suivre. Mais une chose assez paradoxale est à mettre en exergue : si ce film est très agréable à découvrir, il n’y a pas grand chose à en dire si ce n’est… que le film est bien (ça c’est de l’argumentation !). 

      Le personnage de Jean est très intéressant, mais c’est surtout l’ensemble de cette famille qui est délectable à regarder. Aussi soudées que désunies par moment, ces femmes embourbées dans leurs secrets s’aiment profondément et cela se ressent. Toute cette affection implique un attachement émotionnel quasi-instinctif. En outre, le personnage de Jean est aussi complexe que perdu. Ce parcours initiatique à la recherche du passé de son grand-père et pour se découvrir elle même ne perd pas en rythme une seule seconde. Attachante et amusante, Jean suit son parcours, tantôt en femme forte, tantôt en jeune fille perdue. Les forces et les faiblesses de tous ces personnages amènent suffisamment de psychologie pour ne pas tomber dans la vulgaire comédie familiale potache. Bien au contraire, Jean of the Joneses est aussi divertissant que subtil. 

      Jean of the Joneses - 2

      Un film sincère et authentique 

      Si Jean of the Joneses touche, cela tient surtout à la sincérité de son écriture. On sent à quelle point Stella Meghie s’est inspirée de certaines de ses expériences personnelles pour nous raconter cette histoire. Celle-ci ne s’en cache d’ailleurs pas lorsqu’elle parle de son œuvre au public. Cette sincérité donne l’impression d’être proche des personnages et de les comprendre d’autant mieux. 

      L’attachement provoqué par cette authenticité est aussi immédiat qu’indéfectible pour chacun des personnages, y compris ceux que l’on voit le moins. La sincérité se ressent aussi bien dans les dialogues aux petits oignons que dans les situations cocasses à souhait (nous vous recommandons le film rien que pour la scène de la veillée funèbre !). Le film est porté par des actrices aussi talentueuses les une que les autres, venant ajouter la touche finale à cette réussite totale. Bref, pas besoin d’en dire plus si ce n’est que cette virée new-yorkaise au sein de cette famille Américano-Jamaïcaine est un vrai petit bijou. 

      Jean of the Joneses est un film à découvrir plus qu’un film à décrire. Drôle, touchant, authentique et esthétiquement parfait, cette virée au cœur de New-York s’inscrit parfaitement dans l’héritage de Woody Allen. Une charmante comédie familiale à découvrir absolument. 

       

      Bande-annonce Jean of the Joneses

      0
      Robin Uzan
      Journaliste, photographe et réalisateur indépendant, écrire pour Justfocus est un de mes plus grands plaisirs. Bonne lecture !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.