More
    More

      Ghost Tome 1: La critique d’un reboot terriblement envoûtant

      Le terme Reboot a été tellement galvaudé par le monde du cinéma qu’il est difficile aujourd’hui d’avoir une image positive de tout ce qui peut être revisité. Ce constat ne s’applique heureusement pas à l’excellente reprise de Ghost, titre phare de l’éditeur Dark Horse Comics durant les années 90.

      Une publication assez chaotique en kiosques a desservi la série dans nos contrées. Heureusement, le label Glénat Comics a été bien inspiré en reprenant ce reboot de Ghost dans une très belle édition cartonnée. De plus, les fans français ont été particulièrement choyés puisque ce premier volume intitulé « De bruit et de fumée » est sublimée par une couverture d’Adam Hughes, le premier dessinateur de la série d’origine.

      Ghost un thriller teinté d’horreur avec quelques pointes d’humour

      L’équipe créative constituée de Kelly Sue Deconnick et Phil Noto s’affranchit du précédent comics en nous livrant une vision complètement inédite. L’histoire est ancrée ici dans un contexte réaliste, la ville de Chicago. Le début de Ghost nous plonge rapidement dans l’ambiance. On se retrouve face à un duo hétéroclite, Tommy Byers et Vaughn Barnes, que l’on croirait en train de réaliser un Prank (littéralement, un tour en anglais) dans un cimetière. Les deux amis sont diamétralement opposés. Tommy est un véritable passionné qui ne brille pas de par ses remarques mais il incarne avec brio la partie humoristique du récit. Vaughn est un ancien journaliste qui se caractérise par son scepticisme constant. Il est toutefois la tête pensante du binôme et s’avérera être essentiel dans la quête de la protagoniste principale, Ghost.

      L’héroïne développée ici n’est plus la justicière des origines chassant des êtres surnaturels dans la ville imaginaire d’Arcadia. Elle est introduite avec beaucoup de finesse par l’auteure. Elle marque les esprits par une courte apparition pour revenir d’une manière beaucoup plus marquante quelques planches plus tard. Une quête débute alors pour cette jeune femme drapée de blanc, celle où elle va embarquer nos deux énergumènes afin de découvrir qui elle est, et les raisons de son retour.

      Contrairement aux comics mainstream de Marvel et Dc Comics, il n’y a pas de manichéisme dans Ghost. Chaque personnage à sa part d’ombre, le trio (Ghost, Tommyet Vaughn) n’est pas dénué de défauts. Nos « héros » se retrouvent confrontés à une menace insidieuse, caractérisée par un ennemi qui agit dans l’ombre, utilisant des méthodes peu orthodoxes. Pour l’arrêter, on a donc Ghost, qui est une sorte de Jessica Jones du surnaturel et deux hommes qui sont de parfaits représentants des humains d’aujourd’hui. Le talent de Kelly Sue Deconnick prend toute son ampleur lorsqu’elle réussit à rendre réaliste des scènes tirées d’un univers surréaliste. On se laisse facilement imbriqué dans l’histoire grâce à une intrigue maîtrisée.Même si le twist final est prévisible, il nous tarde de découvrir la suite de leur périple.

      La partie graphique est le point noir de l’oeuvre. Phil Noto est un dessinateur de talent que l’on a pu voir sur X-Force ou bien encore Black Widow. Sur Ghost, les décors sont assez sommaires ce qui est regrettable car cela aurait permis de renforcer l’ambiance particulière de l’histoire. Les visages par contre sont le point fort de l’artiste, il arrive parfaitement à retranscrire une large palette d’émotions ce qui permet aux protagonistes d’arborer des expressions de visage qui collent aux situations décrites.

      Ghost Tome 1, une très belle édition de Glénat Comics.

      Il est difficile de ne pas se laisser séduire par ce premier volume. Une couverture d »Adam Hughes (qui bien que tranchant avec les dessins de Phil Noto et le ton que le duo veut donner à l’histoire) sublime qui constitue un bel hommage à cette légende des comics, des bonus pertinents et une édition cartonnée de toute beauté font de ce reboot de Ghost une belle réussite. La préface permet d’avoir une présentation rapide de l’historique du personnage. A la fin de l’ouvrage, de nombreuses informations sont données sur la genèse du personnage ainsi qu’un entretien avec Adam Hughes.

       Le deuxième tome de Ghost est normalement prévu pour le mois de mars 2016.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.