More

    Critique « Felicità » de Bruno Merle : ça vous fera du bien

    À la suite d’un premier film qui n’a pas réussi à trouver son public. Bruno Merle a notamment écrit pour les autres. Avant de finalement revenir treize ans après derrière la caméra. Et l’on peut dire que Felicità, son second film donc, est une grande réussite.

    Pas facile de se relancer lorsque son premier film fait un flop auprès du public. Et cela, quelle que soit la qualité du projet. Ce sont les chiffres qui parlent. Voilà pourquoi le réalisateur avait certainement la pression : il fallait réussir. Malheureusement, le film est sorti à l’ère du covid-19, une période bien difficile pour les exploitants de salles de cinéma. Puisque certaines productions voient leurs sorties en salles repoussées ou même annulées (Mulan). Et cela, malgré que certains films sortent ou ressortent en salles. Avec tout ça, ces films disponibles, comme Felicità, souffrent. Pourtant, le résultat vaut vraiment le déplacement.

    Un trio de choc pour porter le film

    Avec un budget très faible et une petite équipe à disposition, Bruno Merle a choisi de réunir un trio d’acteurs pour porter l’ensemble du film. Certes, sur une durée d’1h20 mais tout de même, il s’agit d’une véritable prouesse, tellement ils sont bons.

    En effet, en plus du charismatique et star montante, Pio Marmaï (Ce qui nous lie), bientôt à l’affiche du blockbuster Français Comment je suis devenu super-héros. Nous retrouvons pour compléter le couple, Camille Rutherford. Moins connue, celle-ci n’est cependant pas une petite nouvelle dans le milieu. Par exemple, nous avons pu la voir cette année dans #Jesuislà, porté par Alain Chabat. Pour finir, c’est Rita Merle, fille de Bruno, qui joue leur enfant, dans ce qui est son premier rôle. Et c’est bluffant. On comprend alors pourquoi son père l’a choisi elle, car son talent est indéniable. De plus, son rôle n’est vraiment pas en arrière-plan vis à vis de ses parents fictionnels. Sans aucun doute, on la reverra. Tous les trois sont alors extrêmement convaincants pour incarner cette famille atypique. On y croit du début à la fin.

    Le trio de choc pour Felicità

    Une aventure familiale très convaincante

    L’histoire la voilà : Tim et Chloé, parents un peu bohème et grands enfants d’une petite fille, ont choisi de vivre leur vie au jour le jour. Alors que c’est le dernier jour de l’été, la jeune Tommy veut enfin rentrer normalement à l’école cette année. Seulement, Chloé disparaît mystérieusement et Tim, quant à lui, vole une voiture.

    C’est alors une sorte de mini road-trip breton qui débute pour la petite famille, que l’on vit notamment à travers les yeux du personnage de Tommy. Un regard d’enfant qui nous touche et nous fait marrer. Un cocktail très plaisant au final, et à la fin on en redemanderait. Tellement cette aventure s’est vite déroulée sous nos yeux. Aussi, le rythme de l’histoire est extrêmement bien géré, et sait prendre son temps lorsque c’est nécessaire, et inversement. Bref, il en résulte, du pur bonheur, et c’est une petite pépite à voir absolument au cinéma.

    À noter que la bande annonce (visible ci-dessous) n’en dit pas trop et saura en plus vous intriguer. Ainsi que vous enjouer sur le rythme du fameux hit Italien du même nom : Felicità.

    Pour conclure, nous vous invitons vivement à vous déplacer afin de voir ce Felicità. Qui pourrait bien être l’un des meilleurs feel-good movie de l’année. Oui vraiment. Et c’est dire si l’on en a besoin pendant cette année inédite et chaotique. De plus, vous pourrez ainsi soutenir un cinéaste qui le mérite et que vous voudrez alors voir plus souvent derrière la caméra. On vous l’assure.

    Bande Annonce de Felicità

    https://www.youtube.com/watch?v=G8aYPumDEJc

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.