More
    More

      Lombre brille sur la scène parisienne des Trois Baudets : Retour sur son concert

      Malgré l’annulation du MaMA Festival, les équipes des Trois Baudets et Ulysse Maison d’Artistes nous ont offert jeudi dernier un concert de Lombre, jeune artiste qui tend définitivement vers la lumière et arrive en force dans le paysage musical français.

      Lombre est sorti du noir pour briller sur scène. Après Vesoul, Paris, Vauréal, Strasbourg et hier la clôture de cette petite tournée à Troyes, retour sur sa performance dans la capitale le 15 octobre aux Trois Baudets, au cœur du quartier noctambule de Pigalle.

      Une performance envoûtante

      Lombre aux Trois Baudets c’est ; une salle de concert intimiste qui se remplit peu à peu et finit par être comble. Des lumières qui s’éteignent et nous laissent à peine entrevoir les ombres des têtes des spectateurs. Mais c’est aussi une ouverture de concert qui débute avec Flo, le guitariste qui accorde et joue de la guitare, un instrument qu’il détourne sciemment dans un premier temps avec un archet puis ensuite avec un tournevis. Toutefois, le show ne commence véritablement qu’à l’arrivée de Lombre sur scène. Des paroles singulières accompagnées de mélodies percutantes. C’est un artiste qui se met à nu et partage ses angoisses et ses peurs à travers ses textes introspectifs. Une vision du monde qui regorge de complexité qu’il décrit en paradoxes. Précis et touchant, Lombre a un style frais et dynamique qui se ressent.

      Un premier EP sorti en 2017 intitulé Eau Trouble et un second, La Lumière du noir en 2020. Il chante et nous interprète ses titres tels que La lumière du noir, Quand la ville dort encore. Lorsqu’il chante La Colombe, une chanson qui illustre une envolée et une libération, nous passons de la mélancolie à la joie et l’euphorie avec Dort petit dort dans un refrain entraînant. Ce soir-là, c’est la deuxième date où il présente également son morceau Mon étoile, trouver son étoile une cible qu’il déclame dans cette chanson durant laquelle il met à contribution son public ainsi que leurs smartphones pour créer une constellation lumineuse. 

      « L’espoir est noir mais l’espoir n’est pas mort »

      Lombre clôture le concert avec son dernier titre Espoir noir sorti le 2 septembre. L’espoir est noir mais « la lumière brille encore« , des paroles répétées à l’unisson par les spectateurs suivant le tempo imposé par le chanteur jusqu’à son départ de scène où sa voix retentit encore. 

      Des paroles qui illustrent parfaitement la situation de notre secteur culturel actuel qui, malgré l’énergie et la motivation déployée par les équipes et professionnels, doit faire face à l’annulation des festivals et l’arrêt ou le ralentissement de nombreuses salles de spectacle. La noirceur saisissante de ses textes débouche sur une lueur et une note positive : « parler de nos noirceurs, nos plaies ouvertes pour tenter de les soigner ensemble et d’aller ensemble vers la lumière, vers l’espoir de jours meilleurs. »

      Une belle découverte qu’on espère revoir le 17 novembre sur la scène parisienne !

      C’est donc sans aucune ombre au tableau qu’on vous invite à découvrir son nouvel et deuxième EP sans plus attendre ! Découvrez aussi en exclusivité son interview pour Justfocus ici

       

       

      Voir cette publication sur Instagram

       

      Une publication partagée par LOMBRE (@lombre_home) le

      2+

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.