More
    More

      Irma La Douce au Théâtre de la Porte Saint Martin

      Depuis le mois de septembre et jusqu’à la fin de l’année, on peut voir une adaptation de la comédie musicale Irma la Douce au théâtre de la Porte Saint Martin.

      Nestor, maquereau de profession, tombe fou amoureux d’Irma, qui travaille pourtant pour lui. La passion qu’elle lui inspire est si grande qu’il ne peut supporter l’idée qu’elle se donne à d’autres hommes. Il en vient alors à inventer un stratagème pour éviter d’avoir à la partager. Il la convainc de trouver un client fiable sur lequel elle pourrait se reposer entièrement. De cette manière il n’y aurait qu’un seul autre homme, et cela lui serait plus supportable. Irma accepte et ne tarde pas à rencontrer un homme qui semble tout à fait correspondre à ce qu’ils recherchent. Petit à petit, elle s’attache à ce client qu’elle voit tous les jours et qui la paye grassement. Mais elle ignore qu’en réalité, ce client n’est autre que Nestor déguisé…

      une suite de quiproquo et de rebondissements

      « Irma la Douce » est une comédie musicale française célèbre. Cependant, elle est surtout restée dans les mémoires grâce à l’adaptation hollywoodienne qui en a été faite par Billy Wilder en 1963. Malgré l’origine française de la pièce, les interprétations américaines de Shirley cLainMae et Jack Lemmon sont celles qui ont permis au texte de rester un classique du genre. La mise en scène de Nicolas Briançon et les interprétations de Marie-Julie Baup et Lorant Deutsch visent donc en partie à se réapproprier cette pièce. La mise en scène est très ambitieuse. Il s’agit, pour le coup, d’un véritable spectacle à l’américaine qui n’est pas sans rappeler les comédies musicales de Broadway. Il est en effet rare de voir des pièces comptant autant de comédiens, de décors et de chants. Ici, on dénombre pas moins de quinze acteurs et un orchestre. Les décors et les costumes sont également très nombreux.

      Lorant Deutsch n’est pas un titi parisien particulièrement charismatique, mais il donne à son personnage un côté touchant et accessible. Marie-Julie Baup s’en tire aussi très bien pour donner à son personnage du caractère tout en faisant rire les spectateurs. Les autres comédiens se livrent à des chants de qualité et parfois même à des chorégraphies endiablées.

      Même si le spectacle est très sympathique et distrayant, il n’est cependant pas une réussite totale. Il existe un léger problème au niveau du rythme. La cause est sans doute à chercher du côté des passages narratifs qui tombent parfois à plat. C’est particulièrement le cas lorsque la narratrice s’adresse à un membre du public. Alors qu’il s’agit d’un procédé classique lors des spectacles de stand-up qui a bien souvent pour effet de resserrer les liens entre les spectateurs et l’artiste, ces passages mettent ici mal à l’aise et suscitent des éclats de rire plus gênés qu’autre chose.

      Le spectacle vaut le détour pour tous les amateurs du film de Billy Wilder et tous ceux qui aiment les spectacles d’envergure.

       

      Infos Pratiques

      Irma la Douce au théâtre de la Porte Saint Martin
      18 Boulevard Saint-Martin, 75010 Paris
      Tél: 01 42 08 93 63

      Jusqu’au 31 décembre 2015

      Comédie musicale d’Alexandre Breffort
      Mise en scène de Nicolas Briançon, assisté de Pierre-Alan Leleu
      Avec Lorant Deutsch, Marie-Julie Baup, Nicole Croisille, Andy Cocq

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité