Justice League / Power Rangers #1 : notre critique made in USA

0
422

On vous en parle depuis quelques mois. DC Comics s’est associé à BOOM Studios pour proposer un crossover inattendu : Justice League / Power Rangers. Deux univers très différents et qui pourtant se complètent plutôt bien. Petit tour d’horizon du premier numéro.

Zack, le Ranger Noir, est propulsé sur la Terre DC Comics. Sans ses compagnons, il va se retrouver face à Batman, le Chevalier Noir. Ses amis font tout pour le ramener, non sans rencontrer quelques soucis avec la Justice League !

Paru aux Etats-Unis le 11 janvier dernier sur un scénario de Tom Taylor (Injustice : Gods Among Us) et des dessins de Stephen Byrne (Green Arrow), Justice League / Power Rangers #1 est la rencontre improbable entre deux équipes de héros. D’un côté, venant de l’univers DC Comics, on ne présente plus la Justice League, réunissant les plus grands super-héros de la Terre. De l’autre, venant de chez BOOM Studios, l’équipe des Power Rangers, des adolescents possédant le pouvoir de se transformer. Pour surfer sur la vague du futur film prévu pour le 5 avril 2017, les deux licences s’associent pour un crossover événement !

3-yasmine-PutriEt on doit bien avouer que notre âme d’enfant est complètement sous le charme de cette rencontre. Tout débute alors qu’Angel Grove, la ville des Power Rangers, est détruite. On remonte un peu le temps afin de nous expliquer ce qui a bien pu se passer pour en arriver là. Entre l’invasion du poste de commandement par les forces de Lord Zedd à la première rencontre houleuse avec quelques membres de la Justice League, on est plongé en pleine action et on en prend du coup plein les yeux ! Une histoire cohérente afin d’amener l’objectif essentiel de ce comics : la rencontre entre les deux univers.

Et si cela passe forcément par le scénario, le dessinateur Stephen Byrne est chargé quant à lui de nous dessiner tout cela ! Sous son crayon, les personnages des Power Rangers prennent forme et c’est une réussite ! Avec un aspect « jouet » qui plaira aux plus jeunes, non sans oublier les plus vieux fans de la licence, on prend plaisir à retrouver nos héros en costumes et en civil. Et du côté des personnages DC, rien à redire non plus. L’aspect est certes enfantin, mais le plaisir l’est aussi, alors où est le souci ?

Beaucoup plus centré sur les Power Rangers que sur la Justice League, ce premier numéro permet aux fans de DC de faire connaissance avec cette équipe de justiciers, un poil plus méconnu. La caractérisation des personnages en civil est le véritable point fort de ce numéro, ce qui n’est pas toujours fait dans la série régulière.

En conclusion, après une rencontre Batman/Ninja Turtles, le premier numéro de ce crossover avec les Power Rangers ressemble à s’y méprendre à une réussite. D’un point de vue nostalgique, tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment, on retrouve des éléments de la série télé (les patrouilleurs, Zordon, Lord Zedd…) ainsi qu’une véritable personnalité chez nos héros. Du côté de la Justice League, ce premier numéro ne permet pas de véritablement faire connaissance avec eux (en a-t-on vraiment besoin ?) mais ce n’est que le début. Petit détail appréciable : le ranger vert ou rouge n’est pas mis en avant, et c’est un plaisir de voir le Ranger Noir sur le devant de la scène ! Il n’y a plus qu’à espérer qu’Urban Comics proposera dans les mois à venir cette série en France…