More
    More

      Royaume nous surprend encore avec son dernier clip, Again

      Le duo électro Royaume est de retour, après 7 mois de silence, et nous surprend avec un nouveau titre et un nouveau clip. Again, tout comme If We, renverse les codes pour mieux nous interroger.

      Notre première rencontre avec Royaume remonte à avril 2016, lors du festival Clap Your Hands et nous avons eu la chance de les revoir à l’automne 2017 lors du MaMA Event. Il semblerait que les choses s’accélèrent à présent pour Yumi et Moon Boy.

      Royaume, c’est un duo parisien composé de Yumi, d’origine franco-japonaise et de Fred, Aka Moon Boy, producteur et guitariste. Ils se sont rencontrés lors d’une soirée et depuis se sont musicalement trouvé. Et on s’en réjouit !

      Que ce soit posé chez soi, musique au casque, ou sur scène, la musique de Royaume est prenante. On se laisse vite happer par leurs harmonies, leurs mélodie. On oscille entre Pop, Electro planante presque ambient et rythme genre Dark RnB à la Banks.

      Royaume © Vittorio Bettini

      Depuis début 2017, Royaume a le vent en poupe. Lauréat des Inrocks Lab 2016, ils ouvrent les concerts de  et signent chez Pias et sortent un sublime titre Miho Beach, dans la même veine que Blue Asphalt qui nous avait bouleversé.

      Peu avant le MaMA Event, nous avions eu le plaisir de découvrir le morceau If We, plus dynamique, plus dansant, et dont le clip nous avait marqué. Un gang de filles jouant au foot avec une poupée Barbie, un symbole fort d’une inversion des genres. Une bousculade qu’on apprécie. 

      Dans leur nouveau titre, Again, on retrouve le même engagement dans leur nouveau clip. Au delà de leur injonction à fuir l’amour si jamais on tombe dessus, inspiré par Blaise Cendrars, issu du poème Tu es plus belle que le ciel et la mer. Mais où se trouve le côté subversif dans le clip de Again ?

      C’est dans l’utilisation du Shibari, art traditionnel des cordes japonais. Cette technique d’attache est souvent illustré sur le corps de femme. Mais c’est la « virilité » que le duo met à ‘mâle’, en faisant d’un homme une sorte de marionnette articulée. L’homme finit par se libérer non sans souffrance, à en voir ses larmes. On se demande si finalement se détacher de cette fausse virilité n’est pas une libération ? Un questionnement intéressant !

       

      Aujourd’hui on sait qu’il travaille pour la sortie de leur premier album. Pas encore de date à ce jour, mais on attend impatiemment d’en apprendre plus.

       

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.