More
    More

      Power Rangers et Tortues ninja, la rencontre rêvée explose tout

      Les rencontres entre les univers (ou crossover) cinématographiques ou comics sont très fréquents. Dans certains cas, ces histoires sont de grandes réussites mais, ailleurs, elles sont de simples excuses pour faire du buzz. Quand des héros de série télé, les Power Rangers, cuisinent une pizza avec des héros de dessins animés, les Tortues Ninja, est-ce que la recette fonctionne ?

      Des Powers rangers aux tortues ninja

      Ryan Parrott étant le scénariste régulier du comics Power Rangers, on en retrouve l’esprit dès le début avec un combat contre une troupe masquée de ninjas et un gros monstre mais aussi l’humour dans le second degré – le nom et le design ridicule du monstre Apocalyptipoulpe, les blagues des héros pendant le combat. Cependant, le groupe est incomplet car Tommy a disparu pour résoudre des problèmes personnels. Alors que les tortues combattent de nuit des ninjas, on découvre que le Power Ranger vert a intégré le clan foot. C’est ce personnage qui provoque la rencontre et, par un quiproquo, entre les deux équipes. Tommy veut défendre un ami d’enfance. Dans un puissant cliffhanger à la fin du premier épisode, le lecteur découvre que Shredder sait tout et manipule Tommy pour récupérer le pouvoir des Power Rangers. Parrott s’approprie très bien l’univers des Tortues. C’est forcément Donnie, le geek du groupe, qui est fan des Power Rangers. Il s’inspire de l’adaptation en dessin animé plus que dans le comics récent.

      D'abord un combat

      Le dessin entièrement numérique peut au départ perturber avec un relief très plat et fin mais la composition des pages très dynamique, la forme très épurée des corps et des décors est totalement adaptée à ce récit d’action. Les nombreux combats sont propices au bouleversement des perspectives. On peut aussi souligner le travail de colorisation de Walter Baiamonte qui n’hésite pas à multiplier les couleurs vives tout en les contrastant avec un noir très présent parfois.

      Un crossover inattendu

      Après Rick & Morty vs Donjons & Dragons, cette dernière sortie d’Hi comics offre une nouvelle rencontre improbable. L’origine des séries diffère car les Tortues sont au départ un comics alors que les Power Rangers étaient une série télévisée. Les ninjas sont une famille de mutants animaux alors que les héros colorés sont humains et ont une identité secrète. Mais, alors que l’on pense que ces univers sont très différents, le scénariste Ryan Parrott commence par mettre discrètement en avant des liens entre ces groupes de héros. Dans l’équipe, chaque héros a des armes différentes même si on trouve un esprit collectif entre eux (de famille ou de camaraderie). Chacun a un cri de guerre. Tous les deux sont inspirés ou venus de l’Asie. Enfin, ce sont tous les deux d’excellentes séries méconnues en France. Les tortues sont publiées chez Hi comics et les Power Rangers chez Glénat.

      De la rencontre à la fusion des héros

      Pour finir par l'union

      On retrouve des passages obligés des crossovers. La première rencontre des équipes commence forcément comme par un combat avant qu’ils s’allient, mais cela n’empêche pas la compétition entre les savants de chacune de équipes. Chacun compare ses ennemis les plus bizarres tout en cognant les ninjas. D’ailleurs, les ennemis des deux séries s’allient aussi quand l’impératrice Rita découvre que Shredder a manipulé un médaillon. Elle s’allie avec Shredder même si chacun affirme d’ailleurs également ses différences. Cependant, le récit va plus loin car la simple rencontre est poussée jusqu’au mélange qui réalise le rêve de certains enfants des eighties. Les héros doivent inverser leurs modes d’actions quand les uns doivent être discrets, et les autres agir en public. D’un crossover sympathique, la lecture offre un moment régressif hyper jouissif.

      Power Rangers et Tortues ninja est une très grande réussite. Cette rencontre n’est pas juste un affichage mais un récit fun. Ce rêve de fan permet également au néophyte d’en apprendre plus sur les deux univers. Les deux équipes passent au fil des épisodes du combat à une collaboration assez classique avant d’aboutir à une fusion inattendue. Le dessin bondissant de Simone di Meo offre une lecture très agréable et les designs de certains costumes sont une très grande réussite. Jamais rassasié, le lecteur comblé pourra se lancer dans la lecture des trop méconnues Tortues ninja et de découvrir les articles de JustFocus sur cette série.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.