La nature en crise a besoin du Chasseurs de sève

0
2189

L’éditeur des Humanoïdes associés est reconnu pour ses bd de science-fiction ancrées dans la réalité contemporaine. Chasseurs de sève s’inscrit pleinement dans cette tradition en liant écologie et space opera. Suivez-nous entre les branches de ce livre garanti 100% bio…

Un road-trip arboricole

La guerre dans Chasseurs de sève

Dans la collection Critic, Chasseurs de sève est la troisième œuvre adaptée d’un roman de Laurent Genefort après Le sang des immortels et Peaux-Epaisses. Ce récit complet en un tome nous présente une nouvelle plante. Le gigantesque Arbre-Monde est un lieu de vie de multiples tribus humaines ainsi qu’une flore et une faune exotiques. Cependant, l’arbre divin est malade. Pierig est un sourcier cherchant à découvrir les causes de cet étrange mal empoisonnant la sève. Hélas, en revenant d’une expédition, son clan est attaqué par les chasseurs de sève, son amoureuse se tue et son ami est assassiné. Il est engagé de force par ce clan agressif et, accompagné de trois guerriers, il part en expédition pour sauver l’Arbre-Monde.

Le lecteur de Chasseurs de sève ne sait jamais ce qui va se produire en tournant la page. Tout l’univers de Chasseurs de sève ne pourrait fonctionner en bd sans son dessin. Alexandre Ristorcelli, scénariste et dessinateur, met en image l’habitat de différents peuples adoptant différentes solutions face à la crise écologique. Dans un style classique franco-belge, le dessinateur corse nous promène dans un autre monde. Il réussit à rendre palpable cette écorce. On voit la vie fleurir sur le tronc tout en guettant le moindre danger. En effet, la densité des décor transmet une sensation de claustrophobie. L’édition grand format par Les Humanoïdes Associés rend justice à cette précision même dans les petites cases. De plus, Ristorcelli prend de nombreux contre-pieds. Plutôt que d’élargir les cases pour les scènes de combat, il multiplie les petites cases dans tous les sens. Il ne faut pas hésiter à relire le livre pour y découvrir de multiples détails. Il faut souligner aussi l’importances de l’autre coloriste Annelise Sauvètre proposant un camaïeu forestier de latin et vert.

Une science-fiction écolo

La société dans Chasseurs de sève

Aussi foisonnant que son arbre-monde, Chasseurs de sève est un récit abordant de multiples thèmes. Laurent Genefort invente une fable écologique où les êtres humains se développent au milieu de la nature. Ils chevauchent des insectes, naviguent par un radeau de larves… L’humanité vit en symbiose. On pense forcément à Avatar. Ce lien crée différentes fonctions dans le groupe des arpenteurs : le scribe Masir observe, le sourcier Pierig utilise une lance avec une pointe de serre comme un stéthoscope. Chaque clan a également un rapport différent à la nature par la religion : celle des Arpenteurs de gouffre interdit d’aller au-delà de la canopée. Le tronc se soigne seul car, en cas d’incendie, les feuilles se chargent de rosée.

Chasseurs de sève contient également un propos féministe. Une fille de chef doit prouver la valeur lors de cette première mission. Au contraire, le clan des arpenteurs refuse la moindre responsabilité aux femmes. Par contre, le dessin propose une représentation plus datée des femmes avec une érotisation des corps.

Ces thèmes centraux sont parfois une simple allusion comme la dénonciation du capitalisme. Le cadre de Chasseurs de sève est une planète en cours de terraformation appartenant à une entreprise. Le livre démontre aussi la puissance des récits. Au fil des rencontres, chaque peuple fait le récit des origines de l’arbre-monde. Chaque récit est différent et diffuse un message varié. L’encrage s’efface lors de ces mythes. Des singes cornus désamorcent le sérieux de thème par leur bouffonnerie et leurs techniques scatologiques de combat…

Fan d’Avatar, Chasseurs de sève est fait pour vous. Il s’agit certes d’une adaptation mais un artiste s’occupe presque de tout. Vous vous amuser04ez des nombreux rebondissements jusqu’à la dernière page. Vous aurez la chance de découvrir un récit à la profondeur psychologique des personnages et leurs parcours vous surprendront.

Découvrez d’autres titres de science-fiction issus de la collection Critic par nos chroniques sur Gurvan et Arca.