More
    More

      Melodiosa : un premier concert international inoubliable avec la compositrice Shimomura Yôko !

      Ce samedi se tenait dans la somptueuse et intimiste salle Cortot du XVIIème arrondissement de Paris, un évènement unique et inoubliable pour quiconque avait la chance d’y être… Melodiosa. Le tout premier concert dédié entièrement aux musiques de Yôko Shimomura, compositrice des thèmes pour Street Fighter II, Legend of Mana, Front Mission ou encore de la saga Kingdom Hearts ou du très attendu Final Fantasy XV !


      Melodiosa ou 400 privilégiés dans un lieu d’exception


      La salle Cortot, ou l’une des plus belles salles de musique de chambre au monde… L’endroit ne pouvait que faire rêver. Et le rêve osait effleurer les étoiles quand on savait que ce n’était nul autre que la grande et l’enjouée Yôko Shimomura que nous allions y rencontrer. Elle et ses compositions les plus marquantes. Dans un endroit qui allait nous donner un nombre de frissons indéfini… Mais ça, nous le savions pas encore… Et nous ne savions pas non plus, à quel point les paroles d’Auguste Perret (architecte à l’origine de la salle Cortot entre 1928 et 1929) seraient vraies…


      Auguste Perret nous avait dit :
      Je vous ferai une salle qui sonnera comme un violon. Il a dit vrai.
      Mais il se trouve – ce qui dépasse nos espérances – que ce violon est un Stradivarius.

      Alfred Cortot


      18h10 et déjà nombreux sont les invités pour l’évènement à attendre patiemment devant les portes de la salle Cortot. Et la file n’a de cesse de s’allonger, de s’étirer jusqu’à disparaître au détour du carrefour. Melodiosa, pour un premier concert hors Japon, a bien choisi le lieu qui signerait peut-être un nouveau départ… Paris, ville de musique et de composition, carrefour européen, semblait toute promise à cet évènement. Car dans la file de Melodiosa, les PSP scintillent et nous entendons parler Monster Hunter, jauge ATP, XP, level et farming, mais c’est également d’autres sonorités qui attirent nos oreilles… L’engouement de jeunes allemands ou d’un couple espagnol visiblement fan de Kill la Kill. Melodiosa fait venir les gens de loin. Mais nous sommes tous réunis pour passer une soirée exceptionnelle autour d’une invitée et de musiciens prestigieux !



      207A0154 - Copie

      20h00 et les portes s’ouvrent enfin. L’accueil est simple mais chaleureux, un petit stand de merchandising caché dans un coin à gauche de l’entrée. Plus que quelques marches à gravir… Avant que ne se dévoile la beauté de la salle accueillant Melodiosa. Des gradins en demi-cercles répartis sur deux étages entourent la scène, surmontée d’un scintillant piano Steinway & Sons, autour duquel sont éparpillés quelques chaises et pupitres encore vides. Les murs sont parés de grandes plaques de bois okoumé, donnant une ambiance et une luminosité tout particulière à la scène. Peu importe votre place, cette salle vous permet de ne rien louper du spectacle tellement elle est étroite et nous donne l’impression d’assister à un concert privé au plus proche des musiciens.


      400 places. C’est le nombre de personnes pouvant être accueillies dans cette superbe salle. C’est aussi le nombre de personnes exact qui a pu profiter d’un évènement qu’on aimerait voir bien plus souvent tant il était fébrile et magistral !


      Affiche

      Melodiosa ou une setlist d’exception…


      Côté musique, la setlist créée pour l’évènement s’est révélée être un véritable festin du début à la fin de l’évènement. Tantôt dramatiques, tantôt fébriles ou épiques, les accords toujours s’entremêlaient en une danse voluptueuse pour nos sens, hérissant un nombre incalculable de fois les poils sur notre peau tant l’émotion était forte et palpable. Petit retour sur ces chansons qui ont fait la renommé de Yôko Shimomura !




      Melodiosa – Première Partie
      1. Main Theme – Colony 9 – Fight ! (Xenoblade Chronicles)
      2. Main Theme (The Last Ranker)
      3. Title Demo – Chun-Li Stage – Guile Stage – Ken Stage – Ryu Stage – Balrog Stage  (Street Fighter II : The World Warrior)
      4. Beware the Forest’s Mushrooms (Super Mario RPG: Legend of the Seven Stars)
      5. Because Close To You (Dan Doh!)
      6. Title Theme – Nostalgic Song – Hometown of Domina – Polpota Harbor – Moonlit City Roa – Those Who Wait Before Destiny – Bejeweled City in Ruins – Song of MANA (Legend of Mana)
      7. Theme of Aya, Main Theme, Se Il mio amore sta vincino (Parasite Eve)
      8. Destati – Dearly Beloved – Night of Fate – Fate of the Unknown (Kingdom Hearts)


      Melodiosa – seconde Partie
      1. ?????? = Somnus Nemoris (Final Fantasy XV)
      2. Dearly Beloved ~ piano solo (Kingdom Hearts)
      3. Advanced Guard – The Evils of War – Elegie (Front Mission)
      4. Terra Battle
      5. Live-A-Live – Birds Fly, Fish Swim – Live Over Again – Overlord Overture – Live for Live (Live-A-Live)
      6. The Edge of the Green, -Historia- (Radiant Historia)
      7. The Other Promise ~ piano duo (Kingdom Hearts)
      8. Scherzo di notte – Never Land Sky – Neverland’s Scherzo – Darkness of the Unknown
      9. Rappel


      Une setlist parfaite de la première note à la dernière. Entendre le Main Theme de Xenoblade Chronicles pour inaugurer ce concert était tout simplement fantastique, les premiers accords de piano nous faisant frissonner au plus profond de notre être. Une musique époustouflante qui n’avait pas besoin de micro ou d’amplificateurs pour parvenir à nos oreilles. La salle Cortot est magique en cela : tous les sons émis par les instruments nous parvenaient purs, dénués de fioriture ou d’autres parasites. Chaque personne toussotant discrètement, chaque grincement de bois lorsqu’un spectateur bougeait, chaque couinement lorsque le jeune homme se levait de sa chaise pour tourner les pages de la partition du pianiste, nous l’entendions à la perfection. Un retour aux sonorités pures pour une musique magique et envoûtante, qui prouve que la meilleure musique reste celle que l’on peut apprécier dans son appareil le plus naturel.


      … jouée par des musiciens d’exception !


      207A0205


      Du côté de la scène de Melodiosa, hormis la présence de la créatrice Yôko Shimomura, on a retrouvé avec grand plaisir le très sympathique et survolté Benjamin Nyuss du côté du piano Steinway & Sons. Pour certains, ce nom peut sonner comme familier à vos oreilles. Il a en effet déjà joué comme soliste pour les évènements A Distant World, Symphonic Fantasies et A New World aux côtés de Uematsu Nobuo et lui a même consacré son premier album. Et un seul mot ressort pour sa prestation de samedi soir… Virtuose. Ses doigts semblent danser, virevolter sans arrêt le long des touches du piano, s’arrêtant sur celles-ci tantôt avec force et vigueur, tantôt avec une douceur insoupçonnée. Un doigté sans égal qui nous fait frissonner. On oubliera pas de remercier le jeune home discret l’accompagnant qui assurait la bonne lecture des partitions de Benjamin Nyuss. Nous avons également eu l’immense privilège de découvrir une composition originale de Madame Shimomura alors à l’école primaire intitulée « Torrent ». Et c’est effectivement un torrent de notes qui a enchanté la salle et tous ses spectateurs pour les emmener dans une balade hors du temps et de l’espace interprétée avec brio et joie par Benjamin Nyuss.


      207A0189


      Nous avons aussi le plaisir de découvrir (ou de retrouver pour certains) le groupe Sinfonia Pop Orchetra, déjà vu lors du concert de Vagrantes Mélodies (hommage à Hitoshi Sakimoto en 2013) et A New World: Intimate music from Final Fantasy en 2014. Né en 2009, ce groupe atypique regroupe de jeunes musiciens professionnels avec une passion en commun : celle de l’amour des musiques de film. Avec six membres présents sur scène, sans compter le jeune et énergique maitre d’orchestre Constantin Rouits, c’est un mini orchestre parfait rodé qu’ils nous ont dévoilé samedi soir. Entre violons, violoncelle, flûte traversière et hautbois, notre cœur et nos oreilles avaient de quoi se laisser enchanter ! Pendant plus de deux heures, nous avons pu frissonner sur le rythme lent des sanglots des violons, virevolter avec la flûte traversière, frémir lorsqu’à l’unisson, tous reprenaient l’un de nos morceaux préférés des jeux Kingdom Hearts ou Legend of Mana écrits par Yôko Shimomura. Un grand merci pour avoir partagé leur passion et rendu ce concert mémorable en toute sympathie, mais aussi un grand bravo pour leur talent !


      207A0213 - CopieN’ayant pas eu la curiosité ni le temps de lire en entier le livret couleur aimablement fourni à l’entrée par les membres de Wayô Records, une surprise de taille a surpris nos oreilles à mi-chemin de la première partie… La venue sur scène d’une chanteuse. Mais pas n’importe quelle chanteuse et ça, nous allions le découvrir à nos dépends ! Estelle Micheau, chanteuse ayant étudié le piano, la musique mais également l’art dramatique que certains ont eu le privilège de voir dans Mozart l’Opéra Rock ou encore dans des rôles d’opéra (Carmen, La Flûte Enchantée, Don Giovanni). Il est vrai que nos oreilles s’attendait plutôt à une voix pop en ne connaissant rien de cette chanteuse. Mais les frissons et la surprise ont immédiatement envahi nos corps dès les premières notes. Une magnifique voix lyrique, qui sait magnifiquement bien s’adapter sur des chansons plus « pop ». Une très belle découverte qui nous a offert une magnifique prestation avec la chanson Somnus Nemoris en live, tirée de la bande-son de Final Fantasy XV.


      Sans oublier le clou du spectacle… Benjamin Nyuss, cédant sa place au piano à Madame Shimomura en personne ! Une première qui a soulevé la surprise de la foule et entraîné de longs applaudissements pour la compositrice de renom qui a interprété en duo la magnifique chanson The Other Promise, tiré de la saga Kingdom Hearts. Sans oublier le petit cadeau spécial FF XV qu’elle nous a fait avant de quitter définitivement la scène avec toute l’équipe réunie pour l’occasion, sous un tonnerre d’applaudissements qui n’en finissait pas.


      En somme, Melodiosa a été l’une des meilleures expériences que j’ai pu vivre avec un concert proposant des musiques de jeux vidéo. Le talent de la compositrice Yôko Shimomura n’y était pas pour rien, ni le talent et la passion de Benjamin Nyuss, des musiciens du Sinfonia Pop Orchestra et de la chanteuse Estelle Micheau. Un grand merci aux arrangeurs (Robin Melchior, Kenvin Penkin, Shota Nakama, Tsutomu Narita et Denys Fontanarossa) pour leur superbe travail ! Et un grand merci à Wayô Record pour l’organisation et pour nous avoir permis de vivre ce moment magique avec Melodiosa ! On attend avec impatience la prochaine invitation, mais pour patienter, une petite galerie photo !


      207A0177(resize)207A0175 207A0183 207A0196 207A0197 207A0203 207A0207 207A0211 207A0212

      Organisateur : Wayô Records
      Crédits photo : Mat Gobbi
      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.